AMD Alliance International : Cécité et malvoyance coûteront près de 2.200 milliards d’euros en 2010 à l’économie mondiale

Ce montant comprend les dépenses de santé directes pour les 733 millions de personnes aveugles ou très malvoyantes à travers le monde, mais aussi la valeur du temps consacré aux soins par les proches des malades et la perte de productivité, induisant une perte de recettes fiscales pour soutenir les systèmes de santé.

Pour la première fois, des estimations sur ce fardeau pour les économies et les systèmes de santé sont présentées à Vienne par AMD Alliance International lors de son congrès mondial.

La cécité et la malvoyance coûteront près de 3.000 milliards de dollars US (environ 2.189 milliards d’euros) en 2010 à l’économie mondiale1, selon les premières estimations présentées sur le sujet ce vendredi par AMD Alliance International (AMDAI) pendant son congrès mondial à Vienne (Autriche).

Ce montant comprend les dépenses de santé directes pour les 733 millions de personnes aveugles ou très malvoyantes à travers le monde, mais aussi la valeur du temps consacré aux soins par les proches des malades et la perte de productivité, induisant une perte de recettes fiscales pour soutenir les systèmes de santé.

En Europe2 uniquement, les coûts directs s’élèvent à 512 milliards de dollars (377 millions d’euros), les coûts indirects à 181 milliards de dollars (134 milliards d’euros).

En effet, selon des experts, ces sommes vont augmenter massivement d’ici 2020 si aucun dispositif de prévention n’est adopté et si les thérapies ne sont pas rendues plus accessibles.

« Grâce à cette étude, nous disposons pour la première fois de données fiables sur le coût global causé par la perte de la vue », souligne le Prof. Alan Cruess, chef du département d’ophtalmologie à l’Université Dalhousie (Halifax, Canada) et chef du comité scientifique d’AMD Alliance International. La présidente de l’Union mondiale des aveugles (World Blind Union), la Dr. Penny Hartin, en est pleinement consciente: « Avec une croissance démographique mondiale continue, nous savons que ces coûts vont croître constamment et peser de manière exagérée sur l’équilibre des systèmes de santé. Avec cette étude innovante nous avons les arguments et les instruments nécessaires pour plaider notre cause auprès des Nations Unies et des gouvernements ».

Recommandations concrètes des experts

Les dépenses liées au traitement des problèmes de vues, présentées dans le rapport, peuvent être réduites par la mise en œuvre précoce de plans nationaux de santé oculaire, comprenant des mesures de prévention et ouvrant l’accès à des traitements.

Les experts d’AMD Alliance International et de l’Union mondiale des aveugles recommandent concrètement la mise en œuvre des cinq mesures suivantes :

  • Organiser des examens oculaires fréquents pour les diabétiques et les personnes âgées présentant un haut risque de rétinopathie, de dégénérescence maculaire et de glaucome.
  • Dispenser une meilleure formation à l’opération de la cataracte à destination des médecins des pays en développement.
  • Améliorer l’accès à des aides visuelles abordables financièrement.
  • Financer et distribuer des médicaments contre la cécité des rivières et le trachome.
  • Dépister et traiter de manière précoce les maladies oculaires chez les enfants, notamment pour la cataracte et le glaucome.

L’étude détaille aussi les coûts de l’altération de la vue maladie par maladie. A elle seule la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) coûtera en 2010 343 milliards de dollars (254 milliards d’euros), dont 255 milliards de dollars (189 milliards d’euros) de dépenses de santé directes.En raison de l’importante espérance de vie et du coût élevé de la couverture médicale, la DMLA va représenter un fardeau important dans les pays développés occidentaux.

En utilisant l’unité de mesure de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) -- le DALY : Années de vie ajustées sur l'incapacité: le somme des années de vie potentielle perdues en raison d'une mortalité prématurée et des années de vie productives perdues en raison d'incapacités – les experts d’AMD Alliance international estiment que les personnes souffrant de handicap visuel perdent au total 118 millions de DALYs. Ce chiffre passera à 150 millions de DALYS en 2020. Actuellement, la DMLA induit la perte de 6 millions de DALYs.

