Communiqué de l'AEU sur le dépistage du cancer de la prostate

ARNHEM, Pays-Bas, April 16 /PRNewswire/ -- L'Association Européenne d'Urologie (AEU) a pris en compte les informations scientifiques récemment publiées, issues d'études randomisées sur le dépistage du cancer de la prostate (Schröder et al, NEJM 2009). Après la publication des résultats de l'Étude Randomisée Européenne sur le Dépistage du Cancer de la Prostate)- European Randomised Study for Screening of Prostate Cancer (ERSPC) - l'AEU a présenté dans un communiqué sa position concernant le dépistage du cancer de la prostate en Europe, ainsi que les actions que devront menerlesprofessionnels et les autorités de santé.

Pour résumer, l'étude ERSPC fait état d'une baisse relative de la mortalité du cancer de la prostate d'au-moins 20%, après un dépistage basé sur la mesure de la PSA (Antigène prostatique spécifique) et effectué sur 162 000 hommes asymptomatiques âgés de 55 à 69 ans. Dans ce groupe, pour chaque décès par cancer de la prostate dépisté, sur 1 410 hommes vus, 48 ont dû subir un traitement, soit des chiffres plus élevés que dans le groupe de contrôle.

Les résultats de l'étude randomisée américaine PLCO (Prostate, Poumon, Colon et Ovaire) portant sur l'utilité d'un dépistage ont également été publiés dans le même numéro du NEJM (Andriole et autres, NEJM 2009). A ce jour, elle ne révèle aucun bénéfice évident du dépistage sur la mortalité. Cependant cette étude américaine a subi un niveau important de distorsion au niveau du groupe contrôle. L'étude se poursuit.

L'AEU a décidé de suivre les conclusions de l'étude ERSCP et reconnaît les bénéfices du dépistage en termes de réduction de la mortalité. Parallèlement, elle reconnaît les effets négatifs du surdiagnostic et du surtraitement des cancers de la prostate, effets qui pourraient, pour la première fois, être quantifiés dans le cadre d'une étude randomisée de dépistage. Le groupe ERSCP fournira ultérieurement d'autres données pertinentes, qui serviront à nourrir les débats.

Dans l'intérêt de la santé de la population masculine en Europe et ailleurs d, l'AEU formule les affirmations suivantes:

- Le cancer de la prostate est un problème de santé majeur, et une des principales causes de mortalité masculine par cancer. Cependant, les données qui sont actuellement publiées sont insuffisantes pour recommander l'adoption, pour le cancer de la prostate, d'un dépistage généralisé de la population, mené en tant que politique publique de santé, à cause De l'importance de l'effet de surtraitement. Avant que le dépistage ne soit pris en considération par les autorités nationales de santé, il faut tenir compte du niveau actuel de dépistage opportuniste, de surdiagnostic, de surtraitement, de qualité de vie, de coûts, et enfin de rapport coût-efficacité.

- Le surdiagnostic du cancer de la prostate conduit potentiellement à un surtraitement important.Nous conseillons aux professionnels de santé, et plus particulièrement aux urologues, d'éviter le surtraitement en développant des méthodes sûres de surveillance/monitoring du cancer sans thérapie invasive. Les thérapies invasives doivent être adaptées aux besoins précis des patients et le pronostic du cancer doit être confirmé.

- Les algorithmes actuels de dépistage restent insuffisants à cause d'un manque de spécificité et d'un manque de sélectivité pour les cancers agressifs qui nécessitent un traitement. Nous avons un besoin urgent de développer des diagnostics novateurs, des marqueurs du pronostic et des modalités d'imagerie afin d'améliorer la valeur prédictive des outils de dépistage.

- En l'absence de dépistage de la population, l'AEU conseille aux hommes qui envisagent un dépistage par des tests de mesure de la PSA et une biopsie de la prostate de s'informer des risques et des bénéfices du dépistage et de faire évaluer le risque individuel. L'AEU et le groupe d'étude ERSPC sont des parties prenantes essentielles au développement de stratégies de santé concernant le dépistage du cancer de la prostate.

_ L'AEU entend promouvoir en Europe la qualité des soins pour les patients souffrant du cancer de la prostate, en collaboration avec l'organisation de soutien aux patients Europa Uomo, (http://www.europa-uomo.org), grâce à un développement de l'information et des directives.

- L'AEU souhaite soutenir et encourager les recherches nécessaires pour le développement des protocoles de surveillance active fiables destinés aux cancers de la prostate à faible risque, des marqueurs de pronostic et des thérapies ciblées, afin d'apporter des soins optimaux aux patients.

©2009 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Prostate , Tumeurs de la prostate , Santé , Europe , Association , Urologie , Mortalité , Hommes , Patients , Soins , Population , Pronostic , Risque , Politique , Poumon , Adoption , Biopsie , Ovaire , Politique publique , Précis , Qualité de vie , Vie , Algorithmes , Directives , Méthodes

Actualités professionnelles: Les +