nuance

Xénotransplantation

Introduction

Grâce au progrès des techniques de greffe, la transplantation de greffons entre deux êtres humains (greffes allogéniques) donne aujourdhui dexcellents résultats et il sera peut-être bientôt possible de greffer des cellules, tissus et organes dorigine animale sur des organismes humains (greffes xénogéniques).
Cette perspective soulagera peut-être les nombreux patients en attente dune greffe ; elle nen soulève pas moins une foule de questions scientifiques, médicales, juridiques, sociales, éthiques et sanitaires.

Une pénurie d'organe
Pour ne prendre quun seul exemple, il y a aux Etats-Unis 50 000 patients en attente dune transplantation, alors que le nombre de donneurs natteint pas 5000 par année. Environ 3000 personnes meurent chaque année faute davoir bénéficié dun don dorgane.
Pour pallier à la pénurie sans cesse croissante d'organes humains pour fin de transplantations, l'utilisation du porc en tant que donneur alternatif offre une solution attrayante.

On envisage donc très sérieusement de greffer des organes, des tissus et des cellules dorigine animale sur les malades qui ont besoin de greffons, dautant que la mise au point dorganes artificiels prendra vraisemblablement encore des dizaines dannées

Les problèmes majeurs de la xénogreffe

  • Le problème majeur qui empêche la réalisation des xénogreffes d'organes aujourd'hui est l'existence du rejet hyperaigu qui survient entre les espèces animales phylogéniquement distantes.
    Il serait tout à fait possible de réaliser des xénogreffes d'organes à partir de primates supérieurs (chimpanzés) mais cette possibilité semble peu réalisable car ces espèces animales sont protégées et représentent une source incontrôlable de transmission de virus à l'homme.
    Le choix du porc est par contre plus acceptable éthiquement ou physiologiquement, mais la réaction immunologique entre l'homme et un organe porcin est beaucoup plus violente qu'elle ne l'est entre l'homme et le primate ou entre les hommes.
    Deux grandes orientations de recherche dans le domaine de la xénotransplantation sont étudiées par les différents scientifiques:
    - d'une part rendre le porc moins immunogénique en réalisant ce que l'on appelle des porcs transgéniques
    - et d'autre part en cherchant de nouveaux moyens immunosuppresseurs pour maîtriser le rejet hyperaigu qui dépend essentiellement des anticorps préformés et du complément.
  • Lautre problème majeur concerne la transmission à lhomme de zoonoses et de rétrovirus dorigine animale qui risquent à la limite datteindre des proportions pandémiques. En la matière, le « risque zéro » ne peut absolument pas être garanti et il paraîtrait donc logique de respecter un moratoire.
    Des organismes comme l'OMS, l'OCDE demandent aux scientifiques de se prémunir de toutes les sécurités nécessaires pour éviter les maladies infectieuses transmissibles du porc vers l'homme.

Conclusion
Il s'agit là encore d'une avancée scientifique qui, en tant que telle, pose à la société un problème tellement sujet à controverse et porteur d'une charge émotionnelle qu'il faut impérativement l'inscrire dans un cadre réglementaire cohérent.

Articles généraux

Maladie de Parkinson : une greffe de cellules embryonnaires porcines améliore l'état des patients
Une greffe de tissus mésencéphalique embryonnaire de porc dans le cerveau de patients atteints de la maladie de Parkinson améliore l'état des malades selon des travaux publiés dans le numéro de Neurology du 14 mars. Les scientifiques expliquent que cette xénogreffe constitue la première implantation de cellules porcines dans le cerveau humain.
Dépêche Caducée.net - Mars 2000.
Voir le document

Importance de la recherche en immunologie de transplantation
Pour pallier le manque d'organe, il semble que la xénotransplantation représente une solution au manque crucial de donneur d'organes et l'animal qui se présente comme le donneur potentiel le plus probable est le porc.
Par Professeur Pierre Gianello, Université Catholique de Louvain en Woluwe, Bruxelles.

