Le tamoxifène en prévention cardiovasculaire ?

Chez des femmes en bonne santé, la prise de tamoxifène est associée à une réduction de la concentration en protéine C réactive (CRP), cholestérol et fibrinogène. Ce résultat indique que les propriétés du tamoxifène devraient être également étudiées dans un contexte de prévention cardiovasculaire.

Ces propriétés du tamoxifène ont été mises en évidence lors d'une étude réalisée par Cushman et al. Leurs travaux ont fait l'objet d'une publication dans le journal Arteriosclerosis, Thrombosis, and Vascular Biology.

Ces auteurs ont étudié plusieurs marqueurs biologiques chez 111 femmes qui participaient à un essai randomisé sur le tamoxifène dans la prévention du cancer du sein. Les patientes ont reçu pendant 6 mois 20mg/jour de tamoxifène ou un placebo.

Par rapport au placebo, la prise de tamoxifène a été associée à une réduction médiane des taux de CRP (- 26 %), fibrinogène (- 22 %) et cholestérol (- 9 %). Le Dr Cushman rappelle que plusieurs travaux ont montré que des taux élevés de ces marqueurs de l'inflammation étaient associés à une augmentation du risque cardiovasculaire. Par contre, le tamoxifène n'a pas eu d'influence sur les triglycérides.

"Le tamoxifène a des effets divers selon l'organe sur lequel il agit. De ce fait, il est important de déterminer les effets du médicament sur les autres organes comme le cœur ou les vaisseaux sanguins parce que les maladies cardiovasculaires sont beaucoup plus fréquentes que les cancers du sein", a déclaré le Dr Cushman.

L'effet sur la CRP était plus marqué chez les femmes ménopausées et chez celles dont le rapport tour de taille/hanche était plus élevé. La réduction de la concentration en fibrinogène était plus importante pour les concentrations en cholestérol élevées, précisent les chercheurs.

Selon les auteurs, le tamoxifène a eu action évidente sur plusieurs marqueurs de l'inflammation et du risque cardiovasculaire. Ce résultat encourage une étude des effets spécifiques du tamoxifène sur un large effectif.

Source : American Heart Association.

Descripteur MESH : Tamoxifène , Fibrinogène , Cholestérol , Hypercholestérolémie , Femmes , Protéine C , Santé , Risque , Inflammation , Placebo , Vaisseaux sanguins , Association , Maladies cardiovasculaires , Marqueurs biologiques , Tumeurs du sein

Recherche scientifique: Les +

Une étude publiée dans le European Journal of Neurology confirme que la thérapie non-invasive de stimulation du nerf vague d'electroCore (nVNS) est non seulement sûre mais pourrait s'avérer efficace pour traiter tout un éventail d'affections.

Gecko Biomedical obtient une aide de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour accélérer le développement de ses adhésifs bio-mimétiques

DIAXONHIT annonce que les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg seront le Laboratoire Central Européen pour la réalisation des tests AlloMap® de CareDx® pour les transplantés cardiaques

Ossianix se développe et élargit sa collaboration avec Lundbeck dans le domaine de la recherche sur les thérapies portant sur le système nerveux central (SNC)

ERYTECH annonce des résultats complémentaires positifs de l’étude de phase III avec ERY-ASP/GRASPA® dans la leucémie aiguë lymphoblastique

Le cancer de la prostate semble lié au nombre de partenaires sexuels mais aussi au type de sexualité pratiquée.

Cancer du poumon : une nouvelle méthode de dépistage précoce jette les bases de son éradication

Cancer : des chercheurs développent des vaccins thérapeutiques personnalisés

Actualités de dernière minute des exposants aux salons professionnels importants disponibles en ligne sur Tradeshownews.com

ZYTIGAMD en association avec la prednisone a entraîné une prolongation statistiquement significative de la survie globale chez des hommes atteints du cancer de la prostate métastatique résistant à la castration et n'ayant jamais reçu de chimiothérapie...