nuance

Les accidents de rollers

Introduction

- Le rollerblade a été mis au point en 1990 par les américains Scott et Bernnan-Olsen.
- C'est un sport et une activité de loisir de plus en plus pratiqués.
- En 1997 / 1998, le marché mondial du patin en ligne a été évalué à 14 millions de paires : le marché américain représente la moitié de la consommation mondiale et en Europe, l'Allemagne est le premier marché.
- Le marché français est évalué à environ 1,7 million de paires par la Fédération Nationale du Commerce des Articles de Sport et Loisirs (source :www.sport-guide.com).
- En 1994 / 1995, la Fédération Française de Roller Skating comptait dans ses rangs 17 741 licenciés. Pour la saison 2000 / 20001, elle en compte 37 474 : 40% ont une licence Loisir - 60% ont une licence compétition. Parmi ces 37 474 licenciés, 41% sont des femmes et 59% sont des hommes.

Epidémiologie des accidents de roller

1. Résultats du Baromètre Santé 2000

- Bien que la pratique du roller s'observe à tous les âges, la prévalence est plus élevée parmi les plus jeunes, surtout de moins de 15 ans puis, à partir de 15 ans, la prévalence baisse régulièrement : de 43,3 % parmi les 12-14 ans à 0,2 % à partir de 60 ans.
- Un peu plus de femmes que d'hommes ont pratiqué du roller au cours des 12 derniers mois (55,1 %). Mais, entre 20 et 29 ans puis entre 45 et 49 ans, la prévalence est plus importante parmi les hommes que parmi les femmes.
- 11,3 % des personnes qui ont fait du roller au cours des 12 derniers mois déclarent avoir porté un casque lors de leur dernière sortie.
- Parmi 1 192 personnes ayant déclaré avoir fait du roller au cours des 12 derniers mois, 15 ont déclaré avoir eu un accident de roller au cours de l'année écoulée, ayant entraîné une consultation chez le médecin ou à l'hôpital (soit 1,1 % parmi l'ensemble des pratiquants de roller). Ces accidents concernent 10 hommes, dont 9 ont moins de 30 ans, et 5 femmes, dont 2 ont moins de 20 ans et 3, 30 ans et plus.

2. Recueil du Système Européen de Surveillance des Accidents (ELHASS)

- Présentation de l'enquête

L'enquête Ehlass porte sur l'ensemble des "accidents de la vie courante" (AcVC), c'est-à-dire les accidents domestiques, de sport et de loisirs, à l'exclusion des accidents de la circulation et des accidents du travail. Il s'agit d'un recueil qui est réalisé dans l'ensemble des pays de l'Union européenne. En France, le recueil existe depuis 1986, il est assuré par des hôpitaux volontaires (sept hôpitaux actuellement).

- Epidémiologie des accidents de roller survenus entre 1997 et 1999

- 2075 accidents de rollers ont été enregistrés entre 1997 et 1999 ce qui représente 1,52% des 136 676 AcVC de la base Ehlass.

répartition des accidents par sexe et par âge

- Ils ont concerné 64,1% des hommes et 35,8% des femmes.

- Les accidentés :
> 16,5% des accidentés avaient moins de 10 ans,
> 48,5% de 10 à 14 ans,
> 13,3% de 15 à 19 ans,
> 14,5% de 20 à 34 ans,
> 7,2% de 35 ans et plus.

- Chez les hommes, on a retrouvé 52,2% des accidentés entre 10 et 14 ans et 17,2% entre 15 et 19 ans (contre respectivement 41,8% et 6,2% chez les femmes).
- A l'inverse, chez les femmes 24,6% des accidentées avaient moins de 10 ans, 17% avaient de 20 à 34 ans et 10,4% avaient 35 ans et plus (contre respectivement 12%, 13,1% et 5,5% chez les hommes).

img

img

répartition chronologique des accidents

-
Ils sont très nombreux au printemps : on a enregistré presque la moitié des accidents de l'année (43,2%) entre la treizième et la vingt cinquième semaine (période qui correspond au printemps ou à peu près au 2ème trimestre de l'année).
- La moyenne globale, dans les sept hôpitaux participant au recueil, a été de 13 accidents par semaine. Pendant le printemps on a retrouvé 23 accidents par semaine, avec un pic pendant les 17ème et 18ème semaines (fin mai - début juin : 35 accidents par semaine).
- Il y'a plus de recours aux urgences hospitalières le samedi et le dimanche et dans une moindre mesure le mercredi.

