Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées

Le 25 septembre dernier, la HAS relançait des actions de communication autour de la surconsommation de somnifères chez les personnes âgées pour sensibiliser les professionnels de santé et les patients. La HAS rappelle que près d’un tiers des personnes de plus de 65 ans consomment des somnifères de manière chronique et dans plus d’un cas sur deux, le traitement ne serait pas indiqué.

Ce jeudi 29 novembre, la mobilisation de la HAS sur cet enjeu de santé publique se poursuit avec les professionnels de santé - médecins généralistes, gériatres, psychiatres, spécialistes du sommeil, pharmaciens - et les représentants d'usagers à travers une journée d’échanges et de réflexion autour de retours d’expériences pour définir de nouvelles actions d’amélioration.

Les interventions et les conclusions de cette journée seront rendues publiques sur le site de la HAS en janvier 2013.
Retrouvez l’interview vidéo du Pr Joël Belmin, gériatre, qui collabore aux travaux de la HAS depuis 2007 et qui témoigne de son expérience auprès des patients.

Enfin, la HAS diffuse aujourd'hui, à près de 27 000 professionnels de santé, la lettre Actualités & Pratiques consacrée aux troubles du sommeil après 65 ans et à la réduction de l'usage inapproprié des somnifères. Il s'agit d'un document court et pédagogique en 4 questions et un schéma pour mieux comprendre la place des somnifères et la nécessité de moins et mieux prescrire ces médicaments, aux effets trop souvent délétères.

 

Pr Joël Belmin, gériatre, Groupe hospitalier La Pitié-Salpêtrière-Charles Foix et Université Paris 6



Voir aussi ; Plus d'une fois sur deux les médecins prescrivent à tort des somnifères aux plus de 65 ans

Descripteur MESH : Personnes , Sommeil , Santé , Patients , Communication , Médecins , Troubles du sommeil , Médecins généralistes , Santé publique , Lettre , Paris , Pharmaciens , Actualités

Médicaments: Les +

Nouvelles données sur l’efficacité, l’innocuité et la tolérance de ZYTIGA® , avant et après une chimiothérapie

Une étude indépendante confirme la réduction de la mortalité et des saignements associés à la bivalirudine chez les patients atteints de syndrome coronarien aigu à risque élevé subissant une ICP

L. reuteri, un probiotique de référence dans la colique du nourrisson

Sanofi annonce les premières données d'une étude sur les résultats cardiovasculaires de Lyxumia® (lixisénatide)

Le Ministère de la santé, du travail et de l'aide sociale du Japon autorise le Sovaldi® (sofosbuvir) de Gilead pour le traitement de l'hépatite C chronique de génotype 2

Prevenar 13 désormais indiqué dans la prévention des pneumonies à pneumocoque chez l’adulte

Sanofi et Regeneron annoncent la publication dans The New England Journal of Medicine des résultats à 18 mois de l'étude ODYSSEY LONG TERM consacrée à Praluent(TM) (alirocumab)

Bioiberica obtient une approbation pour utiliser son sulfate de chondroïtine comme médicament sur ordonnance pour le traitement de l'ostéoarthrite dans cinq nouveaux pays européens

Sanofi : Sanofi et MannKind annoncent la mise à disposition d'Afrezza®, la seule insuline à inhaler, aux États-Unis

Une immunothérapie, l’Anti-PD-1 BMS-936558, a montré une activité clinique dans une étude de Phase 1 chez des patients présentant un cancer du poumon non à petites cellules, un mélanome métastatique et un cancer rénal précédemment traités