Gemcitabine et capécitabine pour améliorer la survie globale des patients avec un cancer du pancréas avancé

Le pronostic du cancer du pancréas est très sévère et des thérapies telles que celles faisant appel à la gemcitabine ont contribué l’amélioration des traitements. Des données présentées à la 13° Conférence Européenne sur le Cancer (ECCO 13) ont montré que la combinaison gemcitabine et capécitabine augmentait la survie globale chez certains patients.

Entre mai 2003 et janvier 2005, 533 patients avec un carcinome du pancréas avancé/métastatique qui n’avaient pas été traités ont reçu un traitement par gemcitabine seule ou gemcitabine et capécitabine. Le traitement a continué jusqu’à la progression de la maladie ou jusqu’à ce que les effets indésirables deviennent intolérables. Le premier critère de comparaison était la survie.

Lors de l’analyse intermédiaire de mai 2005, 70% des patients étaient décédés. La survie médiane était de 6 mois dans le bras gemcitabine seule vs 7,4 mois dans le bras gemcitabine plus capécitabine. La survie à un an était respectivement de 19% et 26%. Le niveau des effets toxiques associés a été jugé acceptable.

« La combinaison de gemcitabine et capécitabine confère un avantage de survie par rapport à la monothérapie par gemcitabine et pourrait être considérée comme un nouveau standard de soin dans le cancer du pancréas à un stade avancé. Cette combinaison pourrait former une nouvelle plateforme de traitement pour accueillir de nouvelles thérapies moléculaires ciblées », explique le Dr Ian Chau du Royal Marsden Hospital (Royaume Uni) qui a participé à cet essai.

Source : Federation of European Cancer Societies. ECCO 13, Phase III randomised comparison of gemcitabine (GEM) versus gemcitabine plus capecitabine (GEM-CAP) in patients with advanced pancreatic cancer, D. Cunningham1, I. Chau1, D. Stocken2, C. Davies3, J. Dunn2, J. Valle4, D. Smith5, W. Steward6, P. Harper7, J. Neoptolemos8

Caducée.net ©Tous droits réservés. Enregistrement, reproduction et copie interdits.

Descripteur MESH : Pancréas , Survie , Patients , Pronostic , Bras , Reproduction , Carcinome , Maladie , Toxiques

Recherche scientifique: Les +

France Biotech alerte le Gouvernement sur la situation désastreuse des études cliniques en France et appelle à la tenue d’un « Ségur de la Recherche Clinique en France »

NIHR : un essai préventif concernant l’arthrite va offrir de l’espoir à des millions de personnes

Assay Depot crée une place de marché axée sur l'innovation préclinique pour AstraZeneca

L’ajout de thrombectomie avec stent au traitement de patients ayant subi un accident ischémique cérébral réduit l’invalidité, selon des études mondiales

Une étude publiée dans le European Journal of Neurology confirme que la thérapie non-invasive de stimulation du nerf vague d'electroCore (nVNS) est non seulement sûre mais pourrait s'avérer efficace pour traiter tout un éventail d'affections.

Gecko Biomedical obtient une aide de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour accélérer le développement de ses adhésifs bio-mimétiques

DIAXONHIT annonce que les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg seront le Laboratoire Central Européen pour la réalisation des tests AlloMap® de CareDx® pour les transplantés cardiaques

Ossianix se développe et élargit sa collaboration avec Lundbeck dans le domaine de la recherche sur les thérapies portant sur le système nerveux central (SNC)

ERYTECH annonce des résultats complémentaires positifs de l’étude de phase III avec ERY-ASP/GRASPA® dans la leucémie aiguë lymphoblastique

Le cancer de la prostate semble lié au nombre de partenaires sexuels mais aussi au type de sexualité pratiquée.