mécanismes des accidents de roller

- Presque la totalité des accidents a résulté d'une chute (91%), surtout entre 10 et 14 ans (93,8%), chez les garçons comme chez les filles. En dehors des chutes, on retrouve les collisions (4,1%) et les autres mécanismes (4,8%).
- Le lieu de survenue de l'accident a principalement été la voie publique ou les lieux de transport (67%), suivi des alentours du domicile (13,4%), des lieux de sport (5,5%), des zones scolaires et de loisir (4,5%).
- L'activité enregistrée au moment de l'accident était le loisir dans les deux tiers des cas (65,8%), le sport était spécifié dans 5,1% des cas, le reste regroupait des activités diverses moins bien précisées (déplacements de tous types pour besoins personnels...).

importance des fractures, des luxations et entorses lors des accidents de roller

Les principales lésions enregistrées ont été :
- les contusions : 40,4% (41,5% des gens atteints de contusions ont entre 10 et 19 ans),
- les fractures : 34,3% (plus fréquentes à partir de 35 ans : 44,7%),
- les luxations et entorses : 13,4% (19% ont entre 20 et 34 ans),
- les plaies ouvertes : 9,1% (surtout en dessous de 10 ans).

localisation des lésions lors des accidents de roller

- le membre supérieur était en cause dans près des deux tiers des lésions (61,7%)
> le poignet était atteint dans 30,7% des cas, pour des lésions qui étaient à 45,4% des
fractures, 34,5% des contusions.
> l'épaule, le bras et l'avant-bras étaient atteints dans 21,6% des accidents, il s'agissait
surtout de fractures (58% des cas) et de contusions (33,5% des cas).
> la main et les doigts représentaient 9,4% des accidents.
- les autres parties atteintes étaient :
> le membre inférieur (15,1% des accidents),
> la face (6,2%),
> le crâne (5,3%),
> les autres parties du corps 11,8%.

img

En dessous de 10 ans:
- le crâne et la face étaient plus souvent atteints, chacun dans 8 ,7% des accidents : pour le crâne, il s'agissait surtout de contusions (76,7% des atteintes), et pour la face de plaies ouvertes (86,7%).
- L'épaule, le bras et l'avant-bras étaient aussi plus fréquemment atteints (26,2% des cas), il s'agissait majoritairement de fractures (68,9%).
- Les atteintes du poignet (29,2%) étaient presque une fois sur deux des fractures (46%).
Au total, dans cette tranche d'âge, 35,9% des lésions étaient des fractures, dont la moitié (50,4%) concernaient l'épaule, le bras, l'avant-bras, et 37,4% le poignet.

De 10 à 14 ans:
- l'atteinte du poignet est retrouvée dans plus d'un accident sur trois (34,5%),
- celles du crâne, de la face, de l'épaule, du bras et de l 'avant-bras différaient peu de l'ensemble.
- Les fractures représentaient 40,3% des atteintes du poignet.
Au total, dans cette tranche d'âge, 35,3% des lésions étaient des fractures, réparties principalement entre l'épaule, le bras, l'avant-bras (43,9%) et le poignet (39,4%).

De 15 à 19 ans:
Les lésions du membre inférieur étaient plus fréquentes que la moyenne : 20,7% du total des accidents de cette tranche d'âge, répartis en contusions (36,8%), luxations et entorses (29,8%), fractures (19,3%) et plaies ouvertes (10,5%).

Au-delà de 20 ans:
On a enregistré une fréquence encore plus élevée des lésions du membre inférieur (24% des accidents), avec notamment davantage de luxations et entorses (34,3% des atteintes). Le poignet ne constituait plus que 23,6% des atteintes (avec une fracture dans 62,3% des cas), et le membre supérieur dans son ensemble était atteint dans seulement 48,9% des accidents.

hospitalisation liée aux accidents de roller

- Une hospitalisation a été nécessaire pour 14,7% des accidentés, davantage chez les garçons (15,7% des accidents) que chez les filles (12,8%), et davantage entre 0 et 14 ans (15,8%) qu'entre 15 et 34 ans (12,3%).

