Celgene annonce l'introduction d'une demande d'autorisation de mise sur le marché pour le REVLIMID® au Japon

«L'introduction d'une demande d'autorisation au Japon représente une étape importante dans notre effort de rendre le REVLIMID accessible aux patients qui en ont besoin dans l'un des pays qui compte le plus de patients cancéreux au monde», a déclaré Joseph Melillo, directeur général de Celgene KK.

La demande d'autorisation de mise sur le marché pour le REVLIMID se base sur les résultats d'innocuité et d'efficacité de deux essais cliniques pivots randomisés de phase III réalisés à grande échelle, ainsi que sur des études japonaises spécifiques

Cette demande d'autorisation porte sur le REVLIMID en association avec la dexaméthasone pour le traitement du myélome multiple réfractaire et/ou en rechute après au moins une ligne thérapeutique

Celgene International Sàrl (NASDAQ:CELG) a annoncé aujourd'hui qu'elle avait introduit auprès du ministère japonais de la santé, du travail et des affaires sociales une demande d'autorisation de mise sur le marché pour le REVLIMID (lénalidomide) en association avec la dexaméthasone pour le traitement du myélome multiple réfractaire et/ou en rechute après au moins une ligne thérapeutique. Au Japon, près de 11 000 personnes sont atteintes de myélome multiple et on diagnostique environ 4 000 nouveaux cas chaque année.

«L'introduction d'une demande d'autorisation au Japon représente une étape importante dans notre effort de rendre le REVLIMID accessible aux patients qui en ont besoin dans l'un des pays qui compte le plus de patients cancéreux au monde», a déclaré Joseph Melillo, directeur général de Celgene KK.

La demande d'autorisation introduite auprès du ministère japonais de la santé, du travail et des affaires sociales s'appuie sur les résultats d'innocuité et d'efficacité de deux essais cliniques pivots randomisés de phase III réalisés à grande échelle dans le cadre d'une évaluation spéciale de protocole, à savoir le North American Trial MM-009 et l'International Trial MM-010, pour évaluer le REVLIMID en association avec la dexaméthasone pour le traitement du myélome multiple réfractaire et/ou en rechute après au moins une ligne thérapeutique. Les deux études ont été publiées dans le New England Journal of Medicine en novembre 2007. Les résultats des essais cliniques de phase I chez les patients japonais, comprenant ceux de l'essai MM-017, confirment une efficacité similaire et confortent la demande d'autorisation.

En février 2008, le ministère japonais de la santé, du travail et des affaires sociales a accordé le statut de médicament orphelin au REVLIMID dans deux indications: le traitement de l'anémie due à une myélodysplasie de risque faible ou intermédiaire 1 associée à une délétion 5q avec ou sans autres anomalies cytogénétiques; et en association avec la dexaméthasone pour le traitement du myélome multiple réfractaire et/ou en rechute après au moins une ligne thérapeutique.

Le REVLIMID a déjà été autorisé en association avec la dexaméthasone pour le traitement du myélome multiple réfractaire et/ou en rechute après au moins une ligne thérapeutique dans près de 50 pays, en Europe, au Moyen-Orient, en Asie et sur le continent américain, et en association avec la dexaméthasone pour le traitement des patients dont la maladie a évolué après un traitement en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Le REVLIMID® est également autorisé aux États-Unis, au Canada et dans plusieurs pays d'Amérique Latine, ainsi qu'en Malaisie et en Israël pour le traitement des patients dépendant de transfusions atteints d'anémie due à une myélodysplasie de risque faible ou intermédiaire 1 associée à une délétion 5q avec ou sans autres anomalies cytogénétiques. Des demandes d'autorisation de mise sur le marché sont actuellement en cours d'évaluation dans plusieurs autres pays.

À propos du REVLIMID

Le REVLIMID est un composé IMiDs® qui appartient à un groupe de nouveaux agents immunomodulateurs exclusifs. Le REVLIMID et d'autres composés IMiDs continuent à être évalués dans le cadre de plus de 100 essais cliniques concernant un large éventail de pathologies oncologiques, dont les cancers du sang et tumeurs solides. La gamme des IMiDs est protégée par un vaste portefeuille de droits de propriété intellectuelle contenant des brevets octroyés et demandes de brevets, notamment des brevets de composition de matières et d’utilisation.

A propos du myélome multiple

Le myélome multiple (appelé également myélome ou myélome des plasmocytes) est un cancer du sang dans lequel des plasmocytes malins sont surproduits dans la moelle osseuse. Les plasmocytes sont des globules blancs qui aident à produire des anticorps appelés immunoglobulines qui luttent contre les infections et les maladies. Cependant, la plupart des patients souffrant de myélome multiple ont des cellules qui produisent une forme d'immunoglobuline appelée paraprotéine (ou protéine M) qui n'est pas bénéfique pour la santé. En outre, les plasmocytes malins remplacent les plasmocytes normaux et d'autres globules blancs importants pour le système immunitaire. Les cellules du myélome multiple peuvent également s'attacher à d'autres tissus corporels, comme des os, et produire des tumeurs. L'origine de la maladie reste inconnue à ce jour.

