Accueil > Actualité médicale > Pratique médicale > IEC et ARA pour la prévention des carcinomes épidermoïdes et basocellulaires

IEC et ARA pour la prévention des carcinomes épidermoïdes et basocellulaires

Caducee.net, le 11 nov. 2008 (Pratique médicale)Soyez le premier à réagirSoyez le premier à réagir

PUB
Une étude américaine présentée cette semaine dans le Journal of The National Cancer Institute montre que les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IEC) et les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine (ARA) peuvent réduire le risque de carcinomes épidermoïdes et basocellulaires chez les personnes à haut risque.

Christian et collaborateurs rappellent dans cet article qu’il a été montré in vitro et chez l’animal que les IEC et ARA pouvaient ralentir la croissance tumorale et inhiber l’angiogenèse. Dans ce nouveau travail, ces traitements ont été évalués à partir des données d’une étude conduite sur 1051 vétérans américains qui présentaient un risque élevé de carcinomes épidermoïdes et basocellulaires.A l’issue d’un suivi de plus de trois ans, les auteurs ont observé une incidence significativement plus faible de ces carcinomes chez les personnes sous IEC ou ARA comparées aux personnes qui n’en prenaient pas. Les IEC et ARA étaient associés à une réduction relative de 39% de l’incidence des carcinomes basocellulaires et de 33% pour les carcinomes épidermoïdes. « Nous avons été surpris de trouver une telle réduction prononcée de l’incidence chez les utilisateurs d’IEC ou d’ARA dans un groupe de personne à haut risque et au cours d’une courte période », écrivent les auteurs. Toutefois, la portée de ces résultats pour les patients qui se situent à niveau de risque normal reste à établir, ajoutent Christian et collaborateurs.Source : J Natl Cancer Inst 2008;100: 1223 – 1232Caducée.net©Tous droits réservés. Enregistrement, reproduction et copie interdits.SR

Réagir à cet article