Les IEC à proscrire au cours de la grossesse

La prise d’inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (IEC) durant le premier trimestre de grossesse est associée à un risque de malformations congénitales majeures, montre une étude publiée cette semaine dans le NEJM.

Dans cette publication signée Cooper et collaborateurs, les auteurs rappellent que les IEC sont contre-indiqués au deuxième et troisième trimestre de grossesse en raison du risque de foetopathie. Ce risque n’avait jusqu’à présent pas été mis en évidence pour le premier trimestre.

Les auteurs ont revu les données relatives à plus de 29000 naissances survenues au Tennessee entre 1985 et 2000. « Les enfants avec seulement une exposition au premier trimestre à des IEC avaient un risque accru de malformations congénitales majeures (risk ratio = 2,71 ;IC95%=1,72-4,27) », écrivent les auteurs. Au total, 209 enfants avaient été exposés à des IEC au cours du premier trimestre de grossesse.

Source : NEJM 2005 ; 354:2443-2451

Caducée.net ©Tous droits réservés. Enregistrement, reproduction et copie interdits.

Descripteur MESH : Risque , Grossesse , Malformations , Premier trimestre de grossesse , Tennessee , Reproduction , Troisième trimestre de grossesse

INSCRIPTION NEWSLETTER

Recherche scientifique: Les +