Bientôt un vaccin contre la grippe aviaire

Un essai conduit auprès de 451 volontaires sains a évalué la réponse à un vaccin candidat contre le virus H5N1 de la grippe aviaire. En plus d’un profil de sécurité satisfaisant, le vaccin a induit la production d’anticorps neutralisants à un niveau compatible avec une protection contre le virus.

Les détails de cettte étude présentée par Treanor et collaborateurs sont publiés aujourd’hui dans le New England Journal of Medicine. Cet essai multicentrique et en double aveugle visait à comparer deux injections de différentes doses d’hémagglutinine du virus H5N1.

Chez les patients qui avaient reçu les doses les plus élevées (deux doses de 90 µg), des titres en anticorps neutralisants (1 :40) et compatibles avec une protection ont été retrouvés chez 54% des patients. Le titre en anticorps était inférieur chez ceux qui avaient reçu des doses plus faibles. Au sujet des effets indésirables, les auteurs expliquent que le principal rencontré était la douleur sur le site d’injection et qu’aucune complication grave n’a été observée.

Rappelons aussi que le dernier relevé édité par l’Organisation Mondiale de la Santé et daté du 24 mars 2006 indique que le nombre de cas humains recensés de grippe aviaire était de 186 parmi lesquels 105 décès.

Source : NEJM 2006 ; 354:1343-1351. http://www.who.int/entity/csr/disease/avian_influenza/country/en/

Caducée.net ©Tous droits réservés. Enregistrement, reproduction et copie interdits.

Descripteur MESH : Virus , Sécurité , Patients , Anticorps , Anticorps neutralisants , Mars , Santé , Douleur , Injections , Reproduction

Recherche scientifique: Les +