About Celgene International Sàrl

Celgene International Sàrl, située à Boudry, en Suisse, est une filiale à part entière et le siège international de Celgene Corporation. Celgene Corporation, dont le siège se trouve à Summit, dans le New Jersey, est une société pharmaceutique internationale intégrée spécialisée dans la découverte, le développement et la commercialisation de traitements novateurs de lutte contre le cancer et les maladies inflammatoires au moyen de la régulation génique et protéinique. Pour de plus amples informations, veuillez visiter le site de la société à l'adresse www.celgene.com.

REVLIMID®est une marque déposée de Celgene Corporation.

Ce communiqué de presse contient des énoncés prospectifs qui sont soumis à des risques connus ou inconnus, des retards, des incertitudes et d´autres facteurs hors du contrôle de la société et susceptibles d´entraîner des écarts considérables entre les résultats, les performances ou les réalisations réelles de la société et les résultats, les performances et les autres attentes exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent les résultats des recherches et développement en cours ou à venir, les actions de la FDA et d´autres organismes réglementaires et d´autres facteurs décrits dans les rapports déposés par la société auprès de la Securities and Exchange Commission (Commission des valeurs mobilières) tels que les rapports 10K, 10Q et 8K.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

CONTACT:

Celgene International SàrlKevin Loth, +41-32-729-86-21Directeur des relations extérieures

© 2009 Business Wire - Tous droits réservés

Descripteur MESH : Patients , Japon , Myélome multiple , Association , Dexaméthasone , Plasmocytes , Essais , Santé , Thérapeutique , Brevets , Travail , Maladie , Risque , Anémie , Tumeurs , Sang , Traduction , Cellules , Moelle osseuse , New Jersey , Personnes , Suisse , Tissus , Canada , Israël , Langue , Malaisie , Moyen Orient , Organismes , Anticorps , Système immunitaire , Australie , Europe , Lutte , Médicament orphelin , Propriété , Amérique latine , Asie , Immunoglobulines , Jurisprudence

Médicaments: Les +

L. reuteri, un probiotique de référence dans la colique du nourrisson

Genclis SAS confirme le potentiel de son test diagnostique inédit Severidia® sur 47 patientes atteintes de cancer du sein triple-négatif

Celgene reçoit un avis favorable du CHMP pour OTEZLA® (apremilast), le premier inhibiteur oral de la PDE4 pour le traitement des patients atteints de psoriasis et de rhumatisme psoriasique

MSD annonce une étude positive évaluant l’utilisation de pembrolizumab par rapport à la chimiothérapie chez les patients avec des mélanomes avancés et réfractaires au traitement par ipilimumab

La thérapie orale OTEZLA® (Apremilast) a affiché une réponse clinique soutenue pendant deux ans chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde

Une immunothérapie, l’Anti-PD-1 BMS-936558, a montré une activité clinique dans une étude de Phase 1 chez des patients présentant un cancer du poumon non à petites cellules, un mélanome métastatique et un cancer rénal précédemment traités

Point sur l’utilisation des nouveaux anticoagulants oraux : Pradaxa (dabigatran), Xarelto (rivaroxaban) et Eliquis (apixaban)

Lilly soumet un dossier pour une approbation européenne d'ALIMTA(R) (pemetrexed pour perfusion) pour un traitement de première intention du cancer du poumon non à petites cellules

Halaven(TM) (ERIBULINE) nouvelle molécule du laboratoire EISAI: Le CHMP émet une opinion favorable pour son utilisation dans le cancer du sein métastatique

TiGenix termine plus tôt que prévu le recrutement des patients pour l'essai européen de Phase III du Cx601

Genclis SAS confirme le potentiel de son test diagnostique inédit Severidia® sur 47 patientes atteintes de cancer du sein triple-négatif

Celgene reçoit un avis favorable du CHMP pour OTEZLA® (apremilast), le premier inhibiteur oral de la PDE4 pour le traitement des patients atteints de psoriasis et de rhumatisme psoriasique

La thérapie orale OTEZLA® (Apremilast) a affiché une réponse clinique soutenue pendant deux ans chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde

MSD annonce une étude positive évaluant l’utilisation de pembrolizumab par rapport à la chimiothérapie chez les patients avec des mélanomes avancés et réfractaires au traitement par ipilimumab

L’UBC et Tilray s’associent pour effectuer la première étude menée au Canada sur le cannabis pour traiter l’ESPT

TiGenix termine plus tôt que prévu le recrutement des patients pour l'essai européen de Phase III du Cx601

Gilead annonce les résultats d’études portant sur le Harvoni réalisées auprès de patients atteints d’hépatite C chronique avec maladie du foie à un stade avancé et de patients n’ayant pas répondu à un traitement antérieur

Oncoethix démarre des essais de phase 1b sur l'OTX015 dans le traitement de tumeurs solides avancées (OTX015_107) et du gliome (OTX015_108)

Gilead annonce les données de Phase 2 d’un régime thérapeutique expérimental entièrement oral à base de sofosbuvir plus GS-5816 dans le traitement de l’hépatite C chronique

Gilead annonce les données de Phase 2 d’un régime thérapeutique expérimental entièrement oral à base de sofosbuvir plus GS-5816 dans le traitement de l’hépatite C chronique