De nouvelles données issues d'une étude de phase II fournissent des indications sur la posologie optimale du DU-176b, un inhibiteur oral du factor Xa, chez les patients atteints de fibrillation auriculaire non valvulaire

SAN FRANCISCO, December 7 /PRNewswire/ -- De nouvelles données issues d'une étude de phase II, présentées aujourd'hui à l'occasion de la 50ème Réunion Annuelle de l'ASH (Amercian Society of Hematology) à San Francisco indiquent que l'administration de 60 mg ou de 30 mg une fois par jour d'un inhibiteur oral du facteur Xa à l'étude, le DU-176b, à des patients atteints de fibrillation auriculaire non valvulaire, était associée à une sécurité d'emploi et une tolérance comparables à celles de la warfarine. Ces observations sont les premiers résultats d'une étude clinique évaluant un inhibiteur oral du facteur Xa chez des patients atteints de fibrillation auriculaire. Le DU-176b est développé exclusivement par DAIICHI SANKYO Company, Limited (TSE: 4568). Des études de phase III ont commencé.

L'objectif de cette étude internationale était d'évaluer la sécurité d'emploi de quatre posologies du DU-176b chez des patients atteints de fibrillation auriculaire (FA) non valvulaire, comparée à la sécurité d'emploi de la warfarine. L'incidence des saignements majeurs et des saignements non majeurs cliniquement pertinents était significativement plus élevée dans les groupes recevant le DU-176b deux fois par jour (30 mg ou 60 mg deux fois par jour) que dans le groupe recevant la warfarine. En revanche, l'incidence rapportée dans les groupes recevant le DU-176b une fois par jour (60 mg ou 30 mg une fois par jour) était similaire à celle observée dans le groupe de patients traités avec la warfarine. Les saignements ont été évalués selon les recommandations établies par l'International Society on Thrombosis and Haemostasis (ISTH), qui représente l'échelle la plus sensible, actuellement utilisée dans les études cliniques portant sur des pathologies cardiovasculaires.(1)

"Ces résultats sont notables et encourageants, car la fréquence des saignements observés était significativement plus faible chez les patients recevant une dose par jour de DU-176b que chez les patients recevant deux doses par jour, ce qui suggère que le schéma posologique le plus simple pour ce composé semble être aussi le plus sûr," a déclaré Jeffrey I. Weitz, MD, FACP, FRCP, professeur de médecine et biochimie, université de McMaster et directeur, Henderson Research Centre, Hamilton, Ontario. "Ces données nous donnent des indications sur la posologie optimale à utiliser pour les études de phase III sur le DU-176b."

"Grâce aux résultats clairs de cette étude robuste de phase II réalisée chez des patients atteints de fibrillation auriculaire, nous sommes très confiants sur le fait que nous connaissons les meilleures dosages à évaluer dans notre étude clinique de phase III," a déclaré Francis Plat, MD, Vice Président chargé du développement clinique chez DAIICHI SANKYO Pharma Development. "Nous avons bon espoir que le DU-176b puisse apporter un jour à la communauté un progrès sûr et simple d'utilisation dans la prévention des accidents vasculaires cérébraux (AVC) chez les patients atteints de fibrillation auriculaire non valvulaire."

A propos de la sécurité d'emploi du DU-176b dans l'étude de phase II :

Au total, 1.146 patients atteints de fibrillation auriculaire (définie par un score CHADS2 supérieur ou égal à 2) ont été inclus dans l'étude. Les patients ont été randomisés pour recevoir une des quatre posologies à dose fixe de DU-176b (30 mg/N=235 ou 60 mg/N=234 une fois par jour; 30 mg/N=244 ou 60 mg/N=180 deux fois par jour), ou de la warfarine (N=250) à une dose ajustée localement de manière à obtenir un INR (International Normalized Ratio) compris entre 2,0 et 3,0 pendant 12 semaines. L'INR était déterminé une fois par semaine pendant quatre semaines, et ensuite toutes les deux semaines. Les doses de DU-176b utilisées étaient inconnues des investigateurs, des promoteurs et des sujets de l'étude ; en revanche, l'identité du traitement dans le bras warfarine était connue des investigateurs et des patients randomisés pour recevoir ce traitement.

Les critères principaux d'évaluation de l'étude étaient l'incidence des saignements (majeurs et non majeurs cliniquement pertinents), et des taux accrus d'enzymes hépatiques et/ou de bilirubine. Les critères d'évaluation secondaires comprenaient les événements cardiovasculaires majeurs, les AVC, les embolies systémiques, l'infarctus aigu du myocarde, les hospitalisations dues à des pathologies cardiovasculaires ou le décès cardiovasculaire.

L'incidence des saignements majeurs et non majeurs cliniquement pertinents était significativement plus élevée chez les patients recevant 30 mg ou 60 mg de DU-176b deux fois par jour (respectivement 7,8%, p = 0,029 et 10,6%, p = 0,002) que chez les patients recevant la warfarine (3,2%). En revanche, l'incidence des saignements majeurs et non majeurs cliniquement pertinents chez les patients recevant 30 ou 60 mg de DU-176b une fois par jour était comparable à celle associée à la warfarine (respectivement 3,0 %, 3,8% et 3,2%). Aucune différence significative n'a été constatée entre les groupes de traitement concernant le nombre de patients avec des taux d'enzymes hépatiques ou de bilirubine augmentés. Bien que la puissance de l'étude soit insuffisante pour analyser l'efficacité, aucune différence significative n'a été constatée entre les groupes de traitement concernant les taux d'événements des critères d'efficacité secondaires.

