Un essai de phase 3 du KALYDECO™ (ivacaftor) chez des enfants de 6 à 11 ans atteints d'une forme spécifique de mucoviscidose montre des améliorations significatives de la fonction pulmonaire et d'autres indicateurs...

— Des présentations complémentaires à l'occasion de la conférence nord-américaine sur la mucoviscidose englobent les données de l'essai PERSIST qui démontrent la sécurité et l'efficacité pérenne du KALYDECO sur 60 semaines de traitement auprès d'adolescents et d'adultes soignés dans le cadre de l'essai de phase 3 STRIVE —

Un essai de phase 3 du KALYDECO™ (ivacaftor) chez des enfants de 6 à 11 ans atteints d'une forme spécifique de mucoviscidose montre des améliorations significatives de la fonction pulmonaire et d'autres indicateurs de la maladie confirmées sur une durée de 48 semaines

— Des présentations complémentaires à l'occasion de la conférence nord-américaine sur la mucoviscidose englobent les données de l'essai PERSIST qui démontrent la sécurité et l'efficacité pérenne du KALYDECO sur 60 semaines de traitement auprès d'adolescents et d'adultes soignés dans le cadre de l'essai de phase 3 STRIVE —

Vertex Pharmaceuticals Incorporated (Nasdaq : VRTX) a annoncé aujourd'hui les résultats définitifs de l'essai ENVISION, second de deux essais de phase 3 clés du KALYDECO™ (ivacaftor, VX-770), un médicament en phase de développement qui cible la protéine défaillante responsable de la mucoviscidose. ENVISION (n=52) a été conçu pour évaluer des enfants âgés de 6 à 11 ans atteints de mucoviscidose et présentant au moins une copie de la mutation G551D. On estime à environ 1 200 aux États-Unis et 1 000 en Europe le nombre de personnes atteintes de mucoviscidose présentant au moins une copie de la mutation G551D dans le gène CFTR (gène régulateur de conductance transmembranaire de la mucoviscidose). Ces résultats, ainsi que les premières données de PERSIST, un essai de prolongation chez des adolescents et des adultes traités dans le cadre de l'essai de phase 3 STRIVE, sont présentés à l'occasion de la 25e conférence nord-américaine annuelle sur la mucoviscidose (NAFC - North Americain CF Conference), qui se tient du 3 au 5 novembre à Anaheim, en Californie.

Les résultats d'ENVISION montrent que les enfants traités au KALYDECO (kuh-LYE-deh-koh) présentent une amélioration rapide et durable de la fonction pulmonaire (volume expiratoire maximum en une seconde, VEMS1) et d'autres indicateurs clés de la maladie, y compris la prise de poids et une réduction de la concentration saline de la sueur, tout au long des 48 semaines de l'essai, en comparaison avec ceux traités avec un placébo. Les patients qui ont été traités avec le KALYDECO pendant l'essai présentent une amélioration absolue moyenne de la fonction pulmonaire de 12,5 points de pourcentage par rapport à l'état originel à la semaine 24 (critère principal de l'essai), et une amélioration relative moyenne de la fonction pulmonaire de 17,4 pour cent par rapport à l'état originel, comparé au traitement par placébo. Sur les 48 semaines de l'essai, l'amélioration moyenne absolue de la fonction pulmonaire chez les enfants traités au KALYDECO atteint 10 pour cent, comparée au placebo, et l'amélioration moyenne relative atteint 15,1 pour cent par rapport à l'état originel en comparaison avec un placébo. Les résultats d'essais de phase 3 et l'étiquetage des produits pour les médicaments actuellement disponibles pour le traitement de la mucoviscidose décrivent généralement des améliorations relatives de la fonction pulmonaire. Les évènements indésirables les plus fréquemment signalés sont de nature respiratoire et sont comparables sur l'ensemble des groupes de traitement.

