Accueil > Actualité médicale > Recherche scientifique > Bientôt des troupeaux de chèvres pour lutter contre le paludisme ?

Bientôt des troupeaux de chèvres pour lutter contre le paludisme ?

Caducee.net, le 18 déc. 2001 (Recherche scientifique)Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

Des travaux scientifiques récents montrent qu'il serait possible d'utiliser des chèvres transgéniques capables de produire dans leur lait un vaccin contre Plasmodium falciparum, parasite responsable du paludisme. Cette démarche de production de vaccin a déjà été testée avec succès chez la souris et a permis de protéger des singes d'une infection par P. falciparum.

Ces résultats ont été publiés en avance le 18 décembre sur le site de la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences.

Dans leur article, Anthony Stowers et ses confrères décrivent comment ils ont développé des souris transgéniques de façon à ce qu'elles expriment une protéine de surface de P. falciparum uniquement dans leur lait. Deux lignées de souris ont été ainsi créées, chacune porteuse d'une forme différente du gène d'une protéine de surface du parasite.

La production de la protéine d'intérêt dans le lait des souris a été suffisante pour être ensuite utilisée pour un essai vaccinal chez le singe. Seulement un animal sur les cinq immunisés a contracté le paludisme après l'injection d'une dose suffisante de P. falciparum. Comparativement, six des sept singes non vaccinés ont du être traités pour une forme sévère de paludisme.

La production efficace de la protéine vaccin dans le lait et son aptitude à induire un degré de protection significatif rendent cette approche prometteuse pour la lutte antipaludique. Des études préliminaires réalisées par ce même groupe de chercheurs laissent entendre que cette technique peut être transposée à des animaux plus importants et notamment des chèvres.

"Un vaccin ne doit pas seulement être efficace, sa production doit être d'un coût réduit s'il doit être utilisé dans les pays les plus touchés par le paludisme", a commenté Anthony Stowers.

Source : AW Stowers et al. A recombinant vaccine expressed in milk of transgenic mice protects "Aotus" monkeys from lethal challenge with Plasmodium falciparum. "Proceedings of the National Academy of Sciences" Early Edition online (December 17, 2001). National Institutes of Health.

Réagir à cet article

PUB