img La ménopause

Rédacteur : Elisabeth Faure, avril 2000.
Dernière mise à jour : juillet 2002

Sommaire :
Définition

Sympt√īmes
Traitements
La ménopause artificielle
     


imgDéfinition

Ethymologiquement, le terme m√©nopause signifie "cessation des r√®gles". La m√©nopause ou climat√®re est un processus physiologique normal qui marque la fin de la p√©riode f√©conde. L'arr√™t de la fonction ovarienne et de la s√©cr√©tion des hormones f√©minines - les estrog√®nes et la progest√©rone - entra√ģne une disparition des r√®gles.

D'après le Dictionnaire de Médecine Flammarion, "la ménopause est l'époque climatérique de la femme se situant normalement entre 50 et 55 ans, caractérisée par l'extinction des fonctions ovariennes et la disparition totale de la menstruation. On admet que la ménopause est installée lorsqu'il n'y a pas eu de règles depuis un an. Après l'ablation chirurgicale des ovaires (castration) chez une femme encore réglée, la ménopause qui s'ensuit est dite artificielle."

La m√©nopause est pr√©c√©d√©e par une longue p√©riode de transition qui commence d√®s l'√Ęge de 40 ans et au cours de laquelle apparaissent les premi√®res modifications biologiques. Cette p√©riode de transition correspond √† la pr√©m√©nopause et la p√©rim√©nopause.

                                                                                      Ménopause

               

                                    <------------>         <----------->     <-------------->        Postménopause
                                    Activité       Préménopause    Aménorrhée
                                    ovarienne 
                                                                <---------------------------->
                                                                        Périménopause

                           
- La préménopause désigne la période pendant laquelle les fluctations hormonales produisent des irrégularités menstruelles. Elle peut varier de quelques mois à plusieurs années, en général elle dure 5 ans.
- La périménopause est la "période d'un an précédant immédiatement la ménopause durant laquelle débutent les signes endocrinologiques biologiques et cliniques caractérisant l'approche de la période de la ménopause." (Définition de Lucien Chaby extraite de son livre sur La ménopause, collection Dominos, Flammarion)

imgLes sympt√īmes de la m√©nopause

Les modifications osseuses constituent avec les manifestations cardiovasculaires les deux probl√®mes m√©dicaux majeurs de la m√©nopause. La masse osseuse diminue chez la femme d√®s l'√Ęge de 30 ans et la carence estrog√©nique postm√©nopausique accentue ce ph√©nom√®ne. Dans les premi√®res ann√©es qui suivent la m√©nopause, la masse osseuse diminue chaque ann√©e de 2,5 % pendant 3 ou 4 ans pour atteindre ensuite 0,75 % par an.
Pour en savoir plus sur l'ostéoporose
Pour en savoir plus sur les maladies cardiovasculaires

Pour la plupart des femmes, l'entr√©e en m√©nopause se manifeste par des irr√©gularit√©s menstruelles parfois accompagn√©es de troubles de l'humeur et de bouff√©es de chaleur, pr√©c√©dant l'arr√™t d√©finitif des r√®gles. Les bouff√©es de chaleur sont le sympt√īme qui caract√©rise le mieux l'entr√©e en m√©nopause. Elles apparaissent chez pr√®s de 50% des femmes. Il s'agit de brusques sensations de chaleur montant du haut du corps jusqu'au visage, suivies de sueurs importantes et de frissons. Leur dur√©e est br√®ve (rarement plus de quelques minutes).

La privation estrogénique est responsable d'autres manifestations de la ménopause :
- fourmillements, douleurs articulaires et musculaires, céphalées, palpitations, vertiges,
- manifestations neuropsychiques : troubles du sommeil, fatigue, nervosité, irritabilité, perte de confiance en soi, anxiété, pertes de mémoire, difficultés de concentration,
- troubles sexuels : dyspareunie, sécheresse vaginale,
- problèmes de poids,
- vieillissement cutané.

imgLes traitements de la ménopause

Le traitement hormonal substitutif (THS)

Le THS est proposé aux femmes pour lesquelles préménopause ou ménopause provoquent une gêne importante. Il est particulièrement indiqué chez les femmes ayant eu une ménopause précoce et/ou chirurgicale. Il est aussi recommandé chez les femmes présentant des risques d'ostéoporose ou de maladies cardiovasculaires accrus.
Plus de 1,7 million de françaises bénéficient du traitement hormonal substitutif (THS) ce qui représente
17 % des femmes ménopausées. Si l'on considère les femmes entre 50 et 65 ans, une sur trois se traite.
Le THS consiste à apporter à l'organisme les hormones manquantes que ne produisent plus les ovaires à savoir l'estrogène et la progestérone. Il agit sur la muqueuse utérine de la même façon que le faisaient les hormones ovariennes avant la ménopause.
L' administration d'un tel traitement n√©cessite un bilan pr√©alable pour bien conna√ģtre la situation hormonale de la patiente et juger de l'absence de contre-indications.