80% des cas de cécité peuvent être évités

« Nous remercions AMD Alliance International et Access Economics pour cette étude importante. Elle nous livre les preuves décisives du poids de la cécité et de la malvoyance pour l’économie mondiale », se félicite Peter Ackland, directeur de l’Agence internationale pour la prévention de la cécité (IAPB).

« Un élément devrait nous secouer, poursuit-il, 80% des cas de cécité peuvent être évités. Les solutions sont déjà sur la table pour régler ce problème de santé, qui touche la terre entière : le programme VISION-2020. La mise en œuvre des mesures nécessaires ne représenterait qu’une fraction de ces 3.000 milliards de dollars nécessités pour traiter cécité et malvoyance. L’IAPB soutient en conséquence les demandes d’AMD Alliance International et recommande la lecture de ce rapport à tous les responsables qui se battent pour le développement et la lutte contre la pauvreté. »

« Alors que les coûts du handicap visuel ont été calculés pour plusieurs pays individuellement, cette étude est la première qui cherche à estimer les coûts mondiaux dans une perspective sociétale », relève Steve Winyard du Royal Institute of Blind People (Grande-Bretagne), conseiller économique et ancien président d’AMDAI.

« Il ne faut surtout pas négliger les coûts indirects imposés sur nos économies. Les dépenses indirectes s’élèvent à 17% des coûts totaux au niveau mondial. Ce sont des retombées sur les économies régionales que l’on ne devrait pas ignorer. Nous ne pouvons attendre pour agir », prévient Steve Winyard.

FIN

A propos d’AMD Alliance International et sur le rapport

AMD Alliance International est la seule organisation dans le monde dédiée exclusivement à la sensibilisation du public et à la promotion de la recherche sur la dégénérescence maculaire, la principale cause de perte de la vue dans le monde développé. Nos membres, des organisations majeures consacrées aux problématiques de la vue, des seniors et à la recherche, sont issus de 25 pays.

Cette étude, réalisée par Access Economics pour AMDAI, estime le montant du fardeau du handicap visuel pour les systèmes de santé entre 2010 et 2020. Elle inclut également une série d’analyses de sensibilité. Les auteurs ont utilisé une palette d’indicateurs économiques et de santé pour extrapoler des données entre les régions afin d’obtenir « la meilleure estimation ». Un résumé de l’étude et sa version complète peuvent être consultés en ligne sur www.amdalliance.org.

Notes :

(1) Etude Access Economics réalisée pour AMD Alliance International, The global cost of visual impairment, March 2010 (tous les coûts prennent en compte la valeur du dollar américain en 2008.

(2) Comme définie par l’OMS, soit 52 pays en Europe de l’Ouest, de l’Est, du Sud et en Asie Centrale.

CONTACT:

AMD Alliance InternationalPour plus d’informations ou pour arrangerune interview, vous pouvez contacter :B&K – Bettschart&Kofler, VienneBirgit Kofler ou Daniela PedrossTel : +43-1-3194378-131Port : +43-676-6368930Courriel : kofler@bkkommunikation.comou pedross@bkkommunikation.com

© 2010 Business Wire - Tous droits réservés

Descripteur MESH : Cécité , Santé , Personnes , Dépenses de santé , Temps , Soins , Vie , Économies , Dégénérescence maculaire , Cataracte , Glaucome , Maladie , Recherche , Asie , Canada , Croissance , Europe , Lutte , Membres , Nations Unies , Rivières , Asie centrale , Trachome , Croissance démographique , Mortalité , Pauvreté , Solutions , Autriche , Espérance de vie , Lecture , Médecins , Mortalité prématurée , Pays développés , Risque , Savons

Actualités professionnelles: Les +