A propos de la fibrillation auriculaire

La fibrillation auriculaire (FA) se caractérise par un rythme cardiaque irrégulier dû à des contractions non coordonnées et rapides des chambres supérieures du coeur (les oreillettes). Cette anomalie peut entrainer une stagnation du sang près des parois des oreillettes et la formation de caillots sanguins. Ces caillots sanguins peuvent ensuite se détacher et être emportés dans la circulation sanguine jusqu'au cerveau, où ils peuvent obstruer des vaisseaux sanguins et potentiellement provoquer un AVC. Ces caillots peuvent aussi provoquer des lésions au niveau d'autres organes en obstruant des artères périphériques.

Environ 4,5 millions de personnes en Europe sont atteintes de fibrillation auriculaire.(2) Les patients atteints de fibrillation auriculaire ont un risque d'AVC multiplié par cinq.(3) Chez ces patients, le premier AVC a aussi tendance à être plus grave que chez les patients sans fibrillation auriculaire, ce qui entraine un taux de mortalité plus élevé et une durée d'hospitalisation plus longue.(4)

À propos du DU-176b

Le DU-176b est un anticoagulant oral ayant un effet inhibiteur direct sur le facteur Xa, un facteur de la coagulation sanguine. DAIICHI SANKYO développe le DU-176b comme nouveau traitement potentiel de la prévention de la thrombo-embolie artérielle et veineuse. DAIICHI SANKYO possède plus de 25 ans d'expérience dans la recherche dans le domaine de l'inhibition du facteur Xa et a été la première société à tester sur l'homme ces molécules.

References

1. S. Schulman and C. Kearon on behalf of the Subcommittee on Control of Anticoagulation of the Scientific and Standardization Committee of the ISTH. Definition of major bleeding in clinical investigations of antihemostatic medicinal products in non-surgical patients. Journal of Thrombosis and Haemostasis, 3: 692-694.

2. ACC/AHA/ESC 2006 Guidelines for the Management of Patients with Atrial Fibrillation. Europace 2006;8:651-745

3. Hylek AM, et al. N Engl J Med. 2003; 349:1019-1026.

4. Jorgensen, H.S., et.al. Stroke 1996;27: 1765-1769

À propos de DAIICHI SANKYO

Société globale innovante, DAIICHI SANKYO Co., Ltd., a été créée en 2005 suite à la fusion de deux grandes sociétés pharmaceutiques japonaises de premier plan. Avec un chiffre d'affaires net de plus de 5,4 milliards d'euros pour l'exercice 2007, DAIICHI SANKYO fait partie des 20 plus importantes sociétés pharmaceutiques au monde. Le siège de la société est situé à Tokyo et sa maison mère européenne se trouve à Munich. DAIICHI SANKYO possède des filiales dans 12 pays européens et est une des sociétés pharmaceutiques japonaises les plus dynamiques en Europe depuis l'implantation de ses sites de production et de ses bureaux de commercialisation en 1990. DAIICHI SANKYO concentre sa recherche et son développement dans le domaine des maladies cardiovasculaires, et notamment les traitements de la dyslipidémie, l'hypertension, le diabète et le syndrome coronaire aigu. De même, la découverte de nouveaux médicaments dans les domaines des maladies infectieuses, de la cancérologie, des maladies de l'os et des articulations et des troubles du système immunitaire reste une priorité pour DAIICHI SANKYO Co., Ltd. Son objectif est de développer des médicaments qui sont les meilleurs dans leur catégorie ou de créer de nouvelles classes de médicaments. Pour de plus amples renseignements, visitez : http://www.daiichi-sankyo.eu

Enoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs et des renseignements concernant les développements futurs dans le domaine, ainsi que les conditions juridiques et commerciales de DAIICHI SANKYO EUROPE GmbH. De tels énoncés prospectifs sont incertains et constamment assujettis aux risques de changement, particulièrement aux risques auxquels les sociétés pharmaceutiques internationales sont habituellement confrontées, y compris l'incidence des prix des produits et des matériaux bruts, l'innocuité des médicaments, les fluctuations des taux de change, les réglementations gouvernementales, les relations avec les employés, les impôts, l'instabilité politique et le terrorisme, ainsi que les résultats des demandes indépendantes et des enquêtes gouvernementales concernant les affaires de la société. Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué sont valables à la date de publication dudit communiqué. Ils n'offrent aucune garantie en ce qui concerne le rendement futur de la société. Les événements et développements réels pourraient être considérablement différents de ceux exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. DAIICHI SANKYO EUROPE GmbH rejette toute responsabilité quant à la mise à jour de tels énoncés prospectifs afin de refléter les développements futurs dans le domaine, les conditions juridiques et commerciales, et la société.

©2008 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Patients , Fibrillation auriculaire , Warfarine , Emploi , Sécurité , Facteur Xa , San Francisco , Réunion , Incidence , Europe , Accident vasculaire cérébral , Sociétés , Bilirubine , Recherche , Enzymes , Hospitalisation , Médecine , Ontario , Politique , Risque , Terrorisme , Cerveau , Coeur , Hypertension artérielle , Infarctus , Mortalité , Artères , Biochimie , Tokyo , Circulation sanguine , Diabète , Impôts , Maladies cardiovasculaires , Myocarde , Personnes , Sang , Articulations , Système immunitaire , Bras , Vaisseaux sanguins , Coagulation sanguine , Embolie

Pratique médicale: Les +