De nouveaux chiffres sur la mortalité pédiatrique

La revue médicale anglaise The Lancet vient de publier dans ces colonnes une étude qui présente les estimations les plus précises jamais réalisées sur les principales causes de mortalité chez les enfants dans le monde. Plus de 70 % des 10,6 millions de décès d'enfants dans le monde chaque année sont attribuables à six causes : pneumonie (19%), diarrhée (18%), paludisme (8%), sepsis ou pneumonie néonatale (10%), naissance avant le terme (10%) et asphyxie à la naissance (8%).

Robert Black et ses collaborateurs ont analysé les données des études publiées ou en cours dans le but d'établir une estimation précise des causes de décès chez les moins de 5 ans. Outre les chiffres imputables aux six premières causes de décès, on note que la sous-nutrition est la cause sous-jacente de plus de la moitié des décès des enfants. L'Afrique est une fois de plus le continent le plus touché puisqu'il porte 42 % de mortalité des enfants de moins de cinq ans. D'après les auteurs de l'étude, 29% des décès des moins de cinq ans surviennent en Asie du Sud Est.

Dans un éditorial qui accompagne cet article, Peter Byass (Umeå University, Sweden) rappelle que le problème sous-jacent reste la pauvreté. "La santé des enfants est fortement corrélée aux dépenses de santé par habitant. Dans le monde d'aujourd'hui, un enfant éthiopien a un risque de mourir avant cinq ans qui est 30 fois plus élevé qu'un enfant occidental."

Source : Lancet 2005; 365: 1147–52

Descripteur MESH : Mortalité , Asphyxie , Paludisme , Diarrhée , Santé , Enfant , Éditorial , Afrique , Dépenses de santé , Pauvreté , Asie , Risque

Recherche scientifique: Les +

France Biotech alerte le Gouvernement sur la situation désastreuse des études cliniques en France et appelle à la tenue d’un « Ségur de la Recherche Clinique en France »

NIHR : un essai préventif concernant l’arthrite va offrir de l’espoir à des millions de personnes

Assay Depot crée une place de marché axée sur l'innovation préclinique pour AstraZeneca

L’ajout de thrombectomie avec stent au traitement de patients ayant subi un accident ischémique cérébral réduit l’invalidité, selon des études mondiales

Une étude publiée dans le European Journal of Neurology confirme que la thérapie non-invasive de stimulation du nerf vague d'electroCore (nVNS) est non seulement sûre mais pourrait s'avérer efficace pour traiter tout un éventail d'affections.

Gecko Biomedical obtient une aide de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour accélérer le développement de ses adhésifs bio-mimétiques

DIAXONHIT annonce que les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg seront le Laboratoire Central Européen pour la réalisation des tests AlloMap® de CareDx® pour les transplantés cardiaques

Ossianix se développe et élargit sa collaboration avec Lundbeck dans le domaine de la recherche sur les thérapies portant sur le système nerveux central (SNC)

ERYTECH annonce des résultats complémentaires positifs de l’étude de phase III avec ERY-ASP/GRASPA® dans la leucémie aiguë lymphoblastique

Le cancer de la prostate semble lié au nombre de partenaires sexuels mais aussi au type de sexualité pratiquée.