« Plus la survie des personnes atteintes de mucoviscidose est prolongée, plus le risque de dommages et de complications existe, » déclare Richard Ahrens, M.D., codirecteur, centre de la mucoviscidose de l'hôpital pédiatrique de l'Université de l'Iowa et directeur de recherche de l'essai ENVISION. « Étant donné le caractère progressif de la mucoviscidose, plus tôt nous pouvons traiter le patient, meilleurs seront les résultats. Ces données sont encourageantes, car elles confirment les améliorations de la fonction pulmonaire et en termes de prise de poids et de réduction de la concentration saline de la sueur que nous avons constatées chez les adultes traités avec le KALYDECO dans le cadre de l'essai STRIVE. »

« Les réponses rapides, significatives et durables au traitement avec le KALYDECO offrent un espoir d'amélioration aux patients présentant la mutation G551D, » a déclaré Chris Wright, M.D., Ph.D., vice-président directeur et chef du développement de médicaments et des affaires au plan mondial pour Vertex. « Nous progressons rapidement pour évaluer d'autres approches ciblées de la modulation de la fonction CFTR pour les personnes atteintes de la forme la plus commune de la mucoviscidose. »

Les effets indésirables les plus fréquents (≥5 pour cent) parmi les personnes traitées avec le KALYDECO comparé à un placébo ont été les maux de gorge, les maux de tête, les infections des voies respiratoires supérieures, les otites, la diarrhée et une augmentation du taux d'éosinophiles. Les effets indésirables les plus fréquemment constatés chez les enfants du groupe placébo ont été la toux, les vomissements, la toux grasse, les râles (respiration bruyante) et une diminution de la fonction pulmonaire. Les cas d'exacerbation pulmonaire ont été rares lors de l'essai ENVISION, quel que soit le groupe de traitement. Aucun cas d'interruption du traitement n'a été enregistré en raison d'effets indésirables dans le groupe de traitement par KALYDECO, et un cas d'interruption a été enregistré dans le groupe placébo sur l'ensemble des 48 semaines de traitement.

Résumé des données clés de l'essai ENVISION

L'essai ENVISION a été conçu pour évaluer le KALYDECO chez les enfants âgés de 6 à 11 ans présentant au moins une copie de la mutation G551D du gène CFTR . Pour l'essai ENVISION, 52 patients ont été recrutés et traités avec le KALYDECO (n=26) ou un placébo (n=26) à raison d'un comprimé de 150 mg toutes les 12 heures. Le critère principal de l'essai était la variation de la moyenne absolue à partir de l'état originel de la fonction pulmonaire (VEMS1) mesurée jusqu'à la semaine 24. La fonction pulmonaire a été évaluée en utilisant un test normalisé qui mesure le volume d'air qu'une personne peut expirer en une seconde (VEMS1).

Fonction pulmonaire : la fonction pulmonaire de départ dans le cadre de l'essai ENVISION était estimée à 84,7 chez les enfants traités avec le KALYDECO et à 83.7 pour cent pour ceux du groupe placébo. Les résultats de l'essai ENVISION ont démontré que les personnes traitées avec le KALYDECO ont présenté des améliorations rapides, significatives et durables de la fonction pulmonaire tout au long des 48 semaines de traitement.

Des critères secondaires ont été évalués pour observer les effets du KALYDECO sur les 48 semaines de traitement. Parmi ces critères secondaires figuraient :

Poids : de nombreuses personnes atteintes de mucoviscidose ont des difficultés à prendre du poids et à le maintenir en raison de facteurs comme l'altération de la fonction pulmonaire, la nutrition, l'infection chronique et l'inflammation. Pendant l'essai ENVISION, les enfants traités avec le KALYDECO ont pris du poids tout au long de l'essai. Pendant les 24 premières semaines, les patients du groupe de traitement au KALYDECO ont pris, en moyenne, 3,7 kgs (8,1 lbs) par rapport à leur poids de départ. Sur les 48 semaines du traitement, les patients du groupe ont pris, en moyenne, un total de 5,9 kgs (13 lbs) par rapport à leur poids de départ. Ceci est à comparer à un gain moyen de 1,8 kgs (3,9 lbs) chez les patients du groupe placébo pendant les 24 premières semaines de traitement, et de 3,1 kgs (6,8 lbs) sur les 48 semaines de traitement par rapport à leur poids initial.

