img La dépression (1ère partie)

Sommaire :
Qu'est-ce que la dépression ?
Symptômes de la dépression
Causes de la dépression
Traitement de la dépression
Evolution
Pour en savoir plus

La dépression est l'un des troubles psychologiques les plus fréquents. Le taux de dépressifs dans la population française est de 14,9 % dont près d'un tiers n'est pas pris en charge médicalement.
Une femme sur cinq serait touchée.
La prévalence de la dépression déclarée a été multipliée par 6 depuis 1970. Entre 1992 et 1997, le taux de dépressifs a particulièrement augmenté chez les jeunes de 20 à 29 ans (+ 65%), qui on été touchés dans le même temps par une hausse de 20 % du chômage.
Le risque de présenter une dépression majeure au cours de la vie varie, selon les études, de 10 à 25 % pour les femmes et de 5 à 12 % pour les hommes.

imgQu'est-ce que la dépression ?

La dépression est un "état psychique pathologique associant une modification pénible de l'humeur et un ralentissement de l'activité intellectuelle et motrice". (Dictionnaire de Médecine Flammarion)
C'est un état morbide, plus ou moins durable, caractérisé par la tristesse et une diminution du tonus de l'énergie.

imgSymptômes de la dépression

On distingue deux types de dépression :

1 / la dépression majeure
qui consiste en un ou plusieurs épisodes dépressifs majeurs tranchant avec le fonctionnement habituel de la personne.
2 / la dysthymie qui est caractérisée par des symptômes dépressifs chroniques, moins sévères, persistants pendant plusieurs années.

Les principaux symptômes permettant de diagnostiquer une dépression chez une personne sont les suivants :

- humeur dépressive
- diminution marquée de l'intérêt ou du plaisir
- troubles de l'alimentation
- troubles du sommeil
- agitation ou ralentissement psychomoteur
- fatigue ou perte d'Ă©nergie
- autodévalorisation ou sentiment de culpabilité excessive
- diminution de l'aptitude à penser ou à se concentrer ou indécision
- pensées morbides (dans 60 % des cas)
- pensées suicidaires (dans 15 % des cas)

imgCauses de la dépression

On ne connait pas les causes exactes de la dépression mais un certain nombre de facteurs favorisants ont pu être identifiés :

1 / le facteur héréditaire
Les personnes dont les parents proches souffrent ou ont souffert d'une dépression sont plus susceptibles d'en être atteintes. Elles ont 15 % de risque de développer une dépression alors que les personnes dont les parents proches ne sont pas dépressifs ont seulement 2 à 3 % de risque d'en développer une.

2 / le facteur biochimique
Les recherches actuelles sur la dépression portent sur les neurotransmetteurs. On a ainsi pu remarquer qu'une déficience ou un déséquilibre de la sérotonine entraînait une perte de sommeil ainsi qu'une diminution de l'appétit. Mais aussi qu'une baisse de la noradrénaline influe sur la perte d'énergie, le manque de plaisir.

3 / les facteurs liés à l'environnement
Les enfants ayant vécu la perte d'un être cher comme leurs parents, sont plus sujets à développer des dépressions plus tard dans leur vie. Des difficultés dans les relations, des problèmes de communication ainsi que des conflits familiaux, professionnels ou autres, peuvent aussi contribuer à la solitude, à l'aliénation et aboutir à la dépression. Les difficultés financières et autres tensions peuvent également avoir un impact important.
Il ne faut pas négliger les facteurs saisonniers : le taux de dépression est plus élevé au cours des mois où l'ensoleillement est le plus faible.

imgTraitement de la dépression

Essentiellement deux grands types de traitements pour la dépression :

- le traitement médicamenteux avec les antidépresseurs, indiqués dans toutes les formes de dépressions. Ils agissent sur l'équilibre des neurotransmetteurs.
Les antidépresseurs sont efficaces chez 75 % des personnes souffrant de dépression sévère.
Contrairement à la croyance populaire, les antidépresseurs n'entrainent pas de phénomène de dépendance psychique ou physique.

- les psychothérapies : elles viennent en aide aux malades mais ne peuvent agir comme seul traitement.

Il existe d'autres formes de traitements comme les thérapies comportementales et cognitives (concerne surtout les dépressions névrotiques), la sismothérapie ou électrochoc (utilisée en dernier recours).

imgEvolution

L'évolution de la dépression est très variable et fonction de nombreux paramètres : étiologie, personnalité du sujet...
En dehors de tout traitement, il arrive couramment que la dépression dure 6 mois voir plus avec dans certains cas, comme terminaison extrême, le suicide. Jusqu'à 15 % des sujets présentant un trouble dépressif majeur sévère se suicident.

 
img img
 
PUB