Pulmonx fait état d’une publication scientifique et de présentations mettant en relief des progrès essentiels en traitement de l’emphysème

À propos de la publication du New England Journal of Medicine

Le New England Journal of Medicine et le European Respiratory Society Congress attestent des performances du traitement par valve endobronchique (EBV) Zephyr de Pulmonx

Pulmonx, un acteur émergent de la pneumonologie interventionnelle, a annoncé aujourd’hui que le New England Journal of Medicine a publié les résultats de la plus grande étude contrôlée randomisée prospective réalisée à ce jour sur les approches endobronchiques du traitement de l’emphysème, l’étude VENT (Endobronchial Valve for Emphysema PalliatioNTrial). Les résultats publiés de l’étude VENT mettent en relief le potentiel de la valve endobronchique (EBV) Pulmonx Zephyr® pour améliorer le vécu des patients souffrant de certains types d’emphysème. Dans les jours précédant la publication, plusieurs médecins chercheurs ont également présenté les résultats de la branche européenne de l’étude, appelée EURO-VENT, lors de la réunion annuelle de l’European Respiratory Society (ERS) à Barcelone (Espagne). Les données d’EURO-VENT ont confirmé la plupart des résultats positifs de l’étude VENT aux États-Unis et présenté de nouvelles analyses soulignant les bénéfices cliniques significatifs liés à la réduction de volume du lobe pulmonaire cible.

À propos de la publication du New England Journal of Medicine

L’article original arbitré par les pairs, « A Randomized Study of Endobronchial Valves for Advanced Emphysema », détaille les résultats de l’étude randomisée prospective multicentrique relatifs à l’emploi de l’EBV Zephyr en traitement de certains types d’emphysème. Les résultats de l’étude mettent en évidence l’excellent profil de sûreté de l’EBV Zephyr, particulièrement si l’on considère les complications des traitements alternatifs comme la transplantation ou la chirurgie de réduction du volume pulmonaire, et confirment que la procédure est susceptible de réaliser des améliorations significatives chez des patients bien sélectionnés.

« Nous sommes véritablement ravis de la décision du New England Journal of Medicine de publier les résultats de l’étude américaine VENT. Nos félicitations sincères concernant la réalisation de cette recherche majeure vont au Dr Sciurba du Medical Center de l’université de Pittsburg, ainsi qu’à tous les auteurs et chercheurs qui ont collaboré à cette étude », a commenté Michael A. Baker, président-directeur général de Pulmonx, le fabricant de la valve Zephyr.

À propos des présentations de l’ERS

La conférence de l’ERS de la semaine dernière présentait un large déploiement d’affiches, d’interventions orales et d’expositions décrivant diverses études et démarches vers un traitement minimalement invasif de l’emphysème, témoignant d’un intérêt clinique croissant en pneumonologie interventionnelle. Le professeur Felix Herth (Thoraxklinik, Heidelberg) et le Dr Armin Ernst (St. Elizabeth Medical Center, Massachusetts) ont présenté et discuté pour la première fois officiellement les résultats de l’étude EURO-VENT. Soulignant les similarités des résultats entre les cohortes américaine et européenne, les présentateurs ont également décrit un groupe de « forts répondants » pour l’EURO-VENT, définis comme étant des patients présentant une réduction significative du volume lobaire cible (≥55 %). Ces « forts répondants » ont manifesté d’impressionnantes améliorations de paramètres physiologiques et cliniques clés, qui renforcent la justification de la réduction de volume lobaire unilatérale en tant qu’objectif de traitement. Les présentateurs ont en outre relevé que les « forts répondants » comprenaient un panachage de patients du lobe supérieur et du lobe inférieur ainsi que de patients à hétérogénéité supérieure/inférieure, ce qui suggère la possibilité qu’une population plus large de patients de l’emphysème pourrait bénéficier d’une thérapie par EBV.