Concentration saline de la sueur : une concentration élevée de sel dans la sueur est un marqueur important du diagnostic de la mucoviscidose et résulte d'un dysfonctionnement de la protéine CFTR. Bien que ce ne soit pas un critère clinique validé, une diminution de la salinité de la sueur est généralement considérée comme un signe d'amélioration de la fonction CFTR. La concentration de sel dans la sueur est mesurée par un test normalisé. Les personnes atteintes de mucoviscidose présentent des concentrations élevées de sel dans la sueur, dépassant 60 mmol/L, alors que les valeurs normales sont inférieures à 40 mmol/L.

Dans l'essai ENVISION, les niveaux de concentration saline de la sueur de départ dans les deux groupes de traitement avoisinaient 104 mmol/L. Dès la deuxième semaine de traitement, les enfants du groupe traité au KALYDECO ont présenté une réduction moyenne de la concentration saline de la sueur d'environ 53 mmol/L. Sur les 48 semaines de traitement, les enfants traités au KALYDECO ont présenté une réduction de 56 mmol/L, alors que ceux traités avec un placébo affichaient une réduction moyenne de la concentration saline de la sueur de l'ordre de 3 mmol/L.

Résultats déclarés par les patients : le Questionnaire de la mucoviscidose — version révisée (CFQ-R) est un outil validé de collecte des résultats déclarés par les patients, utilisé dans cet essai pour mesurer l'impact du KALYDECO sur la santé globale, la vie quotidienne, la perception du bien-être et les symptômes de la maladie. Une variation ≥ 4 points par rapport à l'état originel dans le domaine respiratoire du CFQ-R est considéré comme cliniquement significatif.

Un volet du CFQ-R, qualifié de domaine respiratoire, couvre les symptômes déclarés par le patient. Dans le cadre de l'essai ENVISION, les enfants ont répondu au questionnaire CFQ-R et ont déclaré une tendance à l'amélioration des symptômes respiratoires, ce qui était un critère secondaire essentiel pour cet essai. Sur les 48 semaines de traitement, on constate un écart de 5,1 points dans les réponses entre les groupes de traitement. Les enfants traités au KALYDECO ont déclaré une évolution de 6,1 points par rapport à leur état originel, contre 1 point déclaré par les enfants du groupe placébo.

Données à 12 semaines de l'essai de prolongation PERSIST

Les données des 12 premières semaines de l'essai de prolongation PERSIST ont également été présentées lors de la conférence NACFC. PERSIST est un essai de prolongation de phase 3 ouvert de 96 semaines, conçu pour évaluer la sécurité à long terme et la durabilité du traitement au KALYDECO. Cet essai en cours de réalisation a recruté des patients présentant au moins une copie de la mutation G551D ayant terminé les 48 semaines de traitement dans le cadre des essais de phase 3 ENVISION et STRIVE (groupes de traitement au KALYDECO et par placébo) et respectant d'autres critères d'éligibilité.

Les analyses présentées à l'assemblée portaient sur les données de 144 adolescents et adultes ayant terminé le traitement dans le cadre de l'essai STRIVE. Soixante-dix-sept de ces patients ont été traités avec le KALYDECO et 67 ont reçu un placébo pendant l'essai STRIVE. Sur les 48 semaines de l'essai STRIVE, l'amélioration absolue moyenne de la fonction pulmonaire chez les patients traités au KALYDECO était de 10,5 pour cent, comparée au placébo (critère secondaire de l'essai), et l'amélioration relative moyenne était de 16,7 pour cent par rapport à l'état originel et comparée au placébo. Ces améliorations absolues et relatives de la fonction pulmonaire chez les personnes traitées au KALYDECO ont été pérennisées tout au long de l'essai PERSIST sur une durée totale de traitement de 60 semaines.

En outre, les données de l'essai PERSIST ont montré que les personnes traitées avec un placébo pendant l'essai STRIVE, recrutées pour l'essai PERSIST, et ayant commencé à être traitées avec le KALYDECO, présentaient des améliorations de la fonction pulmonaire sur les 12 semaines de traitement réalisées similaires à celles observées chez les personnes traitées avec le KALYDECO pendant les 12 premières de l'essai STRIVE.

