Cancer du sein : le létrozole améliore la survie sans récidive

Un essai publié sur le site du NEJM ces deniers jours indique que le létrozole permet d’améliorer la survie sans rechute après un cycle de cinq ans de traitement par tamoxifène chez des patientes soignées pour un cancer du sein.

Goss et al rappellent que cinq ans de traitement par tamoxifène permettent d’améliorer la survie globale et la survie sans récidive chez des patients opérées pour un cancer du sein. Cependant, ce bénéfice n’est pas amélioré par des prises plus étendues dans la durée.

Dans un essai en double aveugle contre placebo, les auteurs ont comparé le létrozole (inhibiteur de l’aromatase) à un placebo pris sur cinq ans après cinq années de traitement par tamoxifène chez des femmes ménopausées traitées pour un cancer du sein. Plus de 5000 patientes sont entrées dans l’essai.

Une analyse intérimaire a montré une meilleure évolution dans le groupe létrozole et ce résultat a conduit à l’arrêt de l’essai avant son terme. La survie sans récidive à quatre ans était de 93 % dans le bras létrozole et 87 % dans le bras placebo (P<0,001).

En raison de l’importance de ces résultats pour la prise en charge des patientes, le NEJM vient de rendre public cet article sur son site www.nejm.org. Deux éditoriaux accompagnent l’article de Goss et al et discutent de ses implications dans le traitement du cancer du sein.

Source: Published at www.nejm.org October 9, 2003 (10.1056/NEJMoa032312)

Descripteur MESH : Survie , Tumeurs du sein , Tamoxifène , Survie sans rechute , Placebo , Récidive , Bras , Femmes , Patients

Recherche scientifique: Les +