Lancement d’un projet innovant en Ontario : santé et bien être en ligne

Imaginez que vous puissiez avoir accès à tout votre dossier médical grâce à votre PC ou votre smartphone. Imaginez que vous puissiez partager ces informations avec les personnes de votre choix. Imaginez que vous puissiez disposer de services en ligne de qualité contribuant à rester en bonne santé et vous mettre en relation avec un expert médical qui jouera le rôle de « coach de santé ».

Tout cela sera bientôt envisageable grâce au projet « Connected Health and Wellness Project » (CHWP) lancé récemment par 16 partenaires clés de la Province de l’Ontario au Canada, parmi lesquels des représentants du secteur privé, des universitaires et des chercheurs. Grâce au CHWP, il sera bientôt possible pour les patients de réunir les différents avis médicaux les concernant, tout en décidant à qui les communiquer.

Le système en cours de développement leur offrira les moyens de gérer eux-mêmes leur dossier médical et de renforcer leurs échanges avec les professionnels de santé, tout en contribuant à leur indépendance. La collaboration entre professionnels devrait elle aussi être améliorée. Le gouvernement du Canada, grâce à l’Agence Fédérale de développement économique pour le Sud de l’Ontario (FedDev Ontario), a annoncé contribuer à ce projet à hauteur de 12,2 millions d’euros, ce qui, associé aux 18,4 millions financés par les différents partenaires, devrait stimuler l’innovation dans la province ainsi que la création d’emplois dans l’industrie, la santé et les universités. Ces investissements soutiendront les travaux menés par l’Université de York, NexJ Systems, l’Université McMaster ainsi que d’autres partenaires engagés dans la réalisation de ce projet. Ils devraient aussi permettre d’engendrer de la croissance économique grâce à la création de services médicaux personnalisés.

 York, l’une des principales universités de l’Ontario, va ainsi mettre en place un nouveau programme de formation qui permettra aux étudiants désireux de devenir des coachs de santé, d’acquérir les compétences nécessaires leur permettant de jouer un rôle en matière de prévention, de traitement et de rétablissement des patients. En communiquant à distance avec les professionnels et les patients, le coach de santé a pour objectif d’aider les patients à rester en bonne santé. « Ce partenariat est une étape importante vers la transformation du système de santé au Canada et dans le monde » a commenté Harvey Skinner, Doyen de la faculté de Santé de l’Université de York. « La technologie mobile, les dossiers médicaux électroniques et les changements de comportement initiés par le coach de santé vont permettre aux personnes d’augmenter leur durée de vie et d’avoir accès aux informations les concernant quand ils le souhaitent. Le patient est placé au centre du système de santé ». L’entreprise NexJ Systems a, quant à elle, développé la plate-forme en ligne NexJ, une solution cloud qui permet aux personnes d’accéder facilement aux informations les concernant et de les transmettre aux professionnels, à leur famille ou même à leurs amis. Les praticiens, les gouvernements et les compagnies d’assurance pourront utiliser cette plate-forme pour communiquer avec les patients, coopérer avec leurs collègues et accéder aux informations depuis n’importe quel lieu (laboratoires, pharmacies…) ou système (dossiers médicaux informatisés, échange de données sur la santé).

De plus, elle permettra aux patients de bénéficier de services personnalisés, comme du coaching ou des tests de dépistage, et sera amené à évoluer grâce à l’ajout de fonctionnalités supplémentaires. « NexJ s’engage à développer et commercialiser des solutions qui encourage les changements de comportement en matière de santé afin de réduire les besoins en médicaments, les dépenses de santé et d’améliorer les soins apportés aux patients » a déclaré William M. Tatham, Directeur général de NexJ Systems Inc. « Nous encourageons fortement les partenariats avec le gouvernement, les universités, les industries et les associations visant à mettre en application nos innovations et à commercialiser notre plate-forme ». Enfin, l’université McMaster, reconnue pour ses recherches et ses innovations, a développé deux outils spécifiques : OSCAR, un dossier médical électronique, et MyOscar, un dossier médical géré directement par le patient, qui vont pouvoir être exploités davantage dans le cadre du projet CHWP, dont ils seront au cœur.

 « Ce projet va nous projeter dans une nouvelle façon de voir les choses : un système de santé connecté qui améliorera la santé, permettra des économies et améliorera les pratiques des patients et des professionnels » a conclu Dr. David Price, Président du Département de médecine familiale de l’Université McMaster.

Descripteur MESH : Santé , Ontario , Personnes , Rôle , Patients , Universités , Canada , Gouvernement , Comportement , Dossiers médicaux , Électronique , Médecine , Secteur privé , Technologie , Dépenses de santé , Dossiers médicaux électroniques , Étudiants , Investissements , Soins , Amis , Comportement en matière de santé , Développement économique , Économies , Famille , Laboratoires , Solutions , Vie , Croissance

Informatique médicale: Les +