Le THS est contre-indiqué
- aux effets secondaires de l'estrog√®ne : cancer du sein, cancer de l'endom√®tre, cancer endom√©trio√Įde de l'ovaire, ant√©c√©dents thromboemboliques, pathologie cardiaque, pathologie vasculaire oculaire, hypertryglyc√©rid√©mie,
- en gynécologie : maladie fibrokystique des seins, les petits fibromes, l'endométriose, le diabète non insulinodépendant.

*La préménopause
Cette période est marquée par un déséquilibre estro-progestatif aux dépens de la progestérone. Ce déséquilibre est considéré comme favorisant la survenue de cancer de l'endomètre et du sein. Le traitement est donc progestatif.
Il existe trois classes de progestatifs :
- progestérone naturelle et dérivé proche : dydrogestérone (rétroprogestérone) administrée 10 jours par mois à partir du 16ème jour du cycle.
- autres progestatifs de synthèse dérivés de la progestérone ou de la 17-hydroxyprogestérone (pregnane et norpregnane) administrés 10 jours par cycle.
- progestatifs "norst√©ro√Įdes" (d√©riv√©s de la norm√©thyltestost√©rone ; noyau estrane) administr√©s √† titre substitutif du 16√®me au 25√®me jour du cycle ou √† titre contraceptif du 5√®me au 25√®me jour du cycle en l'absence de contre-indications m√©taboliques ou cardio-vasculaires.
(Source : Afssaps)

*La ménopause proprement dite
Un traitement estrog√©nique devient n√©cessaire d√®s que le test au progestatif est n√©gatif (absence de survenue d'h√©morragie de privation apr√®s administration d'un progestatif -norst√©ro√Įde de pr√©f√©rence - 10 jours par mois pendant au moins 3 mois cons√©cutifs). Le traitement est administr√© chez des femmes ne pr√©sentant par de contre-indications. Il est administr√© aux doses minimales permettant la pr√©vention de la d√©perdition osseuse sur un mode discontinu habituellement 25 jours par mois ou 21 jours sur 28. Les doses sont adapt√©es en fonction des signes cliniques. Un traitement de couverture progestatif doit lui √™tre associ√© au moins 10 jours par mois si l'estrog√®ne est administr√© 21 jours sur 28 et 12 √† 14 jours par mois si l'estrog√®ne est administr√© 25 jours. Une surveillance clinique est indispensable.
Classes d'estrogènes :
- estrogènes "naturels" ou assimilés : le 17 bêta-estradiol et estrogènes dits "conjugués équins". Ils sont administrés per os sous forme micronisée, estérifiée ou conjuguée ou par voie percutanée ou transdermique. Ces spécialités sont contre-indiquées chez les femmes à risque thromboembolique.
- dérivés à faible pouvoir estrogénique : l'estriol est administré par voie parentérale et est à effet prolongé.
- estrogènes de synthèse : l'éthinyl-estradiol.
Des traitements progestatifs peuvent être associés aux estrogènes : on utilise préférentiellement la progestérone orale ou les dérivés de la progestérone et de la 170Hprogestérone. Si l'estrogène est utilisé du 1er au 25ème jour du mois, le progestatif est associé les 12 et 14 derniers jours de l'estrogène. Lorsque l'estrogène est administré 21 jours sur 28, le progestatif lui est généralement associé les 10 derniers jours.
(Source : Afssaps)

Les risques du THS
Le risque majeur du traitement hormonal substitutif est celui du cancer du sein. Ce risque est augmenté chez les femmes traitées par les estrogènes : il augmente de 2,3 % par an sous traitement et ne devient significatif qu'au delà de 10 ans.
Tr√®s r√©cemment, un large essai am√©ricain, nomm√© ¬ĎWomens Health Initiative (WHI), sur lhormonoth√©rapie substitutive de la m√©nopause a √©t√© stopp√© le 31 mai 2002 en raison dune augmentation globale des risques de sant√© chez les participantes qui recevaient un traitement par estrog√®nes conjugu√©s √©quins plus progestatifs. Au contraire des essais HERS (voir d√©p√™che sur le sujet), les donn√©es de lessai WHI nouvellement publi√© portaient sur des femmes sans ant√©c√©dent cardiovasculaire et en bonne sant√©. Cette √©tude WHI vient de d√©montrer que les risques √©taient sup√©rieurs aux b√©n√©fices pour le THS le plus utilis√© aux USA (0,625 mg/jour destrog√®nes conjugu√©s + 2,5 mg/jour dac√©tate de m√©droxyprogest√©rone). Pour en savoir plus sur l'√©tude WHI.

