Accueil > Actualité médicale > Recherche scientifique > Trois marqueurs pour la sclérose latérale amyotrophique

Trois marqueurs pour la sclérose latérale amyotrophique

Caducee.net, le 25 avr. 2006 (Recherche scientifique)Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Trois protéines présentes dans le liquide céphalorachidien (LCR) permettent de détecter la sclérose latérale amyotrophique (SLA) avec une sensibilité et une spécificité supérieures à 90%. Ceci est décrit dans un article publié aujourd’hui dans la revue Neurology.

Pasinetti et collaborateurs rappellent dans leur article que le diagnostic de la SLA repose entièrement sur les signes cliniques. Leur objectif était de mettre en évidence des marqueurs biologiques susceptibles de compléter le diagnostic et éventuellement d’être utilisables dans le suivi de la pathologie.

Leur travail a permis de mettre en évidence trois espèces protéiques dans le LCR qui étaient retrouvées en quantités plus faibles chez les patients SLA (n=36) que chez les sujets contrôles (n=21). Les auteurs expliquent que la combinaison de ces trois protéines est capable de différencier les patients SLA et les témoins avec une sensibilité de 91% et une spécificité de 97%.

La validité de ces trois marqueurs a été confirmée dans une deuxième cohorte de faible effectif où ce test a permis de faire la distinction entre des patients atteints de SLA, de neuropathie périphérique ou des sujets sains.

Source : Neurology 2006; 66:1218-1222

Caducée.net ©Tous droits réservés. Enregistrement, reproduction et copie interdits.

Réagir à cet article

PUB