Résultats de l'efficacité constatée sur les 12 premières semaines de l'essai PERSIST chez les personnes ayant terminé le traitement de 48 semaines dans le cadre de l'essai de phase 3 STRIVE

  Semaines de traitement   Total semaines de traitement   Amélioration absolue   Amélioration relative
PERSIST KALYDECO VEMS(1) % estimé VEMS(1) % estimé
            par rapport à l'état originel**   par rapport à l'état originel

Traités avec KALYDECO avant de commencer l'essai PERSIST

(n=77)

  12   60   11,6   19,4
Traités avec un placébo avant de commencer l'essai PERSIST

(n=67)

  12   12   10,9   19,9
 

** L'état originel est le résultat du test VEMS1 au début du traitement avec le KALYDECO.

Les effets indésirables les plus fréquemment constatés (≥5 pour cent des participants globalement) sont les exacerbations pulmonaires, les toux, les toux grasses, les infections des voies respiratoires supérieures, l'hémoptysie (toux avec rejets de sang), les maux de tête et les douleurs abdominales. Les effets indésirables sont similaires à ceux observés dans le cadre de l'essai STRIVE.

En octobre 2011, Vertex a effectué une présentation de nouveau médicament (PNM) auprès de l'Agence américaine du médicament, la FDA (Food and Drug Administration), et présenté une demande d'autorisation de mise sur le marché (AMM) devant l'Agence européenne du Médicament (AEM) pour le KALYDECO, le potentiateur de la protéine CFTR de Vertex. Vertex a sollicité le statut d'examen prioritaire de la FDA et a reçu l'accord de l'AEM pour une évaluation accélérée du KALYDECO en Europe.

À propos du KALYDECO

Le KALYDECO (ivacaftor, VX-770) est le médicament phare de Vertex actuellement en développement pour le traitement des personnes atteintes de mucoviscidose et présentant une mutation G551D du gène CFTR. Connu sous l'appellation « potentiateur de CFTR », le KALYDECO est un médicament administré par voie orale qui permet un fonctionnement de la protéine CFTR plus normal lorsqu'elle atteint la membrane cellulaire, pour favoriser l'hydratation et débarrasser le mucus des voies respiratoires. Vertex conserve les droits pour le développement et la commercialisation du KALYDECO à l'échelle mondiale. Le nom commercial KALYDECO a été approuvé par l'AEM et approuvé provisoirement par la FDA pour une utilisation en lien avec le développement du KALYDECO, mais le KALYDECO n'a à ce jour reçu d'autorisation de mise sur le marché ou d'autorisation de PNM par aucune autorité de régulation.

Programmes d'accès élargi pour le KALYDECO

Un programme d'accès élargi est actuellement ouvert pour le KALYDECO auprès des sites d'essai clinique aux États-Unis. Ce programme vise à fournir le KALYDECO à des personnes âgées de 6 ans ou plus et présentant au moins une copie de la mutation G551D, et un besoin médical crucial, et pouvant bénéficier du traitement avant une autorisation potentielle de la FDA aux États-Unis.

Vertex travaille à la mise en oeuvre d'autres programmes d'accès élargi dans d'autres pays, avec pour objectif d'ouvrir de nouveaux programmes aux patients éligibles d'ici la fin de l'année 2011.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter le service d'information médicale de Vertex par téléphone au 1-877-634-VRTX (8789).

À propos de la mucoviscidose

La mucoviscidose est une maladie génétique potentiellement mortelle touchant environ 30 000 personnes aux États-Unis et 70 000 personnes dans le monde. Aujourd'hui, l'espérance de vie moyenne d'une personne atteinte de mucoviscidose est d'environ 38 ans. Selon le rapport annuel 2010 du Registre des patients de la fondation pour la mucoviscidose (Cystic Fibrosis Foundation Patient Registry), environ 4 pour cent des personnes atteintes de mucoviscidose aux États-Unis présentent au moins une copie de la mutation G551D.

