Les Glucides

Définition
Rôle des glucides
Où trouve-t-on les glucides ?                                                                            
Apports énergétiques
Cas particuliers
Taux de glycémie

Définition

     Les glucides viennent du mot grec "glukus" qui signifie "doux". Ils sont composés d'hydrogène, de carbone et d'oxygène d'où aussi leur nom d'hydrates de carbones. Ils constituent la première source d'énergie de l'organisme. Ils sont le carburant idéal de nos efforts.
     On classe schématiquement les glucides en deux familles :
- les sucres simples : ils sont directement assimilables par l'organisme. Il sont hydrolysés par les enzymes salivaires et digestives. C'est le cas notamment des monosaccharides comme le glucose, le fructose et le galactose mais aussi des disaccharides.
- les sucres complexes (les polysaccharides) : Ils vont subir une hydrolyse plus poussée. C'est le cas de l'amidon et du glycogène, lequel est fabriqué par notre organisme (glycogénèse) et est stocké au niveau du foie et des muscles. C'est le sucre de réserve de l'homme.

Rôle des glucides

rôle énergétique

     Les glucides, indispensables au fonctionnement des muscles et du cerveau, constituent la source d'énergie la plus rapidement utilisable par l'organisme et sont impliqués dans l'anabolisme des protéines. Les glucides ont donc un rôle essentiellement énergétique. Apportés par l'alimentation, ils sont dégradés en glucose lequel va se répartir dans l'organisme. Une partie est stockée sous forme de glycogène dans le foie et les muscles ce qui servira de réserve.

rôle plastique

     Certains glucides ont un rôle dit de "constitution". Ils rentrent dans la composition de tissus fondamentaux de l'organisme : les cartilages, les acides nucléïques, le mucus, les substances antigéniques .

Où trouve-t-on les glucides ?

     Les glucides sont les constituants organiques les plus abondants dans la matière vivante. Leur principale source est le milieu végétal. On les trouve principalement dans les fruits secs, les fruits frais, les céréales, le pain complet, le miel, le sucre complet, les tubercules, le lait, etc...
     Les aliments dans lesquels on trouve le plus de glucides sont :
- les pâtes alimentaires : 75% (75 grammes de glucides pour 100 g de pâtes)
- les légumes secs : 59 %
- le pain : 50 %
- la banane : 30 %
- le riz : 22 %
- la pomme de terre : 20 %

Apport énergétique

     Nos besoins quotidiens en glucides sont de 4 grammes par Kg de poids et par jour. 1 gramme de glucide fournit 4 calories ou 17 Kjoules.

     Dans un régime alimentaire équilibré, l'apport énergétique devrait comporter 50 % de glucides. Cela représente en moyenne de 220 à 250 g de glucides par jour, dont les deux tiers serviront aux besoins exclusifs du système nerveux qui est glucodépendant. Cette proportion de glucides dans l'alimentation permet de maintenir les réserves en glucides de l'organisme (glycogène hépatique et musculaire) à un niveau stable de
500 g.

Cas particuliers

     Pour les sportifs, les glucides doivent représenter au minimum 55 % de la ration calorique totale. Les performances sportives sont donc dépendantes des réserves glucidiques du sportif, et de la manière dont celles-ci sont gérées. Toute une stratégie alimentaire est à mettre en place, avant, pendant et après l'épreuve sportive.

     L'enfant prématuré, le nourrisson et l'enfant ont des besoins énergétiques supérieurs à ceux de l'adulte. Besoins en relation directe ave leur croissance. On estime qu'un enfant prématuré a besoin de 15 g de glucides par Kg et par jour, on pense que 8 à 10 g par Kg et par jour suffiront chez l'enfant. A 4 ans, son apport doit être rammené à 5 g par Kg et par jour.

     Les sujets âgés conservent une appétence pour les produits sucrés mais ont tendance à réduire leur apport en glucides complexes. Il faut donc faire en sorte que les apports quotidiens en glucide proviennent en majorité de glucides complexes.

Taux de glycémie

     La glycémie est la quantité de sucre dans le sang. Il faut savoir que la concentration du sucre dans le sang ne varie presque pas, cest-à-dire quon a toujours entre 0,8 g et 1 g de sucre dans 1 litre de sang. En dessous de cette fourchette, on est en hypoglycémie, au dessus, en hyperglycémie.

     Lorsque la glycémie s'élève, le pancréas entre en action en sécrétant sa principale hormone : l'insuline qui a pour effet de ramener le taux de glycémie à la normale. Les glucides à absorption lente entraînent une élévation lente et progressive de la glycémie. Au contraire, la consommation de sucres rapides provoque souvent une hyperglycémie avec une assez forte sécrétion d'insuline qui peut déclencher une réaction d'hypoglycémie secondaire.

Voir aussi le dossier de caducee.net sur le diabète : le diabète sucré, les associations, les derniers articles de presse.
Voir le document

Elisabeth Faure
ef@caducee.net

 

img

 
PUB