Accueil > Actualité médicale > Recherche scientifique > Infarctus : la dépression est plus fréquente chez les femmes

Infarctus : la dépression est plus fréquente chez les femmes

Caducee.net, le 24 avr. 2006 (Recherche scientifique)Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

PUB
La dépression est fréquemment rencontrée chez les patients hospitalisés pour un infarctus du myocarde (IDM). Les femmes de moins de 60 ans hospitalisées pour un IDM présentent un risque plus élevé de dépression durant une hospitalisation pour IDM.

Mallik et collaborateurs ont conduit cette étude auprès de 814 femmes et 1684 hommes hospitalisés pour un IDM. En moyenne, les patients étaient interrogés trois jours après leur admission. Les chercheurs expliquent que la prévalence de la dépression était de 40% chez les femmes de moins de 60 ans (22% chez les hommes) et de 21% chez les femmes de plus de 60 ans (15% chez les hommes). Les résultats ajustés indiquent que le risque de dépression chez les femmes de moins de 60 ans était 3,1 fois plus élevé que chez les hommes de plus de 60 ans.

Dans leurs commentaires, les auteurs expliquent n’avoir pas d’explication définitive à la fréquence plus élevée de la dépression après IDM chez les femmes de moins de 60 ans mais proposent plusieurs facteurs de risque. Ils suggèrent aussi la mise en œuvre d’un dépistage et d’un traitement agressif de la dépression après l’IDM chez les femmes de cette classe d’âge. La dépression est en effet dans ce contexte associée à une mortalité cardiovasculaire plus élevée et à des complications plus fréquentes.

Source: Arch Intern Med. 2006; 166: 876-883

Caducée.net ©Tous droits réservés. Enregistrement, reproduction et copie interdits.

Réagir à cet article