Selon le Dr Ernst, « Bien que nous ayons défini les ‘forts répondants’ comme des patients présentant une réduction du volume lobaire cible ≥55 %, il est probable que les patients puissent bénéficier de moindres réductions du volume lobaire cible. » Les données d’EURO-VENT présentées mettent également en évidence l’importance d’opérer une exclusion lobaire (isolation du lobe cible par mise en place précise de l’EBV) et de confirmer l’absence de ventilation collatérale (canaux autres que voies aériennes empêchant l’évacuation du lobe cible) comme autant de facteurs clés pour parvenir à la réduction de volume par EBV. Le système d’évaluation pulmonaire Chartis® de Pulmonx quantifie la ventilation collatérale dans les lobes cibles et les segments du poumon. La Thoraxklinik et d’autres hôpitaux européens s’en servent pour évaluer la ventilation collatérale dans les procédures EBV.

« Les procédures EBV nécessitent une mesure directe de la ventilation collatérale qui peut être effectuée dans la séquence pneumonologique », a déclaré le Dr Herth. « Nous considérons que le système Chartis est le bon outil pour fournir cette information critique. »

« La qualité, la diversité et la cohérence des travaux scientifiques qui sont présentés à cette réunion reflètent parfaitement la grande excitation qui saisit le marché », a déclaré Mike Baker. « Au terme d’une décennie de travaux, il est extrêmement gratifiant pour Pulmonx de confirmer que nous avons là un traitement capable de produire des améliorations significatives sur une large tranche de l’énorme population de patients souffrant de la désastreuse maladie qu’est l’emphysème. Nous pensons avoir l’opportunité d’aider à la longue un plus grand nombre encore de patients et avons l’intention d’intensifier les travaux de recherche et de développement qui concrétiseront cette opportunité. »

Pulmonx travaille avec des cliniciens clés à des protocoles d’évaluation d’algorithmes de traitement utilisant le système d’évaluation pulmonaire Chartis® et à élargir l’utilisation de son EBV Zephyr en fonction de ces résultats.

À propos de l’emphysème

L’emphysème est une forme de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), cause majeure d’invalidation et quatrième cause majeure de décès aux États-Unis. En 2007, le fardeau économique de la BPCO s’établissait à 42,6 milliards de dollars en coûts de santé et de perte de productivité dans les seuls États-Unis. La BPCO devrait être la quatrième cause majeure de décès dans le monde d’ici 2030 en raison du tabagisme croissant et du vieillissement dans de nombreux pays. Les patients souffrant d’emphysème ont peu d’options de traitement, sinon la chirurgie de réduction du volume pulmonaire, procédure très coûteuse, invasive et irréversible à haute morbidité et mortalité.

À propos de Pulmonx

Basée à Redwood City en Californie, Pulmonx se consacre à la mise au point et à la commercialisation de dispositifs médicaux et de technologies à invasivité réduite pour le diagnostic et le traitement des troubles pulmonaires. www.pulmonx.com

À propos des produits

Le système d’évaluation pulmonaire Chartis de Pulmonx fournit aux pneumologues des informations spécifiques par lobe concernant le poumon d’un patient, conduisant à des décisions thérapeutiques plus éclairées. La première application clinique du système est la quantification directe du débit collatéral ou de ventilation intralobaire attestée par de nombreuses publications arbitrées par des pairs. De récentes recherches ont toutefois montré que le débit collatéral peut limiter l’efficacité de la thérapie par réduction du volume pulmonaire endobronchique (ELVR) chez certains patients. La solution combinée de dépistage Chartis et du traitement Zephyr représente ainsi une avancée potentiellement majeure du traitement de l’emphysème en phase tardive. Les expériences initiales de cette approche combinée sont saluées dans la communauté clinique comme constituant un progrès potentiellement significatif de la norme de traitement.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

CONTACT:

PulmonxMike Baker, +650-216-0150 (Redwood City, Californie)Président-directeur généralouPulmonx International Sàrl+41 32 724 6270 (Neuchâtel, Suisse)

© 2010 Business Wire - Tous droits réservés

Descripteur MESH : Patients , Vent , Ventilation , Poumon , Réunion , Traduction , Californie , Population , Recherche , Diagnostic , Jurisprudence , Massachusetts , Mortalité , Tabagisme , Espagne , Langue , Médecins , Publications , Santé , Hôpitaux , Maladie , Morbidité , Suisse , Transplantation , Vieillissement

Pratique médicale: Les +