Recommandation d'autorisation de Cyanokit(R) de Merck Serono en Europe

GENEVE, Suisse, September 24 /PRNewswire/ -- Merck Serono, une division de Merck KGaA, a annoncé aujourd'hui que le Comité des Médicaments à Usage Humain (CHMP), le comité scientifique de l'Agence européenne pour l'évaluation des médicaments (EMEA), a émis un avis favorable pour Cyanokit(R) (substance active : hydroxocobalamine), son médicament pour le traitement de l'empoisonnement établi ou soupçonné au cyanure. A travers cet avis favorable, le Comité des Médicaments à Usage Humain recommande que la Commission européenne autorise la commercialisation de Cyanokit(R).

Le mécanisme unique de Cyanokit(R) est basé sur sa capacité à lier étroitement les ions cyanure. Le médicament peut être utilisé en soin pré-hospitalier ou hospitalier. Il doit être administré avec une décontamination et des mesures de soutien appropriées. L'empoisonnement au cyanure est principalement causé par l'inhalation de fumée dans des espaces clos lors d'incendies structurels. D'autres causes peuvent inclure l'ingestion accidentelle ou intentionnelle, l'exposition épidermique pendant des accidents du travail ou des actes terroristes impliquant le cyanure.

« L'avis favorable du Comité des Médicaments à Usage Humain concernant Cyanokit(R) nous réjouit », a déclaré Roberto Gradnik, responsable des opérations européennes de Merck Serono. « Le traitement de l'empoisonnement au cyanure, aussi rapidement que possible, est crucial pour la survie. Les professionnels des soins d'urgence disposent désormais d'un produit efficace dont le profil d'innocuité est favorable, pour traiter immédiatement les victimes d'un empoisonnement au cyanure sur les lieux d'un incendie, d'un accident ou de toute autre situation d'urgence, ainsi qu'en milieu hospitalier. La disponibilité de Cyanokit(R) dans toute l'Europe aura un impact sur la survie et la prévention de séquelles neurologiques des victimes d'un empoisonnement au cyanure. »

Le Comité des Médicaments à Usage Humain passe en revue toutes les demandes d'autorisation de médicaments pour les 27 pays de l'Union européenne(1) ainsi que l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège. La recommandation du Comité des Médicaments à Usage Humain va être maintenant examinée par la Commission européenne qui rendra sa décision finale concernant l'autorisation de commercialisation.

Cyanokit(R) a obtenu l'autorisation de la Food and Drug Administration aux Etats-Unis au mois de décembre 2006. Quand il sera autorisé par la Commission européenne, Cyanokit(R) sera le premier antidote du cyanure à être autorisé en Europe par l'intermédiaire de la procédure centralisée pour le traitement d'empoisonnement établi ou soupçonné au cyanure, chez les adultes et les enfants.

(1) Autriche, Allemagne, Belgique, Bulgarie, Chypre, Danemark, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède.

A propos de Merck Serono

Merck Serono, la nouvelle division pour les petites molécules innovantes et les produits biopharmaceutiques de Merck, a été établie suite à l'acquisition de Serono et à l'intégration de ses activités avec l'ancienne unité Merck Ethicals Division. Basée à Genève, en Suisse, Merck Serono découvre, développe, produit et commercialise des produits innovants afin d'aider les patients dont les besoins médicaux ne sont pas pris en charge. Nos activités nord-américaines opèrent aux Etats-Unis et au Canada sous la bannière EMD Serono.

Merck Serono offre des marques de premier plan au service des patients souffrant de cancer (Erbitux(R)), de la sclérose en plaques (Rebif(R)), d'infertilité (Gonal-f(R)), de troubles métaboliques et cardiométaboliques (Glucophage(R), Concor(R), Saizen(R), Serostim(R)), ainsi que du psoriasis (Raptiva(R)). A travers un investissement annuel de 1 milliard d'euros en recherche et développement, nous sommes déterminés à développer notre activité dans des domaines thérapeutiques ciblés comme la neurologie et l'oncologie ainsi que dans de nouveaux domaines thérapeutiques pouvant potentiellement émerger de nos recherches et développements en maladies auto-immunes et inflammatoires.