Les traitements non hormonaux

De nombreuses femmes ménopausées ne peuvent pour des raisons gynécologiques ou générales bénéficier de cette thérapie. D'autres craignent le traitement.
De nombreux produits non hormonaux sont actifs, sur les bouff√©es de chaleur. La phytoth√©rapie et l'hom√©opathie sont particuli√®rement int√©ressantes ainsi qu'une nouvelle mol√©cule, le raloxif√®ne. La nutrition joue aussi un r√īle important lors de la m√©nopause.
Parmi les traitements alternatifs, les isoflavones, plus connues sous le nom de phyto-estrog√®nes, repr√©sentent une bonne alternative. Ces effets ont √©t√© remarqu√©s lors d'√©tudes √©pid√©miologiques sur les femmes asiatiques qui pr√©sentaient une symptomatologie moindre de la m√©nopause que les femmes occidentales. Raison de cette diff√©rence : les populations asiatiques consomment du soja en grande quantit√©. Le soja est riche en isoflavones. L'apport en deux prises de 76 mg par jour d'isoflavones montre une r√©duction significative des bouff√©es de chaleur d√®s le premier mois de traitement (source : Le G√©n√©raliste - Actualit√©s th√©rapeutiques, N¬į2170, 25/01/02).

imgLa ménopause artificielle

Il existe deux cas de ménopause artificielle :
- lorsqu'une femme a subi une ablation des ovaires ou ovariectomie,
- lorsque la m√©nopause survient plus t√īt chez les femmes trait√©es par exemple contre le cancer du sein (chimioth√©rapie).

¬Ľ Pour en savoir plus

Généralités

La ménopause
Introduction, le cycle menstruel, la pr√©-m√©nopause, la m√©nopause, sympt√īmes de la m√©nopause, ost√©oporose, coeurs et vaisseaux sanguins, risques de phl√©bites et de thromboses art√©rielles, le pourquoi d'un traitement, traitement hormonal, alimentation, cesser de fumer, exercices physiques, sant√© sexuelle, r√īle de l'hormonoth√©rapie. Pr√©par√© par Gilles Desaulniers, m.d., D√©pt. Obst√©trique-Gyn√©cologie, H√īpital du Sacr√©-Coeur de Montr√©al. Sur le site du coll√®ge des m√©decins du Qu√©bec.
Voir le document

La ménopause
Diagnostic, bilan initial - indications - contre-indications, traitement, surveillance - surdosage - sousdosage - Les risques - avantages, raloxifène, une alternative naturelle : le soja, les phytoestrogènes. Voir le document

La ménopause
Pr√©sentation de la maladie, d√©finition, sympt√īmes de la m√©nopause, le traitement hormonal substitutif. Informations donn√©es par la clinique Les cigognes √† Pau - cabinet de gyn√©cologie obst√©trique. Voir le document

Ménopause
Conséquences de la ménopause, l'ostéoporose post-ménopausique, les cancers en post-ménopause, traitement hormonal substitutif.
Dossier du Corpus médical de la faculté de médecine de Grenoble. Par C. Racinet, 1995.
Voir le document

La ménopause
Définition - Physiopathologie - Clinique - Biologie - Formes évolutives - Diagostic différentiel - Traitement.
Serveur des Polycopiés de santé, Université de médecine de Lyon.
Voir le document

Menopause.fr : la vie devant soi
Site entièrement consacré à la ménopause : les étapes, principales manifestations, répercussions à long terme, traitements possibles, avantages et risques, revue de presse, bibliographie, questions clé.
Voir le document

Conférence canadienne de consensus sur la ménopause et lostéoporose 2000 / 2001
Sommaire : Périménopause - Ménopause : un mode de vie sain - Ménopause et fonction sexuelle - Hormonothérapie substitutive et maladies cardiovasculaires - Ostéoporose - Santé urogénitale - Etats pathologiques et cas particuliers - Les hormones et le cerveau - Pharmacothérapie - Hormonothérapeit substitutive et cancer - Approches complémentaires - Evaluation, prise de décision et suivi.
Par M. Rowe T, Dr Bélisle S, Dr Derzko C, et al. - Société des obstétriciens et gynécologues du Canada
Voir le document

Système génito-urinaire et hormones sexuelles : La ménopause
La préménopause - La ménopause proprement dite - Classification des oestrogènes - Traitements progestatifs qui peuvent être associés aux estrogènes - Associations estroprogestatives - Associations estrogènes-endogènes - Traitements exclusifs des troubles vasomoteurs - Lexique.
Par l'Afssaps, 1999.
Voir le document

