Accueil > Actualité médicale > Recherche scientifique > Détection de la première étape de la maladie d’Alzheimer ?

Détection de la première étape de la maladie d’Alzheimer ?

Caducee.net, le 19 mars 2006 (Recherche scientifique)Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Ce qui pourrait être le marqueur biologique des premiers signes de la maladie d’Alzheimer vient d’être mis en évidence par des chercheurs. Il s’agit de petits dépôts extracellulaires de peptides amyloïde-β qui sont associés à une première perturbation des fonctions mnésiques.

Dans un article publié cette semaine dans la revue scientifique Nature, Karen Ashe (Université du Minnesota à Minneapolis) et ses collaborateurs expliquent avoir étudié des souris qui expriment un variant humain de la protéine précurseur de l’amyloïde-β qui est associé à la maladie d’Alzheimer.

Les chercheurs ont montré que les premiers troubles de mémoire rencontrés par ces rongeurs étaient liés à l’accumulation de formations protéiques extracellulaires composées de 12 unités de peptide amyloïde-β. Par ailleurs, l’injection intracérébrale des ces complexes protéiques a entraîné une perturbation transitoire de la mémoire chez des rats.

Dans leur discussion, les chercheurs expliquent que ces formations protéiques sont très vraisemblablement un des premiers signes précurseurs de la maladie d’Alzheimer et qu’ils peuvent être associés à des signes cliniques indépendamment de ceux normalement associés aux plaques amyloïdes, enchevêtrements neurofibrillaires et mort neuronale liés à la maladie d’Alzheimer.

Source : Nature 2006, Vol 440|16 March 2006|doi:10.1038/nature04533

Caducée.net ©Tous droits réservés. Enregistrement, reproduction et copie interdits.

Réagir à cet article

PUB