Un nouveau traitement de l'allergie bientôt disponible en France : GRAZAX(R), premier comprimé de désensibilisation aux pollens de graminées

PARIS, November 19, 2010 /PRNewswire/ -- Aujourd'hui, le Laboratoire ALK a annoncé avoir obtenu des autorités de santé le prix pour son comprimé d'immunothérapie spécifique, GRAZAX(R), qui sera disponible et remboursé à partir de janvier 2011.

Le premier comprimé de désensibilisation aux pollens de graminées, GRAZAX(R), sera disponible en France, sur prescription médicale, pour les enfants (à partir de 5 ans) et les adultes souffrant de rhinite et conjonctivite allergiques aux pollens de graminées.

GRAZAX(R) : une amélioration de la prise en charge de la rhinite et de la conjonctivite allergiques

La Commission de la Transparence a considéré que GRAZAX(R) apporte une Amélioration du Service Médical Rendu (ASMR 4) par rapport aux traitements existants (solutions sublinguales ou injections sous-cutanées), dans la prise en charge de la rhinite et de la conjonctivite allergiques déclenchées par les pollens de graminées, pour l'adulte et pour l'enfant à partir de 5 ans.

Pour les patients, cette amélioration constitue aussi une simplification des modalités de leur traitement :

Ces avantages devraient contribuer à une meilleure observance du traitement.

De nombreuses données scientifiques pour le 1er comprimé de désensibilisation

GRAZAX(R) est le traitement de désensibilisation allergénique le mieux documenté au monde :

Dès la première saison de traitement, GRAZAX(R) entraîne une réduction significative de tous les symptômes de la rhino-conjonctivite allergique (rhinorrhée, obstruction nasale, prurit nasal, larmoiement, prurit oculaire et éternuement) ainsi que le recours aux traitements symptomatiques (corticoïdes, antihistaminiques) dans le groupe de patients traités, comparé au groupe de patients sous placebo (p<0,0001).

82 % des patients déclarent se sentir « mieux » ou « beaucoup mieux » par rapport aux saisons précédentes, versus 55% sous placebo (p<0,0001).

Le maintien de l'efficacité de GRAZAX(R), après l'arrêt du traitement, a été démontré pour la 1ère fois dans une vaste étude conduite sur 5 ans (3 ans de traitement par GRAZAX(R) et 2 ans de suivi sans traitement).

Les effets indésirables les plus fréquents sont des réactions allergiques locales (prurit buccal, oedème buccal, prurit auriculaire, irritation de la gorge, éternuements), ce qui est attendu puisque l'immunothérapie expose le patient à l'allergène auquel il est allergique. Dans la majorité des cas, ces effets indésirables apparaissent précocement, durent de quelques minutes à quelques heures après la prise et ont tendance à disparaître après 1 à 7 jours.

C'est la raison pour laquelle le premier comprimé de GRAZAX(R) doit être pris au cabinet médical où le patient doit rester en observation 20 à 30 minutes : ce temps permet au médecin d'évaluer les éventuels effets indésirables et de les expliquer au patient, ce qui favorise par la suite une meilleure adhésion au traitement.

L'allergologue : le pivot de la réussite du traitement

Comme pour les autres formes de désensibilisation, l'instauration d'un traitement par GRAZAX(R) doit être réalisée par un médecin expérimenté dans le traitement des pathologies allergiques, qui confirmera au préalable, par des tests cutanés, que l'allergie est bien due aux pollens de graminées.

L'instauration d'un traitement par immunothérapie spécifique doit toujours être décidée par le médecin au regard de l'histoire clinique du patient, de la gêne occasionnée et de la motivation du patient face à un traitement au long cours.

A propos d'ALK-Abello

ALK est un laboratoire pharmaceutique danois, leader mondial des traitements de désensibilisation. Le groupe concentre ses activités dans la recherche et le développement de traitements d'immunothérapie spécifique pour la prévention et le traitement des maladies respiratoires allergiques telles que la rhino-conjonctivite, la rhinite et l'asthme allergiques. La filiale française est la deuxième plus importante du groupe et emploie 240 personnes dans des activités de recherche, développement, production et commercialisation.

©2010 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : France , Immunothérapie , Santé , Patients , Rhinite , Prurit , Conjonctivite , Recherche , Placebo , Solutions , Asthme , Éternuement , Histoire , Motivation , Oedème , Saisons , Temps , Adulte , Face , Observation , Tests cutanés , Antihistaminiques , Enfant , Injections , Obstruction nasale

INSCRIPTION NEWSLETTER

Médicaments: Les +

Novocure annonce avoir terminé les inscriptions à l'essai PANOVA sur le traitement du cancer du pancréas par champs électriques en association avec la gemcitabine

ARIAD annonce le début de son essai de dosage de phase II d'Iclusig® (ponatinib) mi-2015

Cubist annonce l’approbation par la FDA du nouvel antibiotique ZERBAXA™ (ceftolozane/tazobactam) pour le traitement des infections urinaires compliquées et des infections intra-abdominales compliquées

INNATE PHARMA : Ouverture du premier essai de Phase II avec IPH2201

Somatuline® Depot® d’Ipsen est le premier traitement autorisé par la FDA aux Etats-Unis pour le traitement des patients avec des tumeurs neuroendocrines gastro-entéro-pancréatiques à un stade localement...

Actualités au GRCI 2014 : Le stent coronarien de CeloNova BioSciences, COBRA PzF™, obtient un faible taux de TLR de 3 % avec une courte durée de bi-thérapie anti-plaquettaire (DAPT)

De nouvelles données présentées lors de l’Assemblée annuelle de l’ASH améliorent les connaissances cliniques sur le SHUa et la HPN et soulignent l’efficacité du traitement sous Soliris® (éculizumab)

-- Les résultats de phase III de German Breast Group (GBG) démontrent une activité supérieure, en cas de cancer du sein de stade précoce à haut risque, du nab-paclitaxel (ABRAXANE®) par rapport au paclitaxel à base de solvant —

Lymphome hodgkinien : des nouvelles données de l'essai clinique AETHERA de phase III portant sur l’utilisation d’ADCETRIS ®

Le NIHR annonce une étude pionnière visant à mettre à l'épreuve un nouveau traitement du syndrome de Sjogren