Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées

Le 25 septembre dernier, la HAS relançait des actions de communication autour de la surconsommation de somnifères chez les personnes âgées pour sensibiliser les professionnels de santé et les patients. La HAS rappelle que près d’un tiers des personnes de plus de 65 ans consomment des somnifères de manière chronique et dans plus d’un cas sur deux, le traitement ne serait pas indiqué.

Ce jeudi 29 novembre, la mobilisation de la HAS sur cet enjeu de santé publique se poursuit avec les professionnels de santé - médecins généralistes, gériatres, psychiatres, spécialistes du sommeil, pharmaciens - et les représentants d'usagers à travers une journée d’échanges et de réflexion autour de retours d’expériences pour définir de nouvelles actions d’amélioration.

Les interventions et les conclusions de cette journée seront rendues publiques sur le site de la HAS en janvier 2013.
Retrouvez l’interview vidéo du Pr Joël Belmin, gériatre, qui collabore aux travaux de la HAS depuis 2007 et qui témoigne de son expérience auprès des patients.

Enfin, la HAS diffuse aujourd'hui, à près de 27 000 professionnels de santé, la lettre Actualités & Pratiques consacrée aux troubles du sommeil après 65 ans et à la réduction de l'usage inapproprié des somnifères. Il s'agit d'un document court et pédagogique en 4 questions et un schéma pour mieux comprendre la place des somnifères et la nécessité de moins et mieux prescrire ces médicaments, aux effets trop souvent délétères.

 

Pr Joël Belmin, gériatre, Groupe hospitalier La Pitié-Salpêtrière-Charles Foix et Université Paris 6



Voir aussi ; Plus d'une fois sur deux les médecins prescrivent à tort des somnifères aux plus de 65 ans

Descripteur MESH : Personnes , Sommeil , Santé , Patients , Communication , Médecins , Lettre , Paris , Pharmaciens , Actualités , Troubles du sommeil , Médecins généralistes , Santé publique

Médicaments: Les +

Somatuline® Depot® d’Ipsen est le premier traitement autorisé par la FDA aux Etats-Unis pour le traitement des patients avec des tumeurs neuroendocrines gastro-entéro-pancréatiques à un stade localement...

Actualités au GRCI 2014 : Le stent coronarien de CeloNova BioSciences, COBRA PzF™, obtient un faible taux de TLR de 3 % avec une courte durée de bi-thérapie anti-plaquettaire (DAPT)

De nouvelles données présentées lors de l’Assemblée annuelle de l’ASH améliorent les connaissances cliniques sur le SHUa et la HPN et soulignent l’efficacité du traitement sous Soliris® (éculizumab)

-- Les résultats de phase III de German Breast Group (GBG) démontrent une activité supérieure, en cas de cancer du sein de stade précoce à haut risque, du nab-paclitaxel (ABRAXANE®) par rapport au paclitaxel à base de solvant —

Lymphome hodgkinien : des nouvelles données de l'essai clinique AETHERA de phase III portant sur l’utilisation d’ADCETRIS ®

Le NIHR annonce une étude pionnière visant à mettre à l'épreuve un nouveau traitement du syndrome de Sjogren

Takeda présente les résultats d’une étude de phase II sur un traitement d’entretien par ixazomib, un médicament expérimental administré en monothérapie, chez des patients atteints d’un myélome multiple nouvellement diagnostiqué

Lancement en Inde d’Infimab™, le biosimilaire du Remicade™, par EPIRUS Biopharmaceuticals

Ixazomib, l’inhibiteur oral expérimental du protéasome développé par Takeda, reçoit la désignation « traitement révolutionnaire » de la FDA aux États-Unis pour le traitement de l’amylose AL systémique récidivante ou réfractaire

Genclis SAS confirme le potentiel de son test diagnostique inédit Severidia® sur 47 patientes atteintes de cancer du sein triple-négatif