Historique de la collaboration avec Cystic Fibrosis Foundation Therapeutics, inc. (CFFT)

Vertex a lancé son programme de recherche sur la mucoviscidose en 1998 dans le cadre d'une collaboration avec CFFT, une émanation de la Cystic Fibrosis Foundation à but non lucratif chargée de la découverte et du développement de médicaments. Cette collaboration a été élargie pour accélérer la découverte et le développement du KALYDECO et d'autres modulateurs de CFTR.

À propos de la Cystic Fibrosis Foundation

La Cystic Fibrosis Foundation est le premier organisme mondial dans la recherche de traitement de la mucoviscidose. La Fondation finance plus de travaux de recherche sur la mucoviscidose que toute autre organisation, et pratiquement tous les médicaments existant aujourd'hui pour le traitement de la mucoviscidose ont pu être mis au point grâce à son soutien. Basée à Bethesda, dans l'État américain du Maryland, la Fondation soutient et accrédite également un réseau national de centres de soins qui a été reconnu par l'Institut National de la Santé comme un modèle pour le traitement des maladies chroniques. La fondation est une organisation non lucrative soutenue par des donateurs. Pour de plus amples informations, visitez www.cff.org.

Vertex en bref

Vertex crée de nouvelles possibilités dans le domaine de la médecine. Nos équipes découvrent, développent et commercialisent des thérapies innovantes pour que les personnes atteintes de maladies graves puissent vivre mieux.

Les chercheurs de Vertex et nos collaborateurs travaillent sur de nouveaux médicaments pour guérir ou améliorer significativement le traitement des hépatites C, de la mucoviscidose, de la polyarthrite rhumatoïde, de l'épilepsie et d'autres maladies potentiellement mortelles.

Fondée il y a plus de 20 ans à Cambridge, Massachusetts, Vertex a aujourd'hui des programmes de recherche dans le monde entier et des sites implantés aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada. Aujourd'hui, Vertex emploie plus de 1 900 personnes dans le monde et le magasine Science a placé Vertex en tête de son classement 2011 des employeurs dans le domaine des sciences du vivant.

Note spéciale concernant les déclarations prospectives

Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives au sens de la loi de réforme américaine de 1995 sur les litiges portant sur les valeurs mobilières privées (Private Securities Litigation Reform Act), y compris concernant (i) la capacité de Vertex à agir rapidement pour évaluer d'autres approches ciblées de la modulation de la fonction CFTR pour les personnes atteintes de la forme la plus commune de la mucoviscidose ; (ii) la probabilité selon laquelle le KALYDECO sera homologué ; et (iii) la possibilité que des programmes d'accès élargi supplémentaires soient mis en oeuvre avec pour objectif d'ouvrir de nouveaux programmes aux patients éligibles d'ici la fin de l'année 2011. Bien que la Société considère que les déclarations prospectives formulées dans le présent communiqué de presse sont exactes, un certain nombre de facteurs sont susceptibles d'influer sur les résultats ou évènements réels, et ces derniers pourraient différer significativement de ceux envisagés dans ces déclarations prospectives. Parmi ces risques et incertitudes figurent, entre autres, l'éventualité que Vertex subisse des retards imprévus dans l'obtention des autorisations pour la commercialisation du KALYDECO ; que les résultats futurs des essais cliniques du KALYDECO ne soient pas favorables ; que des facteurs futurs d'ordre scientifique, clinique, concurrentiel ou autres facteurs du marché puissent avoir un impact négatif sur le potentiel du KALYDECO, et d'autres risques détaillés dans la section « Facteurs de risque » du rapport annuel et des rapports trimestriels de Vertex enregistrés auprès de la Securites and Exchange Commission (Commission des valeurs mobilières des États-Unis) et disponibles sur le site Internet de Vertex à l'adresse : www.vrtx.com. Vertex rejette toute obligation de mettre à jour les informations contenues dans ce communiqué de presse si de nouvelles informations venaient à être mises à disposition.

