Drépanocytose : l’hydroxyurée réduit le risque de décès

L’emploi de l’hydroxyurée dans le traitement de la drépanocytose chez des patients adultes permet de réduire de 40 % le risque de décès sur une période de neuf ans.

Ceci est la conclusion d’un essai randomisé, en double aveugle et avec contrôle placebo mené aux Etats Unis auprès de 299 patients. Les résultats viennent d’être publiés dans le JAMA du 2 avril. Initié en 1992, cet essai a permis d’obtenir les données de suivi de 233 patients en 2001.

« …nos études de suivi indiquent que les adultes avec une drépanocytose modérée à sévère traitée par hydroxyurée ont une mortalité réduite comparés à ceux qui ne prennent pas ce médicament », écrivent Martin Steinberg (Boston Medical Center) et ses confrères dans leur article. Ils estiment que la réduction de la mortalité est de 40 % avec l’hydroxyurée comparée au placebo. Cependant, la sévérité des formes drépanocytaires reste un déterminant essentiel du pronostic.

Source : JAMA. 2003;289:1645-1651

Descripteur MESH : Risque , Patients , Drépanocytose , Placebo , Mortalité , Études de suivi , Boston , Hydroxyurée , Pronostic

Recherche scientifique: Les +