La FDA autorise la demande de NMR déposée par Quark relativement au DGFi, un traitement par petits ARN interférents basé sur la composition chimique exclusive de Silence Therapeutics

LONDRES, June 25 /PRNewswire/ -- Silence Therapeutics plc (Londres AIM : SLN) annonce aujourd'hui que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a autorisé la demande de nouveau médicament de recherche (NMR) déposée par Quark Pharmaceuticals Inc (« Quark ») relativement à un traitement par petits ARN interférents basé sur la composition chimique exclusive de Silence. Le produit, DGFi, qui sera utilisé dans le cadre de greffes de rein, a été découvert et est mis au point par Quark. Silence Therapeutics a accordé à Quark les droits relatifs à la structure des molécules AtuRNAi du DGFi.

Le DGFi fait l'objet d'une étude afin de déterminer s'il peut être utilisé pour la prévention et le traitement de la reprise retardée de la fonction du greffon associée à la greffe de rein. La reprise retardée de la fonction du greffon est un syndrome causé par l'ischémie reperfusion, une lésion qui survient fréquemment dans les reins lorsqu'ils sont retirés d'un donneur et greffés au patient. Chez les patients atteints de reprise retardée de la fonction du greffon, le rein greffé ne fonctionne pas correctement et requiert une intervention par dialyse. Le DGFi est conçu pour inhiber de façon temporaire l'activité du gène p53, qui est associé à l'apoptose, aussi connue sous le nom de mort cellulaire programmée. On pense que le p53 joue un rôle critique dans le processus d'ischémie reperfusion. Le DGFi utilise la même molécule AtuRNAi active que le composé AKIi-5, actuellement mis au point par Quark pour le traitement des lésions rénales aiguës.

Jeff Vick, président-directeur général de Silence Therapeutics, a déclaré : « Nous sommes enchantés de cette nouvelle, car il s'agit de la troisième demande de NMR approuvée relative à un produit basé sur notre composition chimique AtuRNAi exclusive, ce qui confirme notre position de leader au sein de ce secteur révolutionnaire de la technologie. »

Notes aux rédacteurs :

À propos de Silence Therapeutics plc (www.silence-therapeutics.com)

Silence Therapeutics plc (AIM : SLN) est une société de biotechnologie européenne de premier plan dans le domaine de l'interférence de l'ARN. L'interférence de l'ARN (ARNi) peut « réduire au silence » les gènes liés à l'apparition d'une maladie de manière sélective. L'ARNi est une technologie lauréate du prix Nobel et compte aujourd'hui parmi les secteurs de découvertes et de mises au point de médicaments les plus prometteurs.

Silence Therapeutics a mis au point une plate-forme de nouvelles molécules de petits ARN interférents, les AtuRNAi, qui offrent plusieurs avantages par rapport aux molécules de petits ARN interférents conventionnelles, notamment une plus grande stabilité contre la détérioration de la nucléase. De plus, la société a mis au point un système de libération généralisée exclusif nommé AtuPLEX. Ce système permet d'orienter la libération des molécules de petits ARN interférents vers les tissus et les cellules malades tout en augmentant leurs taux de biodisponibilité et d'absorption intracellulaire.

Le principal produit de Silence, Atu027, est une molécule AtuRNAi exclusive utilisée dans le cadre de la mise au point préclinique pour les indications de cancer généralisé. L'Atu027 a fait l'objet d'études concluantes de toxicologie et de génotoxicologie à dose simple et à doses multiples, ainsi que d'une étude de toxicologie de 28 jours selon divers régimes posologiques. En 2008, Silence prévoit présenter un dépôt réglementaire afin d'entamer les essais cliniques relatifs à l'Atu027.

En mars 2008, Silence Therapeutics a annoncé une collaboration avec AstraZeneca (LSE : AZN) dans le but d'élaborer plusieurs nouvelles approches pour la libération des molécules de petits ARN interférents. Selon les termes de cette entente, Silence Therapeutics et AstraZeneca seront toutes deux autorisées à commercialiser les systèmes de libération réellement novateurs qu'elles mettront au point ensemble.

En juillet 2007, Silence Therapeutics a conclu sa première entente de collaboration en recherche et développement avec AstraZeneca visant à mettre au point de nouveaux traitements AtuRNAi contre cinq cibles spécifiques, y compris celles des troubles respiratoires. Cette collaboration représentait le première confirmation de l'industrie de l'application potentielle des molécules AtuRNAi exclusives de Silence Therapeutics et a permis de renforcer la position de leader de la société dans le secteur du traitement par interférence de l'ARN.

La technologie des molécules AtuRNAi a également été accordée en sous-licence à Pfizer par l'intermédiaire de la licence d'utilisation du composé RTP-801i-14 dont Pfizer bénéficiait déjà avec Quark pour le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) et de plusieurs autres affections. Ce composé est entré dans la pratique clinique au début de 2007. Silence Therapeutics a également accordé à Quark les droits relatifs à la structure de son composé exclusif, AKIi-5. Ce composé de Quark est actuellement soumis à une étude clinique humaine de phase I pour le traitement des lésions rénales aiguës.

Silence Therapeutics est basée à Londres, au Royaume-Uni, et à Berlin, en Allemagne. La société est inscrite à la bourse sur l'AIM.

À propos de l'interférence de l'ARN

L'interférence de l'ARN (ARNi), une technologie lauréate du prix Nobel, compte aujourd'hui parmi les secteurs de découvertes thérapeutiques les plus fascinants puisqu'elle constitue une approche entièrement nouvelle qui permet de « réduire au silence » ou d'inactiver les gènes liés à la manifestation d'une maladie de manière sélective. De ce fait, cette technologie a le potentiel nécessaire pour créer une nouvelle classe de produits thérapeutiques. Par conséquent, l'ARNi serait susceptible d'offrir une approche thérapeutique à l'égard d'un vaste éventail de pathologies (cancer, maladies infectieuses, maladies héréditaires), dont plusieurs ont été considérées comme incurables et ne sont pas visées par les traitements actuels, et offrirait ainsi de grandes possibilités de commercialisation.

Énoncés prospectifs

Ce communiqué de presse contient des énoncés prospectifs assujettis à un certain nombre de risques, d'incertitudes et d'autres facteurs. Ces risques et incertitudes pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement de ceux mentionnés dans les énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs s'appuient sur des informations actuellement à la disposition de Silence Therapeutics. Silence Therapeutics rejette toute obligation de mettre à jour de tels énoncés prospectifs.

Site Web : http://www.silence-therapeutics.com

©2008 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : ARN , Rein , Londres , Recherche , Technologie , Prix Nobel , Reperfusion , Ischémie , Maladie , Gènes , Toxicologie , Mort , Thérapeutique , Troubles respiratoires , Apoptose , Biodisponibilité , Essais , Mort cellulaire , Syndrome , Tissus , Dégénérescence maculaire , Joue , Mars , Patients , Absorption , Berlin , Dialyse , Industrie

Pratique médicale: Les +