Aspirine et risque cardiovasculaire chez les femmes

La prise de faibles doses d'aspirine est associée chez les hommes à une réduction du risque d'infarctus du myocarde (IDM) mais pas du risque d'accident vasculaire cérébral (AVC). Une étude parue cette semaine dans le New England Journal of Medicine montre que la situation est inversée chez les femmes : réduction du risque d'AVC mais pas du risque d'IDM.

Ridker et collaborateurs ont conduit un essai randomisé qui incluait plus de 39000 femmes de 45 ans et plus afin d'évaluer l'impact de la prise de 100 mg d'aspirine tous les deux jours, comparée à la prise d'un placebo. Le suivi était de 10 ans.

Les auteurs n'ont pas mis en évidence de modification significative du risque d'IDM chez les femmes avec l'aspirine. Cependant, une réduction de 17% du risque d'AVC a été notée (risque relatif 0,83 (0,69-0,99); P=0,04), avec une réduction de 24% du risque d'AVC ischémique.

Source : NEJM 2005; 352:1293-1304

Descripteur MESH : Risque , Accident vasculaire cérébral , Femmes , Infarctus , Infarctus du myocarde , Hommes , Myocarde , Placebo

Recherche scientifique: Les +