La rasagiline dans le traitement de la maladie de Parkinson

La rasagiline paraît offrir de réelles opportunités dans le traitement de la maladie de Parkinson. Chez des patients sous levodopa, la rasagiline peut améliorer les fonctions motrices, révèle une étude parue dans la revue médicale anglaise The Lancet.

L'étude multicentrique menée par Rascol et collaborateurs (Hôpital Universitaire de Toulouse) portait sur 687 patients de 74 hôpitaux en Israël, Argentine et Europe. L'objet était d'évaluer la rasagiline, inhibiteur de l'activité monoamine oxydase B, dans le traitement des fluctuations motrices on-off de patients parkinsoniens sous levodopa.

En plus de la dose de levodopa, les patients ont été traités par rasagiline (1 mg par voie orale une fois par jour), entacapone (200 mg chaque jour) ou placebo. Une réduction de la durée des périodes "off" a été observée avec la rasagiline et l'entacapone comparé au placebo. Le profil de sécurité de la rasagiline et de l'entacapone était comparable.

Selon les commentaires du professeur Rascol, cette étude a montré que la rasagiline est un traitement efficace, sûr et simple pour la maladie de Parkinson lorsqu'elle est utilisée en combinaison avec la levodopa. La rasagiline a atteint les deux buts principaux du traitement après levodopa – un handicap réduit et une diminution des fluctuations motrices. Elle parait être un bon candidat en complément au traitement par levodopa, d'autant plus qu'elle ne pose pas de problème de dosage particulier.

Source : Lancet 2005; 365: 947–54

Descripteur MESH : Maladie , Maladie de Parkinson , Patients , Placebo , Sécurité , Étude multicentrique , Israël , Europe , Argentine , Hôpitaux

Recherche scientifique: Les +

France Biotech alerte le Gouvernement sur la situation désastreuse des études cliniques en France et appelle à la tenue d’un « Ségur de la Recherche Clinique en France »

NIHR : un essai préventif concernant l’arthrite va offrir de l’espoir à des millions de personnes

Assay Depot crée une place de marché axée sur l'innovation préclinique pour AstraZeneca

L’ajout de thrombectomie avec stent au traitement de patients ayant subi un accident ischémique cérébral réduit l’invalidité, selon des études mondiales

Une étude publiée dans le European Journal of Neurology confirme que la thérapie non-invasive de stimulation du nerf vague d'electroCore (nVNS) est non seulement sûre mais pourrait s'avérer efficace pour traiter tout un éventail d'affections.

Gecko Biomedical obtient une aide de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour accélérer le développement de ses adhésifs bio-mimétiques

DIAXONHIT annonce que les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg seront le Laboratoire Central Européen pour la réalisation des tests AlloMap® de CareDx® pour les transplantés cardiaques

Ossianix se développe et élargit sa collaboration avec Lundbeck dans le domaine de la recherche sur les thérapies portant sur le système nerveux central (SNC)

ERYTECH annonce des résultats complémentaires positifs de l’étude de phase III avec ERY-ASP/GRASPA® dans la leucémie aiguë lymphoblastique

Le cancer de la prostate semble lié au nombre de partenaires sexuels mais aussi au type de sexualité pratiquée.