(VRTX-GEN)

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

CONTACT:

Vertex Pharmaceuticals IncorporatedContacts médias :617-444-6992 ou mediainfo@vrtx.comDawn KalmarMegan GoulartZach BarberouContacts investisseurs :Michael Partridge, 617-444-6108ouLora Pike, 617-444-6755ouMatthew Osborne, 617-444-6057

© 2011 Business Wire - Tous droits réservés

Descripteur MESH : Mucoviscidose , Personnes , Patients , Sécurité , Sueur , Mutation , Programmes , Toux , Recherche , Maladie , Essais , Tête , Protéine CFTR , Europe , Santé , Vie , Prise de poids , Traduction , Espérance de vie , Risque , Infection , Iowa , Médecine , Mucus , Placebo , Air , Caractère , Diarrhée , Réseau , Essai clinique , Salinité , Génétique , Inflammation , Survie , Jurisprudence , Maryland , Membrane cellulaire , Perception , Californie , Classement , Épilepsie , Respiration , Sang , Hémoptysie , Soins , Internet , Téléphone , Langue , Massachusetts , Nature

Médicaments: Les +

L. reuteri, un probiotique de référence dans la colique du nourrisson

Genclis SAS confirme le potentiel de son test diagnostique inédit Severidia® sur 47 patientes atteintes de cancer du sein triple-négatif

Celgene reçoit un avis favorable du CHMP pour OTEZLA® (apremilast), le premier inhibiteur oral de la PDE4 pour le traitement des patients atteints de psoriasis et de rhumatisme psoriasique

MSD annonce une étude positive évaluant l’utilisation de pembrolizumab par rapport à la chimiothérapie chez les patients avec des mélanomes avancés et réfractaires au traitement par ipilimumab

La thérapie orale OTEZLA® (Apremilast) a affiché une réponse clinique soutenue pendant deux ans chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde

Une immunothérapie, l’Anti-PD-1 BMS-936558, a montré une activité clinique dans une étude de Phase 1 chez des patients présentant un cancer du poumon non à petites cellules, un mélanome métastatique et un cancer rénal précédemment traités

Point sur l’utilisation des nouveaux anticoagulants oraux : Pradaxa (dabigatran), Xarelto (rivaroxaban) et Eliquis (apixaban)

Lilly soumet un dossier pour une approbation européenne d'ALIMTA(R) (pemetrexed pour perfusion) pour un traitement de première intention du cancer du poumon non à petites cellules

Halaven(TM) (ERIBULINE) nouvelle molécule du laboratoire EISAI: Le CHMP émet une opinion favorable pour son utilisation dans le cancer du sein métastatique

TiGenix termine plus tôt que prévu le recrutement des patients pour l'essai européen de Phase III du Cx601

Genclis SAS confirme le potentiel de son test diagnostique inédit Severidia® sur 47 patientes atteintes de cancer du sein triple-négatif

Celgene reçoit un avis favorable du CHMP pour OTEZLA® (apremilast), le premier inhibiteur oral de la PDE4 pour le traitement des patients atteints de psoriasis et de rhumatisme psoriasique

La thérapie orale OTEZLA® (Apremilast) a affiché une réponse clinique soutenue pendant deux ans chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde

MSD annonce une étude positive évaluant l’utilisation de pembrolizumab par rapport à la chimiothérapie chez les patients avec des mélanomes avancés et réfractaires au traitement par ipilimumab

L’UBC et Tilray s’associent pour effectuer la première étude menée au Canada sur le cannabis pour traiter l’ESPT

TiGenix termine plus tôt que prévu le recrutement des patients pour l'essai européen de Phase III du Cx601

Gilead annonce les résultats d’études portant sur le Harvoni réalisées auprès de patients atteints d’hépatite C chronique avec maladie du foie à un stade avancé et de patients n’ayant pas répondu à un traitement antérieur

Oncoethix démarre des essais de phase 1b sur l'OTX015 dans le traitement de tumeurs solides avancées (OTX015_107) et du gliome (OTX015_108)

Gilead annonce les données de Phase 2 d’un régime thérapeutique expérimental entièrement oral à base de sofosbuvir plus GS-5816 dans le traitement de l’hépatite C chronique

Gilead annonce les données de Phase 2 d’un régime thérapeutique expérimental entièrement oral à base de sofosbuvir plus GS-5816 dans le traitement de l’hépatite C chronique