Menoweb
Site Solvay Pharma consacré à la ménopause et sa prévention. Deux espaces :
- Espace professionnel : actualité scientifique, services de veille documentaire
- Esapce patiente : actualité et prévention, conseils et information.
Voir le document

La ménopause
Faculté de médecine St Antoine. Polycopié d'endocrinologie 2001. P. Bouchard, 2001.
Voir le document

Conséquences de la ménopause

Les complications de la ménopause
L'ostéoporose - Les complications cardio-vasculaires.
Par le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF), 30 mai 2000.
Voir le document

L'avenir de la prise en charge de la ménopause et de ses conséquences
Par le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF), 30 mai 2000.
Voir le document

Traitement hormonal substitutif

Le traitement hormonal substitutif
Suivi des femmes et prévalence du THS - Durée moyenne et observance du THS - Consultations pour troubles de la ménopause et de la périménopause en médecine de ville: données de l'EPPM - Résultats de l'étude conduite par Organon en collaboration avec IMS: suivi de 300ordonnances de traitements oestroprogestatifs (THS) - Médecin consulté et médecin prescripteur de THS - Comparaisons avec l'Allemagne et les Pays-Bas - Perspectives des traitements de la ménopause
Par le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF), 30 mai 2000.
Voir le document

Traitement hormonal substitutif
Qu'est-ce que la ménopause ? Conséquences de la carence hormonale - Y a t-il des examens à faire ? Qu'est-ce que le traitement hormonal substitutif ou THS ? Contre-indications au THS - Bilan préalable au THS et surveillance - Le THS est-il efficace ? Effets indésirables du THS - Le THS est-il dangereux - Le THS et la prise de poids - Existe t-il une alternative au THS ?
Dossier en ligne sur le site d'information des patients devant subir une intervention chirurgicale. Voir le document

Ménopause et traitement hormonal substitutif (THS)
M√©nopause et risque cardiovasculaire - M√©nopause et modification du profil lipidique - Estrog√®nes et paroi art√©rielle - THS et sympt√īmes fonctionnels de la m√©nopause - THS et ost√©oporose - THS et cardiopathies isch√©miques - THS et modifications du profil lipidique - THS et modifications des param√®tres non lipidiques - Effets ind√©sirables du THS - Quel traitement utiliser ? Conclusion. Aide m√©dicale dans la d√©marche d√©cisionnelle, mars 2000.
Voir le document

Hormones et ménopause
Modalités d'administration - Les critères d'efficacité - Bénéfices et risques - Indications actuelles - Bénéfices du THS - Risques du THS. Polycopié Pcem2-Dcem1, Service de pharmacologie, Pr. Philippe Lechat. Faculté de médecine Pitié-Salpêtrière. Dernière mise à jour du site : 24 juin 2002.
Voir le document

Les traitements hormonaux substitutifs de la ménopause
Questions de médecine. Par le Pr Paul Sageot.
Voir le document

Hormonothérapie substitutive chez les femmes ayant souffert d'un cancer du sein
Qu'est-ce que la ménopause ? Les femmes atteintes d'un cancer du sein vivent-elles différemment la
m√©nopause ? Les sympt√īmes de la m√©nopause, la m√©nopause comporte-t-elle des risques pour la sant√© ? l'hormonoth√©rapie substitutive, les risques li√©s √† ce traitement, l'hormonoth√©rapie substitutive comporte-t-elle des effets secondaires ? Risques si la patiente a d√©j√† eu un cancer du sein, existe-t-il des solutions de remplacement ?.
Voir le document

La ménopause
Traitements hormonaux pendant la préménopause, pendant la ménopause proprement dite - Classification des estrogènes. Par l'AFSSAPS.
Le document

Ménopause artificielle

La ménopause artificielle
Qu'est-ce que la m√©nopause ? Qu'est-ce que la m√©nopause artificielle ? Sympt√īmes de la m√©nopause artificielle, les risques pour la sant√© de la m√©nopause...
Série de feuillets d'information sur le cancer du sein de l'OBCIEP (Ontario Breast Cancer Information Exchange Partnership).
Voir le document

Association - Centre

Association Française Etude Ménopause
L'AFEM est ouverte à toute personne, médecin ou non, ayant une activité dans le domaine de la ménopause. L'AFEM a une vocation de recherche scientifique mais également d'information auprès du corps médical et du grand public.
http://www.menopauseafem.com/index.php3

Centre Ménopause Québec
Centre multidisciplinaire regroupant des chercheurs, enseignants, médecins et plusieurs autres professionnels de la santé dont la mission est de promouvoir la santé globale des femmes à la période de la ménopause. Données générales sur la ménopause, données scientifiques, projets, services, liens...
Voir le document

 
  img
 
PUB