Des millions de cas de cancer sont évitables - les facteurs liés au mode de vie sont la clé pour sauver des vies

GENÈVE, February 4, 2011 /PRNewswire/ -- Au cours de la journée mondiale contre le cancer, de nouvelles preuves provenant de sources indépendantes confirment que la tendance mondiale croissante des modes de vie malsains et sédentaires est responsable de l'exposition de millions de personnes à un risque élevé de cancer.

Pour accéder au Multimedia News Release, veuillez cliquer sur le lien:

http://multivu.prnewswire.com/mnr/prne/worldcancerday/47592/

Les nouveaux chiffres publiés aujourd'hui par le réseau international du Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer (FMRC) suggèrent que, dans un certain nombre de pays, des changements du mode de vie (y compris le maintien d'un poids normal), une alimentation saine et la pratique d'une activité physique régulière, peuvent réduire d'un tiers le risque de développer un cancer courant[1].

Ces résultats sont par ailleurs confortés par les nouvelles Recommandations mondiales en matière d'activité physique pour la santé[2] de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Ce rapport clé réaffirme qu'une activité physique régulière est potentiellement à même de prévenir des maladies, telles que les cancers du sein et du colon, les maladies cardiovasculaires ou encore les diabètes. Ce rapport, visant trois groupes d'âge (5 à 17 ans, 18 à 64 ans et les plus de 65 ans), fournit des recommandations concrètes quant aux niveaux des activités physiques nécessaires pour rester en bonne santé[2]. Ces recommandations sont tout particulièrement utiles pour les pays en voie de développement où les directives nationales en matière d'activité physique sont rares.

« L'activité physique est recommandée pour les personnes de tous âges en vue de réduire les risques de certains types de cancers et d'autres maladies non transmissibles », affirme le Dr Tim Armstrong, du Département des Maladies Chroniques et de Promotion de la Santé de l'OMS. « Pour améliorer leur état de santé et prévenir différentes maladies, les adultes devraient s'adonner à des activités physiques modérées au moins 150 minutes par semaine. À cette fin, il suffit de faire une promenade de 30 minutes cinq fois par semaine ou de se rendre chaque jour à son travail à bicyclette. »

Des éléments probants montrent par ailleurs que d'autres initiatives visant un mode de vie sain sont essentielles pour réduire le risque de cancer. Arrêter de fumer, éviter l'exposition au tabagisme passif, éviter la surexposition au soleil et se protéger des infections cancéreuses sont quelques exemples d'initiatives. Afin de contribuer à la lutte contre l'épidémie de cancer à l'échelle mondiale, l'Union Internationale Contre le Cancer (UICC) exhorte les personnes à agir et à soutenir la Déclaration mondiale sur le cancer via le site http://www.worldcancerday.org/signdeclaration.

L'adhésion à cette déclaration aidera l'UICC dans ses efforts de motivation des leaders mondiaux à adopter des lignes directrices réalistes en matière de prévention du cancer à l'occasion du Sommet des Nations Unies sur les Maladies Non Transmissibles qui se tiendra en septembre 2011. Depuis 1947, l'Assemblée Générale des Nations Unies n'a organisé qu'une seule session spéciale dédiée à la santé. Il va sans dire que l'annonce du sommet de 2011 constitue une étape sans précédent dans la lutte contre le cancer.

Le Dr Eduardo Cazap, président de l'UICC, résume la situation en concluant : « Soutenez la journée mondiale contre le cancer en signant la Déclaration contre le cancer et aidez-nous à atteindre notre objectif d'un million de partisans pour un monde sans cancer (Cancer Free World). En collaborant main dans la main entre individus, gouvernements et décideurs, nous avons la possibilité d'alléger, maintenant et pour les générations futures, le fardeau mondial du cancer. »

Information documentaire

À propos du cancer

Le cancer est la principale cause de mortalité au monde et son incidence ne cesse de croître. Chaque année, 12,7 millions de personnes découvrent qu'elles sont atteintes d'un cancer et 7,6 millions d'individus meurent des suites de cette maladie.

Des informations probantes démontrent que 30 à 40 % de tous les décès dus aux cancers peuvent être évités[3] et qu'un tiers des cancers peuvent être guéris s'ils sont diagnostiqués et traités à un stade précoce.

