Il n'existe pas de relation entre la consommation de thé vert et le risque de cancer gastrique

Contrairement à ce que certains travaux laissaient suggérer, le thé vert ne protégerait pas du cancer gastrique. Ceci est la conclusion d'une très large étude prospective conduite au Japon auprès de plus de 26.000 personnes pendant huit ans. Les résultats sont publiés dans le New England Journal of Medicine du 1° mars.

Il est aujourd'hui établi que le risque de cancer gastrique est lié à la consommation de certains aliments. Les produits de salaison augmentent le risque alors que la consommation de fruits et légumes le diminue. A ce sujet, plusieurs travaux de recherche fondamentale ou d'épidémiologie laissaient entendre que le thé vert pouvait réduire le risque de cancer gastrique. Néanmoins, les études prospectives sur ce sujet étaient peu nombreuses.

Tsubono et al montrent que "la consommation de thé vert n'était pas associée au risque de cancer gastrique" dans leur étude.

Ces auteurs ont suivi 26.311 habitants du Nord du Japon pour lesquels la consommation de thé vert a été mesurée à l'aide d'un questionnaire. Au cours du suivi (199.748 personne.années), 419 cancers gastriques ont été recensés. Le risque de ce type de cancer a été évalué en fonction de la consommation de thé vert.

Aucun lien statistiquement significatif n'a été mis en évidence entre la consommation quotidienne et le risque de cancer gastrique.

"Les résultats de cette étude constituent la meilleure preuve épidémiologique jusqu'à ce jour sur la relation entre la consommation de thé vert et le risque de cancer gastrique", souligne le Dr Takeshi Sano (National Cancer Hospital, Japon) dans un éditorial du journal.

Source : N Engl J Med 2001;344:632-636, 675-76

Descripteur MESH : Thé , Risque , Épidémiologie , Japon , Mars , Personnes , Aliments , Études prospectives , Éditorial , Légumes , Recherche

PUBLICITE

Recherche scientifique: Les +

France Biotech alerte le Gouvernement sur la situation désastreuse des études cliniques en France et appelle à la tenue d’un « Ségur de la Recherche Clinique en France »

NIHR : un essai préventif concernant l’arthrite va offrir de l’espoir à des millions de personnes

Assay Depot crée une place de marché axée sur l'innovation préclinique pour AstraZeneca

L’ajout de thrombectomie avec stent au traitement de patients ayant subi un accident ischémique cérébral réduit l’invalidité, selon des études mondiales

Une étude publiée dans le European Journal of Neurology confirme que la thérapie non-invasive de stimulation du nerf vague d'electroCore (nVNS) est non seulement sûre mais pourrait s'avérer efficace pour traiter tout un éventail d'affections.

Gecko Biomedical obtient une aide de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour accélérer le développement de ses adhésifs bio-mimétiques

DIAXONHIT annonce que les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg seront le Laboratoire Central Européen pour la réalisation des tests AlloMap® de CareDx® pour les transplantés cardiaques

Ossianix se développe et élargit sa collaboration avec Lundbeck dans le domaine de la recherche sur les thérapies portant sur le système nerveux central (SNC)

ERYTECH annonce des résultats complémentaires positifs de l’étude de phase III avec ERY-ASP/GRASPA® dans la leucémie aiguë lymphoblastique

Le cancer de la prostate semble lié au nombre de partenaires sexuels mais aussi au type de sexualité pratiquée.