Le déclin des fonctions pulmonaires augmente le risque de décès toutes causes confondues

Une étude finlandaise montre que la diminution des fonctions pulmonaires, processus accéléré par le tabagisme, augmente le risque de décès quelle qu'en soit la cause. Toutefois, un arrêt du tabac même transitoire ralentit le déclin des fonctions pulmonaires et diminue la mortalité.

Ce travail a été mené par le Dr Pelkonen et des collaborateurs de l'Université de Kuopio en Finlande. Leur étude est publiée dans l'édition de septembre de la revue Thorax.

Les chercheurs ont utilisé les données d'une étude menée entre 1959 et 1989 et qui avaient été actualisées en 2000. Le groupe étudié était composé de 1.000 finlandais âgés de 40 à 59 ans en 1959 et qui avaient été examinés cinq fois au cours des 30 ans de suivi.

Les auteurs ont évalué la fonction pulmonaire des participants en mesurant le volume gazeux maximum rejeté en 0,75 secondes lors d'une expiration forcée.

La diminution de la fonction pulmonaire au cours du temps était moins importante chez ceux qui n'avaient jamais fumé que chez ceux qui n'avaient jamais arrêté. Par ailleurs, ce déclin était plus lent chez ceux qui n'avaient jamais fumé, qui avaient arrêté définitivement ou qui avaient arrêté puis repris.

D'après l'étude, le risque de décès (quelle qu'en soit la cause) est 20 % plus élevé chez ceux qui n'ont jamais arrêté le tabac. Par ailleurs, ces travaux montrent également que ce qui vivent le plus longtemps (fumeurs ou non fumeurs) ont une fonction pulmonaire mieux préservée.

"Ces résultats soulignent les effets positifs de l'arrêt du tabac, même transitoire, sur la fonction pulmonaire", écrit le groupe mené par le Dr Pelkonen.

Ils estiment que la stimulation permanente des réponses inflammatoires dans les poumons en raison du tabagisme pourrait être un élément critique. Selon eux, préserver au mieux de déclin de la fonction pulmonaire au cours du vieillissement est un élément de longévité.

Source : Thorax 2001;56:703-7. British Medical Association.

Descripteur MESH : Risque , Tabac , Arrêt du tabac , Tabagisme , Mortalité , Expiration , Vieillissement , Association , Finlande , Temps , Édition , Longévité , Travail

INSCRIPTION NEWSLETTER

Recherche scientifique: Les +

Une étude publiée dans le European Journal of Neurology confirme que la thérapie non-invasive de stimulation du nerf vague d'electroCore (nVNS) est non seulement sûre mais pourrait s'avérer efficace pour traiter tout un éventail d'affections.

Gecko Biomedical obtient une aide de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour accélérer le développement de ses adhésifs bio-mimétiques

DIAXONHIT annonce que les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg seront le Laboratoire Central Européen pour la réalisation des tests AlloMap® de CareDx® pour les transplantés cardiaques

Ossianix se développe et élargit sa collaboration avec Lundbeck dans le domaine de la recherche sur les thérapies portant sur le système nerveux central (SNC)

ERYTECH annonce des résultats complémentaires positifs de l’étude de phase III avec ERY-ASP/GRASPA® dans la leucémie aiguë lymphoblastique

Le cancer de la prostate semble lié au nombre de partenaires sexuels mais aussi au type de sexualité pratiquée.

Cancer du poumon : une nouvelle méthode de dépistage précoce jette les bases de son éradication

Cancer : des chercheurs développent des vaccins thérapeutiques personnalisés

Actualités de dernière minute des exposants aux salons professionnels importants disponibles en ligne sur Tradeshownews.com

ZYTIGAMD en association avec la prednisone a entraîné une prolongation statistiquement significative de la survie globale chez des hommes atteints du cancer de la prostate métastatique résistant à la castration et n'ayant jamais reçu de chimiothérapie...