L’angioplastie « facilitée » ne peut être recommandée

Une méta-analyse a examiné les performances de l’angioplastie coronaire percutanée « facilitée » (thrombolyse et angioplastie) face à l’angioplastie primaire dans le traitement des patients présentant un infarctus du myocarde (IDM) avec élévation ST. La procédure « facilitée » n’apporte pas de bénéfice et ne doit être envisagée que dans le cadre d’essais cliniques. Elle est de plus associée à une augmentation du risque de complications.

Kelly et collaborateurs ont examiné 17 essais cliniques sur ce sujet et qui regroupaient près de 4500 patients. Leur étude a été mise en ligne le 14 février dernier sur le site Internet du Lancet. D’après leur analyse, l’angioplastie facilitée est associée à une augmentation significative du risque de décès et du taux de procédure rapide de revascularisation, en relation principalement avec l’emploi de thrombolytiques. Les risques hémorragiques avec l’angioplastie facilitée et d’accident vasculaire cérébral (AVC) avec les thrombolytiques était plus élevés qu’avec l’angioplastie primaire.

En conclusion, les auteurs soulignent que l’angioplastie facilitée ne peut en être recommandée en l’état actuel des données disponibles. Si des essais cliniques venaient à l’évaluer de nouveau, les procédures facilitées faisant appel à des thrombolytiques devraient être évitées. Ces nouvelles données sont en accord avec l’avis de l’European Society of Cardiology sur les angioplasties coronaires percutanées et notamment sur l’absence actuelle d’arguments en faveurs de l’angioplastie facilitée.

Source : www.thelancet.com, Published Online February 14, 2006, DOI:10.1016/S0140-6736(06) 68148-8.

Caducée.net ©Tous droits réservés. Enregistrement, reproduction et copie interdits.

Descripteur MESH : Risque , Patients , Angioplastie , Infarctus , Myocarde , Infarctus du myocarde , Face , Essais , Accident vasculaire cérébral , Internet , Reproduction

Recherche scientifique: Les +