img Le dopage et le sport (1ère partie)

Sommaire
Actualité
Introduction
Pourquoi les sportifs se dopent-ils ?
Les produits dopants
Les risques pour la santé
Les contrôles anti-dopage
La réglementation et les organismes de contrôle
Pour en savoir plus : les sources d'information
          Linformation et la prévention
         
Les substances et leurs effets
          La réglementation : les textes, les substances interdites, les contrôles
img

img Actualité

Actualité sur le dopage - Dopage.com
Articles de presse, dépêches...
Voir le document

Toute l'actualité sur le dopage - Le Monde Interactif

Dernière mise à jour le lundi 11 septembre 2000.
Voir le document

Dopage : La performance à tout prix ?
Dossier, chroniques, liens, articles... Un dossier complet du quotidien Libération.
Voir le document

Sydney

« Il y a de nouveaux produits dopants en circulation »
Dans un entretien au « Monde », Marie-George Buffet, ministre française de la jeunesse et des sports, fait part de ses craintes.
Le Monde - mercredi 20 septembre 2000.
http://www.lemonde.fr/article/0,2320,97697,00.html

L'hormone indétectable
L'intérêt manifesté pour le dépistage de l'érythropoïétine (EPO) à Sydney fait parfois oublier que d'autres produits interdits échappent aux contrôles. Comme l'hormone de croissance, ou somatrophine, un must parmi les dopants.
Libération, Patrick Laure - vendredi 15 septembre 2000.
Voir le document

Le scepticisme des médecins français
Dans la délégation tricolore, on ne croit pas au sport totalement propre. La lutte antidopage remplit son devoir folklorique. La presse se frotte d'avance les mains avec tous ces tricheurs qui vont dégringoler...
Libération - vendredi 15 septembre 2000.
Voir le document

Malentendu sur les contrôles antidopage entre la France et le CIO
Mme Buffet avait prévu d'exprimer son mécontentement sur le dispositif de détection de l'EPO.
Le Monde - vendredi 15 septembre 2000.
Voir le document

L'équipe du docteur Françoise Lasne se prépare à dépister l'EPO
Leur mission : traquer l'érythropoïétine (EPO) dans les urines des athlètes.
Le Monde - jeudi 14 septembre 2000.
Voir le document

img Introduction

Le dopage est un problème complexe et très controversé. Lenjeu économique et politique est énorme, car depuis une quinzaine dannées, des capitaux importants sont investis dans le sport. On estime à 2 500 milliards de francs les sommes investies pour lannée 98, soit environ 2,5 % du commerce mondial.

Dans ce dossier nous nétudions que les implications médicales du dopage, les implications politiques et économiques ayant donné lieu à de nombreuses publications.

Le dopage sest développé à mesure que les disciplines sportives devenaient professionnelles.
En Europe, trois disciplines sont particulièrement exposées au dopage : le cyclisme, le football et le tennis.

Daprès le Comité International Olympique :
" le dopage consiste à administrer des substances appartenant à des classes interdites dagents pharmacologiques et/ou utiliser diverses méthodes interdites."

img Pourquoi les sportifs se dopent-ils ?

Le surmenage et le déracinement des sportifs les obligent à trouver des moyens de tenir physiquement et moralement. Le sportif doit gagner et la pression du Club et des autres sportifs est très importante.

Le rapport de synthèse sur le dopage et les pratiques sportives du CNRS donne 6 raisons de se doper :

  • Accroître le potentiel aérobie : augmenter loxygénation des muscles
  • Augmenter la puissance musculaire 
  • Diminuer la sensation de fatigue
  • Opérer des modifications morphologiques
  • Lutter contre le stress
  • Masquer la prise de médicament en diluant les urines (diurétiques)

img Les produits dopants

La liste des produits dopants, déterminées par le CIO (Comité International Olympique) au Journal Officiel du 17 juin 1998, décret n° 98-464 définit 5 classes de produits interdits. Cette liste n'est pas exhaustive et les produits cités sont des exemples des produits les plus connus.

  • Les stimulants qui réduisent la sensation de fatigue physique : amphétamines, cocaïne, caféine...
  • Les narcotiques, naturels ou synthétiques qui diminuent la sensation de douleur : dextromoramide, diamorphine (héroïne), méthadone, morphine, pentazocine, péthidine et substances apparentées.
  • Les agents anabolisants qui entraînent une augmentation de la force et de la puissance des muscles et qui sont divisés en 2 classes :
    - les stéroïdes anabolisants androgènes (SAA) : testostérone, nandrolone, stanozolol ...
    - les bêta-2 agonistes.
  • Les diurétiques qui sont utilisés pour perdre du poids et diluer les produits dopants injérés.
  • Les hormones peptidiques et glycoprotéiniques et analogues qui favorisent le développement de la masse musculaire : gonadotrophine chorionique (HCG), gonadotrophine chorionique humaine, corticotrophine (ACTH) , hormone de croissance (hGH), somatotrophine.

- Les méthodes interdites

  • Le dopage sanguin cest à dire ladministration de sang, de globules rouges ou de produits apparentés à un athlète.
  • Les manipulations pharmacologique, chimique ou physique dont le rôle est de modifier les échantillons d'urine collectés pour les contrôles.

- Les classes de substances soumises à certaines restrictions

  • Alcool
  • Marijuana
  • Anesthésiques locaux
  • Corticostéroïdes qui diminuent les inflammations. L'utilisation locale ou par injection intra-articulaire est seule autorisée.
  • Bêtabloquants qui abaissent le rythme cardiaque.

Il nexiste pas de liste exhaustive des produits dopants, mais de plus en plus de médicaments, utilisés dans des pathologies particulières, sont détournés de leur rôle initial pour être utilisés par les sportifs, en particulier les substances qui facilitent le transport de l'oxygène et augmentent la masse musculaire.

- Les substances qui ont la capacité de transporter l'oxygène du sang

  • Lérytropoïétine ou EPO 

Hormone peptidique, elle élève le taux dhémoglobine et de lhématocrite et augmente ainsi lendurance et la puissance maximale aérobie. Elle est utilisée habituellement chez les dialysés et les personnes atteintes danémies.
Elle est indétectable par les contrôles anti-dopage classiques et commercialisée par la Pharmacie centrale des Hôpitaux. Elle est produite par les reins ou par synthèse.
L'ingestion de l'EPO à court terme peut provoquer des accidents cardiaques (infarctus, embolies pulmonaires) et à long terme hypertension, cancer de la moelle osseuse.

  • L'hémoglobine réticulée

Utilisée comme substitut des transfusions sanguines c'est une molécule de synthèse élaborée à partir du sang humain.

  • Les fluoro-carbones

Ce sont des émulsions simples d'atomes de carbone et de fluor, qui agissent très rapidement en dissolvant l'oxygène du sang.

- Les substances qui augmentent la masse musculaire

  • L'hormone de croissance

Hormone peptidique fabriquée par génie génétique, elle est naturellement produite par la glande hypophyse. Elle est utilisée pour les retards de croissance chez l'enfant. Employée comme substance dopante, elle augmente la puissance musculaire.

  • L'IGF1 (Insuline like growth factor1) complète l'action de l'hormone de croissance.

  • Androgènes et anabolisants

La nandrolone est un stéroïde de synthèse voisine de la testostérone, qui provoque moins d'effets virilisants.

Rédacteur : Christiane Perbet
Janvier 2000
(dernière mise à jour Septembre 2000, rédacteur : Florence Campagne)

img
img
PUB