A propos de Merck

Merck est un groupe pharmaceutique et chimique mondial, dont les ventes se sont élevées 6,3 milliards d'euros en 2006. Fort d'une histoire qui a commencé en 1668, Merck construit son avenir grâce à ses 35 091 employés répartis dans 62 pays. L'une des clés de sa réussite tient au sens de l'innovation de ses employés. Les activités de Merck sont chapeautées par la société Merck KGaA, dont le capital est détenu à hauteur d'environ 70% par la famille Merck et à hauteur d'environ 30% par des actionnaires externes. L'ancienne filiale américaine Merck & Co. est autonome depuis 1917, et n'a depuis plus aucun lien avec le groupe Merck.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter http://www.merckserono.net ou http://www.merck.de

©2008 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Suisse , Hydroxocobalamine , Survie , Europe , Patients , Accidents du travail , République tchèque , Belgique , Sclérose en plaques , Chypre , Soins , Estonie , Fumée , Hongrie , Infertilité , Islande , Liechtenstein , Neurologie , Pologne , Allemagne , Roumanie , Bulgarie , Slovaquie , Danemark , Suède , Travail , Grèce , Ions , Italie , Lituanie , Norvège , Accidents , Portugal , Autriche , Sclérose , Canada , Slovénie , Espagne , France , Histoire , Incendies , Irlande , Lettonie , Malte

Médicaments: Les +

Actualités au GRCI 2014 : Le stent coronarien de CeloNova BioSciences, COBRA PzF™, obtient un faible taux de TLR de 3 % avec une courte durée de bi-thérapie anti-plaquettaire (DAPT)

Somatuline® Depot® d’Ipsen est le premier traitement autorisé par la FDA aux Etats-Unis pour le traitement des patients avec des tumeurs neuroendocrines gastro-entéro-pancréatiques à un stade localement...

Lymphome hodgkinien : des nouvelles données de l'essai clinique AETHERA de phase III portant sur l’utilisation d’ADCETRIS ®

L. reuteri, un probiotique de référence dans la colique du nourrisson

Lancement en Inde d’Infimab™, le biosimilaire du Remicade™, par EPIRUS Biopharmaceuticals

Takeda présente les résultats d’une étude de phase II sur un traitement d’entretien par ixazomib, un médicament expérimental administré en monothérapie, chez des patients atteints d’un myélome multiple nouvellement diagnostiqué

-- Les résultats de phase III de German Breast Group (GBG) démontrent une activité supérieure, en cas de cancer du sein de stade précoce à haut risque, du nab-paclitaxel (ABRAXANE®) par rapport au paclitaxel à base de solvant —

Une immunothérapie, l’Anti-PD-1 BMS-936558, a montré une activité clinique dans une étude de Phase 1 chez des patients présentant un cancer du poumon non à petites cellules, un mélanome métastatique et un cancer rénal précédemment traités

De nouvelles données présentées lors de l’Assemblée annuelle de l’ASH améliorent les connaissances cliniques sur le SHUa et la HPN et soulignent l’efficacité du traitement sous Soliris® (éculizumab)

Point sur l’utilisation des nouveaux anticoagulants oraux : Pradaxa (dabigatran), Xarelto (rivaroxaban) et Eliquis (apixaban)

Somatuline® Depot® d’Ipsen est le premier traitement autorisé par la FDA aux Etats-Unis pour le traitement des patients avec des tumeurs neuroendocrines gastro-entéro-pancréatiques à un stade localement...

Actualités au GRCI 2014 : Le stent coronarien de CeloNova BioSciences, COBRA PzF™, obtient un faible taux de TLR de 3 % avec une courte durée de bi-thérapie anti-plaquettaire (DAPT)

De nouvelles données présentées lors de l’Assemblée annuelle de l’ASH améliorent les connaissances cliniques sur le SHUa et la HPN et soulignent l’efficacité du traitement sous Soliris® (éculizumab)

-- Les résultats de phase III de German Breast Group (GBG) démontrent une activité supérieure, en cas de cancer du sein de stade précoce à haut risque, du nab-paclitaxel (ABRAXANE®) par rapport au paclitaxel à base de solvant —

Lymphome hodgkinien : des nouvelles données de l'essai clinique AETHERA de phase III portant sur l’utilisation d’ADCETRIS ®

Le NIHR annonce une étude pionnière visant à mettre à l'épreuve un nouveau traitement du syndrome de Sjogren

Takeda présente les résultats d’une étude de phase II sur un traitement d’entretien par ixazomib, un médicament expérimental administré en monothérapie, chez des patients atteints d’un myélome multiple nouvellement diagnostiqué

Lancement en Inde d’Infimab™, le biosimilaire du Remicade™, par EPIRUS Biopharmaceuticals

Ixazomib, l’inhibiteur oral expérimental du protéasome développé par Takeda, reçoit la désignation « traitement révolutionnaire » de la FDA aux États-Unis pour le traitement de l’amylose AL systémique récidivante ou réfractaire

Genclis SAS confirme le potentiel de son test diagnostique inédit Severidia® sur 47 patientes atteintes de cancer du sein triple-négatif