Ischémie silencieuse après IDM : avantage à l’angioplastie coronaire

L’angioplastie coronaire offre de meilleurs résultats qu’un traitement pharmacologique chez des patients avec une ischémie silencieuse après un infarctus du myocarde (IDM), selon les conclusions de l’essai clinique SWISSI II.

Les résultats de cet essai randomisé et contrôlé ont été publiés aujourd’hui dans le JAMA par Erne et collaborateurs. Les auteurs ont cherché à comparer l’évolution à long terme de patients qui ont soit bénéficié d’une angioplastie coronaire (n=96) soit d’un traitement pharmacologique intensif (n=105) pour le traitement d’une ischémie silencieuse après un IDM. Tous les patients ont reçu de l’aspirine (100 mg/jour) et une statine.

Après un suivi moyen d’un peu plus de 10 ans, les auteurs ont observé un plus faible taux d’évènements cardiaques majeurs (décès cardiaque, IDM, nécessité d’une revascularisation) dans le groupe traité par angioplastie coronaire. Ceci s’est traduit par réduction absolue de 6,3% du taux annuel d’évènements dans le groupe angioplastie comparé au groupe traitement pharmacologique (p<0,001). Ceci était associé à un plus faible taux d’ischémie et à une meilleure préservation de la fraction d’éjection avec l’angioplastie.

« Ce bénéfice est devenu évident seulement après deux ans d’observation, avec des courbes de survie toujours divergentes jusqu’au suivi final à 10 ans », écrivent les auteurs. « A notre connaissance, c’est la première étude à long terme à comparer un traitement invasif à un traitement pharmacologique anti-ischémique intensif chez des patients asymptomatiques avec une ischémie silencieuse après un IDM récent ».

Source : JAMA. 2007;297:1985-1991.

Caducée.net ©Tous droits réservés. Enregistrement, reproduction et copie interdits.

Descripteur MESH : Patients , Ischémie , Infarctus , Myocarde , Infarctus du myocarde , Angioplastie , Connaissance , Reproduction , Survie

Recherche scientifique: Les +