Bientôt un coeur de porc dans la poitrine d'un homme
Pourquoi des porcs, et pour quelle espérance ? Un donneur idéal. Objectif 2010.
Une page préparée en collaboration avec Essentiel Santé / Préviade sur le site web santé de la ville de metz

Xénogreffe : des chercheurs rapportent la transmission d'un virus de babouin à l'homme
Des chercheurs américains rapportent avoir observé quun virus est passé du babouin à lhomme à loccasion dune greffe de foie de singe. Cest la première fois que lon montre quun virus animal a franchi la barrière despèce après xénotransplantation, une technique expérimentale consistant à utiliser des organes danimaux pour pallier à la pénurie dorganes humains.
Dépêche Caducée.net - Octobre 1999.
Voir le document

Qu'est-ce que la xénotransplantation?
Explication avec schéma vulgarisé de la xénotransplantation. L'utilisation d'organes d'animaux à des fins de transplantation chez l'être humain pourrait mettre fin à la pénurie chronique d'organes au Canada et ailleurs. S'assurer que les organes à greffer ne contiennent pas d'agent pathogène et surmonter le rejet immunitaire.

Historique

De l'allogreffe à la xénogreffe - Historique
L'histoire est semée de mythes et légendes mettant en scène des êtres hybrides : dieux, demi-dieux, sirènes, tritons ou centaures. Rappelez-vous la chimère d'Homère, résultat de la triple fusion d'une chèvre, d'un lion et d'un dragon. Ce terme de chimère, comme on va le voir, même s'il est loin de cet imaginaire, est aujourd'hui devenu réalité en transplantation.
Par P. Lang Nephrologie - INSERM U139, 1996.

Rédacteur :
Juin 2000

Xénogreffe et éthique

Ethique et xénotransplantation
Les promesses de la xénotransplantation, le point scientifique, les problèmes éthiques de l'expérimentation clinique, acceptation sociale de la xénotransplantation, l égislation et xénotransplantation, bibliographie.
Par le Comité Consultatif National d'Ethique pour les sciences de la vie et de la santé - Juin 1999.
Voir le document

Mandat groupe de travail sur la xénotransplantation
Mandat, composition du groupe de travail, structures et méthodes de travail, durée du mandat.
Sur le site du Conseil de l'Europe - Mars 1999
Voir le document

Réglementation de la xénotransplantation
Les xénogreffes sont classifiées comme étant des outils thérapeutiques dans le cadre de la Loi canadienne sur les aliments et drogues, et Santé Canada a l'autorité de réglementer la xénotransplantation en tant que nouvelle technologie. Une entreprise qui désire mettre sur le marché des cellules ou des organes à des fins de transplantation doit soumettre des données pré-cliniques et passer par le processus d'examen de toute "drogue nouvelle de recherche".
Document sur le site du Conseil canadien de protection des animaux (CCPA).

La presse en parle

Le porc est-il l'avenir de l'homme?
Sans doute le porc deviendra-t-il demain le parfait donneur d'organes pour l'homme. Mais alors que les grands groupes pharmaceutiques investissent des millions de dollars dans ce qui pourrait devenir un marché florissant, des questions demeurent sans réponses en ce qui concerne la faisabilité de ce que l'on appelle les xénogreffes, et les risques qu'elles représentent pour l'espèce humaine.
Le Soir illustré, mars 2000.

Le porc, réservoir d'organes potentiel au service de l'homme
Si aucune transplantation d'organes de porc sur l'humain n'est encore possible, les valves de coeur sont utilisées depuis près de 30 ans en chirurgie cardiaque, et des tissus (peau, os) d'origine porcine sont couramment employés en médecine. Des spécialistes ont tenté d'éclairer le grand public sur cette découverte porteuse d'espoirs mais aussi de risques. Questions éthiques.
Par Sandra LACUT - Agence France-Presse, Novembre 1999.

Xénogreffe, Xénotransplantation, Don d'organes: les porcs à notre secours
Les organes du porc seraient parfaits pour réaliser des greffes chez l'humain. Mais êtes-vous prêt à marcher, courir et dormir avec un coeur de porc dans la poitrine ?
Cet article a été tiré de La Revue Québec Science, 1996.

Pour en savoir plus

Unité 437 INSERM - Immunointervention dans les allo et xénotransplantations
Renseignements sur l'Unité 437. Thèmes de recherche, organigramme, publications, catalogue des matériels, annuaire, coopérations nationales et internationales...

Rédaction :
Juin 2000

#COVID-19 : le point de situation épidémiologique sur le coronavirus SARS-CoV-2

Descripteur MESH : Transplantation , Éthique , Immunosuppresseurs , Organes artificiels , Virus , Zoonoses

PUBLICITE