Bloquer la progression du cancer colorectal

L'expression d'un récepteur des cellules épithéliales intestinales est réprimée dans la plupart des cas de cancer colorectal lors de la transition adénome-carcinome. Par ailleurs, la perte de l'expression de ce récepteur nommé EphB2 est associée à une accélération de la progression du cancer colorectal chez la souris.

"Nos données démontrent que la perte de l'expression de EphB2 constitue une étape critique dans la progression du cancer colorectal", écrivent les auteurs de cette découverte dans leur article paru dans la dernière livraison de la revue Nature. Batlle et collaborateurs expliquent aussi que ce résultat contredit des travaux précédents qui suggéraient que ce récepteur était une bonne cible pour le traitement de ce cancer car il était globalement surexprimé dans les cancers colorectaux comparés au tissu intestinal sain.

Source : Nature 2005; 435:1126-30

Descripteur MESH : Accélération , Cellules épithéliales , Carcinome , Cellules , Nature

Recherche scientifique: Les +