Les vitamines B ne semblent pas réduire le risque cardiovasculaire des patients coronariens

Ceci est la conclusion principale d’un large essai clinique sur les conséquences d’une prise contrôlée d’acide folique, vitamine B12 ou vitamine B6 en association ou non. Chez les patients coronariens, ces vitamines ne permettent pas de diminuer la mortalité ou les évènements cardiovasculaires, indique cette étude publiée dans la dernière livraison du JAMA.

Ebbing et collaborateurs rappellent que les taux d’homocystéine, marqueur associé au risque cardiovasculaire, peuvent être réduits par la prise d’acide folique et de vitamine B12 administrés par voie orale. Reste cependant à vérifier que ces traitements peuvent se traduire par une réduction des évènements cardiovasculaires.Cet essai randomisé conduit en Norvège regroupait 3096 patients coronariens répartis en 4 groupes de traitement : acide folique + vitamine B12 + vitamine B6 ; acide folique + vitamine B12 ; vitamine B6 seule et groupe placebo. Les auteurs expliquent que l’essai a été stoppé prématurément en raison de résultats qui suggéraient un effet négatif de ces traitements.Les données après un an de suivi ont bien montré une réduction de 30% de la concentration d’homocystéine moyenne avec le traitement acide folique + vitamine B12. Toutefois, après un suivi médian de 38 mois, le critère principal d’évaluation (décès, IDM non fatal, hospitalisation pour angor instable, AVC) a été rencontré par 13,7% des participants, sans différence statistique significative entre les différents groupes de traitement ou placebo.Source : jamamedia. JAMA. 2008;300(7):795-804.Caducée.net©Tous droits réservés. Enregistrement, reproduction et copie interdits.SR

Descripteur MESH : Patients , Vitamines , Risque , Vitamine B12 , Vitamine B6 , Association , Mortalité , Essai clinique , Acide folique , Placebo , Angor instable , Hospitalisation , Accident vasculaire cérébral , Norvège , Reproduction

Médicaments: Les +

Somatuline® Depot® d’Ipsen est le premier traitement autorisé par la FDA aux Etats-Unis pour le traitement des patients avec des tumeurs neuroendocrines gastro-entéro-pancréatiques à un stade localement...

Actualités au GRCI 2014 : Le stent coronarien de CeloNova BioSciences, COBRA PzF™, obtient un faible taux de TLR de 3 % avec une courte durée de bi-thérapie anti-plaquettaire (DAPT)

De nouvelles données présentées lors de l’Assemblée annuelle de l’ASH améliorent les connaissances cliniques sur le SHUa et la HPN et soulignent l’efficacité du traitement sous Soliris® (éculizumab)

-- Les résultats de phase III de German Breast Group (GBG) démontrent une activité supérieure, en cas de cancer du sein de stade précoce à haut risque, du nab-paclitaxel (ABRAXANE®) par rapport au paclitaxel à base de solvant —

Lymphome hodgkinien : des nouvelles données de l'essai clinique AETHERA de phase III portant sur l’utilisation d’ADCETRIS ®

Le NIHR annonce une étude pionnière visant à mettre à l'épreuve un nouveau traitement du syndrome de Sjogren

Takeda présente les résultats d’une étude de phase II sur un traitement d’entretien par ixazomib, un médicament expérimental administré en monothérapie, chez des patients atteints d’un myélome multiple nouvellement diagnostiqué

Lancement en Inde d’Infimab™, le biosimilaire du Remicade™, par EPIRUS Biopharmaceuticals

Ixazomib, l’inhibiteur oral expérimental du protéasome développé par Takeda, reçoit la désignation « traitement révolutionnaire » de la FDA aux États-Unis pour le traitement de l’amylose AL systémique récidivante ou réfractaire

Genclis SAS confirme le potentiel de son test diagnostique inédit Severidia® sur 47 patientes atteintes de cancer du sein triple-négatif