Les vitamines B ne semblent pas réduire le risque cardiovasculaire des patients coronariens

Ceci est la conclusion principale d’un large essai clinique sur les conséquences d’une prise contrôlée d’acide folique, vitamine B12 ou vitamine B6 en association ou non. Chez les patients coronariens, ces vitamines ne permettent pas de diminuer la mortalité ou les évènements cardiovasculaires, indique cette étude publiée dans la dernière livraison du JAMA.

Ebbing et collaborateurs rappellent que les taux d’homocystéine, marqueur associé au risque cardiovasculaire, peuvent être réduits par la prise d’acide folique et de vitamine B12 administrés par voie orale. Reste cependant à vérifier que ces traitements peuvent se traduire par une réduction des évènements cardiovasculaires.Cet essai randomisé conduit en Norvège regroupait 3096 patients coronariens répartis en 4 groupes de traitement : acide folique + vitamine B12 + vitamine B6 ; acide folique + vitamine B12 ; vitamine B6 seule et groupe placebo. Les auteurs expliquent que l’essai a été stoppé prématurément en raison de résultats qui suggéraient un effet négatif de ces traitements.Les données après un an de suivi ont bien montré une réduction de 30% de la concentration d’homocystéine moyenne avec le traitement acide folique + vitamine B12. Toutefois, après un suivi médian de 38 mois, le critère principal d’évaluation (décès, IDM non fatal, hospitalisation pour angor instable, AVC) a été rencontré par 13,7% des participants, sans différence statistique significative entre les différents groupes de traitement ou placebo.Source : jamamedia. JAMA. 2008;300(7):795-804.Caducée.net©Tous droits réservés. Enregistrement, reproduction et copie interdits.SR

Descripteur MESH : Patients , Vitamines , Risque , Vitamine B12 , Vitamine B6 , Association , Mortalité , Essai clinique , Acide folique , Placebo , Angor instable , Hospitalisation , Accident vasculaire cérébral , Norvège , Reproduction

PUBLICITE

Médicaments: Les +

Mazindol obtient le statut de médicament orphelin aux Etats-Unis et en Europe pour le traitement de la narcolepsie

EPREX® (époétine alfa) de Janssen démontre son efficacité en tant que traitement de l'anémie chez les patients présentant un niveau de risques faible à intermédiaire-1 de développer des syndromes myélodysplasiques

Le daratumumab prolonge la survie sans progression de manière significative en combinaison avec le lénalidomide et la dexaméthasone chez les patients atteints d'un myélome multiple.

Lenvatinib: nouvelles données démontrant des améliorations significatives sur des paramètres d'efficacité sur deux types de tumeurs

Halaven® (éribuline): de nouvelles analyses issues d'une étude de phase III, montrent une amélioration significative de la survie globale dans le traitement du liposarcome et une amélioration de la qualité de vie dans le traitement du sarcome des tissus mous par rapport à la dacarbazine

OBI Pharma présente les données relatives au nouveau traitement expérimental OBI-822/OBI-821 chez des patients présentant un cancer du sein métastasique, lors de la conférence annuelle 2016 de l'American Society Of Clinical Oncology

Les données regroupées d’une méta-analyse suggèrent une augmentation significative de la survie globale avec le médicament expérimental REVLIMID® en traitement d'entretien après une autogreffe de cellules souches pour traiter un myélome multiple

Les données présentées à l’ASCO 2016 s’appuient sur le fondement d’ABRAXANE® en combinaison avec la gemcitabine comme un traitement de première intention chez les patients atteints d’un cancer du pancréas métastatique

Kiadis Pharma annonce sa décision de déposer une demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour ATIR101™ dans le traitement des cancers du sang

La Commission européenne autorise IMBRUVICA®▼ (ibrutinib) de Janssen pour une utilisation sur les patients atteints de leucémie lymphocytaire chronique nouvellement diagnostiquée

PUBLICITE