Accueil > Actualité médicale > Epidémiologie > Vitamine C et E : sans effet pour la prévention cardiovasculaire

Vitamine C et E : sans effet pour la prévention cardiovasculaire

Caducee.net, le 12 nov. 2008 (Epidémiologie)Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

PUB
Une complémentation en vitamine E ou C ne permet pas de réduire le risque d’évènements cardiovasculaires majeurs chez les hommes. Ce résultat publié dans le JAMA sera également présenté ces jours-ci au congrès de l’American Heart Association.

Des études d’observation laissaient penser que vitamine C et la vitamine E pouvaient jouer un rôle préventif contre l’apparition de maladies cardiovasculaires. Aujourd’hui, la large étude Physicians' Health Study II présentée par Sesso et collaborateurs remet sérieusement en question cette notion, au moins chez les hommes. L’analyse portait sur les données de plus de 14600 médecins de plus de 50 ans. Les participants ont reçu 400 UI de vitamine E un jour sur deux ou un placébo et 500 mg de vitamine C par jour ou un placébo. Le suivi moyen était de huit ans. Les auteurs expliquent que « comparée au placebo, la vitamine E n’avait pas d’effet sur l’incidence des évènements cardiovasculaires majeurs (…). Il n’y avait pas non plus d’effet significatif de la vitamine C sur les évènements cardiovasculaires majeurs ainsi qu’individuellement sur les infarctus du myocarde, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la mortalité de cause cardiovasculaire ». Une augmentation du risque d’AVC hémorragique a par ailleurs été associée à la vitamine E (HR=1,74 (1,04-2,91), P=0,04).En conclusion, les auteurs estiment que ces données ne soutiennent pas l’emploi de ces complémentations en vitamine pour la prévention cardiovasculaire chez les hommes de 50 ans et plus.Source : www.jama.com. JAMA. 2008;300(18):2123-2133Caducée.net©Tous droits réservés. Enregistrement, reproduction et copie interdits.SR

Réagir à cet article