Accueil > Actualité médicale > Hôpital > 3 premiers patients limousins implantés avec un HeartMate II

3 premiers patients limousins implantés avec un HeartMate II

CHU LIMOGES, le 13 oct. 2008 (Hôpital)Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Le HeartMate II est une pompe centrifuge de 2ème génération implantable chez des patients ayant des déficiences du cœur gauche. Moins contraignant pour le patient, offrant plus d’autonomie de fonctionnement, diminuant les risques infectieux, ce dispositif est implanté au CHU de Limoges depuis début 2008.

L'agrément européen autorisant l'utilisation de cette nouvelle génération de système d'assistance circulatoire ne remonte qu’à fin 2005, et le CHU de Limoges a implanté avec succès cette pompe chez 3 premiers patients cette année. Indiquée pour les patients en attente de récupération d’une défaillance cardiaque ou en attente de transplantation, elle peut aussi être une solution d’assistance de longue durée, en particulier lorsqu’une transplantation n’est pas possible.Après échec d’un traitement médical, une personne victime d’un infarctus, d’une atteinte virale du cœur ou d’une insuffisance cardiaque avancée peut donc bénéficier de ce nouveau dispositif …si la déficience concerne le ventricule gauche. Le HeartMate II ne peut en effet être implanté dans le cas d'anomalies concernant le ventricule droit (seul ou associé au ventricule gauche).Jusqu’à cette année, les patients du CHU présentant ces pathologies bénéficiaient du système de ventricules para-corporels Thoratec. Le HeartMate II présente 3 principaux avantages par rapport à cet autre cœur artificiel :  -il est moins contraignant pour le patient.Contrôleur et batteries du HeartMate II sont clipés à la ceinture, ou rangés dans un sac (sac à main, sac à dos…), alors que le système de contrôle et d’alimentation à air comprimé du Thoratec est disposé dans une valise métallique qui accompagne toujours le patient lors de ses déplacements.-il diminue le risque infectieux.Disposée sous la paroi de l’abdomen du patient, la pompe du HeartMate II est reliée au contrôleur et à ses batteries par un unique câble électrique percutané. Un dispositif qui diminue les risques d’infection du patient.-il offre une plus grande autonomie.Le HeartMate II est alimenté par une source électrique soit sous la forme de batteries portables ou grâce à un générateur pendant les heures de sommeil. Offrant une autonomie de 4 heures (seulement 80 minutes pour celles du Thoratec), ces batteries rechargeables sur secteur facilitent donc le déplacement des patients implantés.L’implantation du Heart Mate II nécessite une intervention chirurgicale d’environ 3 heures, et peut être un système d’assistance circulatoire viable dont les implantations les plus longues sont actuellement de 3 ans (en fonction du patient, de sa pathologie, de son âge…).Le coût de ce dispositif implantable est de 95 000 €, et est aujourd’hui assuré par des financements MIGAC (Missions d'Intérêt Général et Aide à la Contractualisation).

Réagir à cet article

PUB