L’entéroscanner permet la localisation et le bilan des tumeurs carcinoïdes du grêle

Selon des spécialistes lyonnais, l’entéroscanner est une méthode sensible et précise pour la localisation et le bilan des tumeurs carcinoïdes du grêle. La grande sensibilité de cet examen peut conduire à la résection de tumeurs bénignes incidentes du grêle, rapportent-ils dans la revue Gastroentérologie clinique et biologique.

J.C Saurin (Fédération des spécialités digestives, hôpital Edouard-Herriot, Lyon) a étudié par entéroscanner, entre décembre 1997 et février 1999, 8 patients présentant une suspicion de tumeur carcinoïde du grêle sur des critères cliniques (6 cas) ou du fait de métastases hépatiques (1 cas) ou ovariennes (1 cas) d’une tumeur carcinoïde.

L’entéroscanner comprenait un remplissage de l’intestin grêle avec 2 litres d’eau, au moyen d’une sonde d’entérolyse, suivi de l’acquisition par scanner spiralé avec injection de l’ensemble du volume de l’abdomen.

Le diagnostic final était une tumeur carcinoïde du grêle chez 6 patients (diagnostic histologique dans tous les cas, octréoscan positif dans 4 cas sur 4 et non fait dans 2 cas, sérotonine sanguine et acide 5HIA urinaire élevés dans 5 cas sur 6), et un pseudo-syndrome carcinoïde chez 2 patients (biologie négative dans 2 cas, octréoscan négatif dans 1 cas, avec un recul de 12 et 18 mois sans symptôme).

L’entéroscanner a permis de localiser la tumeur carcinoïde dans tous les cas et a conduit à une résection chirurgicale pour pancréas aberrant iléal de 8 mm de diamètre dans 1 cas de pseudo-syndrome carcinoïde et a infirmé une image radiologique de 15 mm de diamètre dans le deuxième cas (transit baryté du grêle).

L’entéroscanner a permis d’objectiver l’extension mésentérique (5 cas) et ganglionnaire (6 cas) des tumeurs carcinoïdes, de façon parfaitement concordante avec l’anatomie pathogique pour les 5 tumeurs opérées.

Enfin, les auteurs soulignent que le transit baryté du grêle réalisé 1 à 12 mois avant l’entéroscanner était négatif dans 6 cas sur 6 de tumeur carcinoïde iléale.

Source : Gastroentérologie clinique et biologique, 2000; 24 : A 189.

Descripteur MESH : Tumeurs , Gastroentérologie , Tumeur carcinoïde , Patients , Syndrome , Diagnostic , Sérotonine , Biologie , Pancréas

Recherche scientifique: Les +

France Biotech alerte le Gouvernement sur la situation désastreuse des études cliniques en France et appelle à la tenue d’un « Ségur de la Recherche Clinique en France »

NIHR : un essai préventif concernant l’arthrite va offrir de l’espoir à des millions de personnes

Assay Depot crée une place de marché axée sur l'innovation préclinique pour AstraZeneca

L’ajout de thrombectomie avec stent au traitement de patients ayant subi un accident ischémique cérébral réduit l’invalidité, selon des études mondiales

Une étude publiée dans le European Journal of Neurology confirme que la thérapie non-invasive de stimulation du nerf vague d'electroCore (nVNS) est non seulement sûre mais pourrait s'avérer efficace pour traiter tout un éventail d'affections.

Gecko Biomedical obtient une aide de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour accélérer le développement de ses adhésifs bio-mimétiques

DIAXONHIT annonce que les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg seront le Laboratoire Central Européen pour la réalisation des tests AlloMap® de CareDx® pour les transplantés cardiaques

Ossianix se développe et élargit sa collaboration avec Lundbeck dans le domaine de la recherche sur les thérapies portant sur le système nerveux central (SNC)

ERYTECH annonce des résultats complémentaires positifs de l’étude de phase III avec ERY-ASP/GRASPA® dans la leucémie aiguë lymphoblastique

Le cancer de la prostate semble lié au nombre de partenaires sexuels mais aussi au type de sexualité pratiquée.