Des cliniciens américains affirment que la myocardite fulminante est une entité distincte

Au terme d’une vaste étude sur 147 patients présentant une myocardite à la biopsie endomyocardique du septum du ventricule droit et selon les critères histologiques de Dallas, des chercheurs américains du Johns Hopkins Hospital de Baltimore (Maryland, USA) révèlent dans le dernier numéro du New England Journal of Medicine (NEJM) que la myocardite fulminante est une entité clinique distincte ayant un excellent pronostic à long terme. Le Dr Robert McCarthy et ses collègues indiquent par ailleurs qu’un soutien hémodynamique intensif est nécessaire chez les patients atteints d’une myocardite fulminante.

Les auteurs ont mené leur étude en émettant l’hypothèse que les patients présentant une myocardite fulminante peuvent avoir un meilleur pronostic à long terme que ceux qui présentent une myocardite aiguë, non fulminante.

Les auteurs ont sélectionné leurs patients cardiaques atteints de myocardite fulminante sur la survenue de sévères troubles hémodynamiques mais également sur la rapidité des symptômes et sur l’existence d’une fièvre. En revanche, les patients ayant une myocardite aiguë ne présentaient pas ces caractéristiques cliniques.

L’incidence de survenue du critère de jugement de cette étude, représenté par le décès ou la transplantation cardiaque, était vérifiée par contact avec le patient ou la famille du patient ou par une recherche sur le Registre national des décès (National Death Index).

Au total, 15 patients ont répondu aux critères de myocardite fulminante et 132 à ceux de myocardite aiguë.

Les auteurs indiquent que la myocardite fulminante a été un facteur péjoratif indépendant de survie après ajustement pour l’âge, les résultats de l’histopathologie, et les variables hémodynamiques.

Ils précisent que le taux de survie sans transplantation cardiaque n’a pas différé de manière significative entre les patients considérés comme ayant une myocardite limite (borderline myocarditis) et les patients ayant une myocardite active selon les critères histopathologiques de Dallas.

Source : NEJM, 2000, 342 : 690-5.

Descripteur MESH : Myocardite , Patients , Pronostic , Baltimore , Biopsie , Hémodynamique , Maryland , Survie , Transplantation cardiaque , Transplantation , Fièvre , Jugement , Taux de survie , Famille , Index , Recherche

Recherche scientifique: Les +

France Biotech alerte le Gouvernement sur la situation désastreuse des études cliniques en France et appelle à la tenue d’un « Ségur de la Recherche Clinique en France »

NIHR : un essai préventif concernant l’arthrite va offrir de l’espoir à des millions de personnes

Assay Depot crée une place de marché axée sur l'innovation préclinique pour AstraZeneca

L’ajout de thrombectomie avec stent au traitement de patients ayant subi un accident ischémique cérébral réduit l’invalidité, selon des études mondiales

Une étude publiée dans le European Journal of Neurology confirme que la thérapie non-invasive de stimulation du nerf vague d'electroCore (nVNS) est non seulement sûre mais pourrait s'avérer efficace pour traiter tout un éventail d'affections.

Gecko Biomedical obtient une aide de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour accélérer le développement de ses adhésifs bio-mimétiques

DIAXONHIT annonce que les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg seront le Laboratoire Central Européen pour la réalisation des tests AlloMap® de CareDx® pour les transplantés cardiaques

Ossianix se développe et élargit sa collaboration avec Lundbeck dans le domaine de la recherche sur les thérapies portant sur le système nerveux central (SNC)

ERYTECH annonce des résultats complémentaires positifs de l’étude de phase III avec ERY-ASP/GRASPA® dans la leucémie aiguë lymphoblastique

Le cancer de la prostate semble lié au nombre de partenaires sexuels mais aussi au type de sexualité pratiquée.