À ce jour, quelques 200 types de cancer sont connus[4]. Comme la plupart des maladies, le cancer est multifactoriel, ce qui signifie qu'il n'existe pas une cause unique pour chaque type de cancer. Cependant, certains modes de vie contrôlés et sains, ainsi que des facteurs environnementaux, sont également connus pour déclencher des cancers. Pour de plus amples informations sur les initiatives visant un mode de vie sain, consultez le site : http://www.worldcancerday.org/prevention.

À propos de l'UICC

L'Union Internationale Contre le Cancer (UICC) est la principale organisation non gouvernementale internationale dédiée à la prévention et à la lutte contre le cancer dans le monde. L'UICC a pour mission d'éradiquer le cancer en tant que maladie mortelle pour les générations futures. Fondée en 1933, l'UICC rassemble 400 organisations membres, spécialisées et engagées dans la lutte contre le cancer, et réparties dans plus de 120 pays à travers le monde. L'UICC est une organisation à but non lucratif, apolitique et non confessionnelle. Son siège est établi à Genève en Suisse. Pour de plus amples informations, consultez le site http://www.uicc.org ou rejoignez-nous sur Facebook via le lien http://www.facebook.com/pages/Cancer-Free-World/134386073255136.

À propos de la Déclaration mondiale contre le cancer

La Déclaration mondiale contre le cancer est un outil permettant de sensibiliser les leaders gouvernementaux et les décideurs en matière de santé afin d'alléger considérablement le fardeau mondial du cancer d'ici 2020. Elle représente un consensus entre des représentants des gouvernements, des experts en santé publique et des porte-paroles de la lutte contre le cancer du monde entier déterminés à éradiquer le cancer en tant que maladie mortelle pour les générations futures.

La déclaration définit 11 objectifs devant être atteints d'ici 2020, parmi lesquels la baisse significative à l'échelle mondiale de la consommation du tabac, de l'obésité et de la consommation d'alcool, les programmes universels de vaccination contre l'hépatite B et le virus du papillome humain (VPH) pour éviter le cancer du foie et du col de l'utérus, la disponibilité universelle d'analgésiques, ainsi que la dissipation des mythes et idées fausses au sujet de cette maladie. En sa qualité de gardien de la déclaration, l'UICC encourage les actions prioritaires visant à atteindre les objectifs de la déclaration à un niveau local et international, tout en soutenant une réponse globale à l'échelle planétaire. Pour de plus amples informations, consultez le site http://www.uicc.org/declaration.

À propos du Sommet des Nations Unies sur les maladies non transmissibles

En mai 2010, l'Assemblée Générale des Nations Unies a adopté à l'unanimité une résolution sur la prévention et la lutte contre les Maladies Non Transmissibles (MNT). À cette occasion, elle a initié un Sommet des Nations Unies sur les MNT qui se tiendra les 19 et 20 septembre 2011 à New York. Ce sommet abordera la prévention et la lutte contre le cancer, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires chroniques et les diabètes qui représentent à eux seuls 60 % (35 millions) des décès dans le monde. Les pays en voie de développement paient le plus lourd tribut avec 80 % (28 millions) des décès. De ce fait, les MNT constituent un risque majeur pour le développement mondial et la croissance économique. Pour de plus amples informations sur le sommet MNT, consultez le site http://www.ncdalliance.org.

Références

[1] Estimation du FMRC / AICR relatives à la préventabilité : mise à jour des estimations présentées dans le rapport de 2009 sur la politique, 2011, Fonds Mondial de Recherche contre le Cancer.

[2] OMS. Recommandations en matière d'activité physique pour la santé

[3] OMS, 2007 : 'The World Health Organization's Fight Against Cancer' (La lutte contre le cancer menée par l'Organisation mondiale de la Santé), disponible via le lien http://www.who.int/cancer/publicat/WHOCancerBrochure2007.FINALweb.pdf. Dernier accès : janv. 2011

[4] Cancer Research UK (Centre de recherche pour la lutte contre le cancer), disponible sur le site : http://info.cancerresearchuk.org/healthyliving/smokingandtobacco/. Dernier accès : janv. 2011

©2011 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Vie , Personnes , Risque , Lutte , Santé , Physique , Maladie , Nations Unies , Recherche , Main , Objectifs , Organisation mondiale de la santé , Pays en voie de développement , Santé publique , Tabagisme , Vaccination , Analgésiques , Éléments , Hépatite , Mortalité , Promotion de la santé , Suisse , Travail , Consensus , État de santé , Hépatite B , Tabac , Utérus , Virus , Croissance , Foie , Membres , Obésité , Politique , Réseau

Epidémiologie: Les +