Du café pour réduire le risque de diabète de type 2 ?

Des chercheurs néerlandais estiment qu’une consommation importante de café peut contribuer à réduire le risque de développer un diabète de type 2. Ces auteurs se basent sur les données de plus de 17000 hollandais.

Pour leur étude, Rob van Dam et des collaborateurs du Dutch national Institute for Public Health and the Environment (Bilthoven, Pays-Bas) ont mesuré l’impact de la consommation de café sur le développement du diabète de type 2. Le suivi des patients pouvait aller jusqu’à une dizaine d’année, avec des données disponibles pour plus de 125000 patient.années de suivi.

Après avoir tenu compte des autres paramètres des personnes, les auteurs de cette étude publiée dans le Lancet ont montré que ceux qui buvaient au moins sept tasses de café par jour avaient deux fois moins de chance de développer un diabète de type 2 que ceux qui buvaient deux tasses ou moins.

Les chercheurs discutent dans leur publication des mécanismes qui expliqueraient cet effet positif - et a priori paradoxal - à fortes doses et à long terme. Toutefois, d’autres paramètres médicaux doivent être pris en compte si l’on veut définir le bénéfice/risque global de ce type d’intervention.

Source : Lancet 2002; 360: 1477–78

Descripteur MESH : Café , Diabète , Diabète de type 2 , Risque , Patients , Personnes

Recherche scientifique: Les +

Une étude publiée dans le European Journal of Neurology confirme que la thérapie non-invasive de stimulation du nerf vague d'electroCore (nVNS) est non seulement sûre mais pourrait s'avérer efficace pour traiter tout un éventail d'affections.

Gecko Biomedical obtient une aide de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour accélérer le développement de ses adhésifs bio-mimétiques

DIAXONHIT annonce que les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg seront le Laboratoire Central Européen pour la réalisation des tests AlloMap® de CareDx® pour les transplantés cardiaques

Ossianix se développe et élargit sa collaboration avec Lundbeck dans le domaine de la recherche sur les thérapies portant sur le système nerveux central (SNC)

ERYTECH annonce des résultats complémentaires positifs de l’étude de phase III avec ERY-ASP/GRASPA® dans la leucémie aiguë lymphoblastique

Le cancer de la prostate semble lié au nombre de partenaires sexuels mais aussi au type de sexualité pratiquée.

Cancer du poumon : une nouvelle méthode de dépistage précoce jette les bases de son éradication

Cancer : des chercheurs développent des vaccins thérapeutiques personnalisés

Actualités de dernière minute des exposants aux salons professionnels importants disponibles en ligne sur Tradeshownews.com

ZYTIGAMD en association avec la prednisone a entraîné une prolongation statistiquement significative de la survie globale chez des hommes atteints du cancer de la prostate métastatique résistant à la castration et n'ayant jamais reçu de chimiothérapie...