- Les caractéristiques susceptibles d'avoir une influence sur la décision d'hospitaliser sont :
> le type de lésion : les accidentés ont été 8,8 fois plus souvent hospitalisés lorsqu'ils avaient une fracture (p<10-4> > la partie lésée : 1,9 fois plus souvent hospitalisés lorsque la partie lésée était le crâne ou le membre supérieur (main exclue) (p=10-4, IC : 1,4-2,6),
> l'activité : 2,9 fois moins souvent hospitalisés lorsqu'il s'agissait de sport et non d'une activité de loisir (p=0,01, IC : 1,3-6,4),
> le sexe : les hommes ont été 1,3 fois plus souvent hospitalisés que les femmes (à la limite de la significativité, p=0,04, IC : 1,02-1,8).

Les fractures du poignet

Voir dossier à l'adresse suivante :
https://www.caducee.net/DossierSpecialises/traumatologie/fracture-poignet.asp

Législation

Aujourd'hui la réglementation assimile les rollers aux piétons. Les rollers ont donc l'obligation de circuler sur les trottoirs, d'utiliser les passages pour piétons pour traverser la rue, de respecter les feux tricolores. En revanche, ils ne peuvent utiliser ni la chaussée ni les pistes ou bandes cyclables. Un roller se déplace à environ 15 km/h, mais, sur le trottoir il doit sans cesse adapter sa vitesse pour ne pas créer de gêne aux piétons. En cas d'accident, sa responsabilité pénale peut-être engagée pour mise en danger d'autrui. Les rollers sont généralement couverts par la responsabilité civile comprise dans leur assurance multirisque habitation.

Pour en savoir plus

Prévention

Circuler en roller, çà s'apprend
Avec plus de 5 millions d'adeptes, le roller est devenu un véritable mode de déplacement urbain.
Conseils présentés sur un dépliant (format pdf). Par la Prévention Routière.

Prévenir les accidents de roller chez les enfants et les adolescents
Les données épidémiologiques disponibles, les conséquences traumatologiques sur le plan chirurgical, les moyens de protection, les moyens de prévention, la réglementation et l'assurance.
Dossier de presse du colloque qui s'est tenu à la Maison de l'assurance, à Paris, le 5 avril 2001. Format pdf.

Prévention des accidents de roller
Un accident sur 5 a lieu lors de la première sortie - Pas de roller sans protection - Choisissez un matériel adapté - Circuler en roller, ça s'apprend - Pour rouler en toute sécurité - Adresse utile. Par la Cnamts.

Accidents de roller et traumatismes

Accidents de rollers et de patins à roulettes
932 cas - Années de recueil juillet 1986 à 1994 - Date de parution : décembre 1996.
Présentation de conclusion. Par le Système Européen de Surveillance des Accidents - ELHASS.

Accidents de roller et de trotinette
Depuis une dizaine d¹années le patin à roulettes s¹est modernisé, puis transformé avec le patin à roues alignées, ou roller, maintenant largement pratiqué surtout chez les jeunes.
Numéro 232 du 5 Juillet 2001 - Les Analyses du Centre de Documentation de l'UNAFORMEC.
Voir le document

Pratique du roller et port du casque - Epidémiologie des accidents de roller en France (1997 à 1999)
"Le présent article a pour objectif d'établir le profil socio-démographique du pratiquant de roller et de voir si ce dernier utilise un casque."
Bulletin épidémiologique hebdomadaire N° 13 / 2001, 27 mars 2001.Voir le document

Les fractures
Les fractures simples post-traumatiques - Les fractures spontanées - Les fractures de fatigue - Les fractures engageant le pronostic vital - Les fractures ouvertes - Les fractures des membres : le membre supérieur, le membre inférieur - Les fractures de la face.
Par Médecine et Santé.
Voir le document

Orthopédie
Traumatismes de l'épaule et conduite à tenir en situation d'urgence : les fractures, les luxations - Ostéomyélite et infections ostéo-articulaires chez l'enfant - Fractures de la palette humérale chez l'enfant - Les fractures de l'extrémité inférieure du radius - Fractures de l'extrémité supérieure du fémur - Lésions ligamentaires du genou - Fractures de la jambe - Lésions méniscales du genou - Entorse de la cheville - Fracture bimalléolaire - Traumatismes du rachis - Surveillance d'un malade sous plâtre - Traumatisme crâniens de l'adulte - Traumatismes fermés du thorax - Plaies de la main - Panaris, phlegmons des gaines et des espaces celluleux de la main - Brûlures - La cicatrisation.
Polycopiés du CHU de la Pitié-Salpêtrière.
Voir le document

Entorses et luxations
Entorses et luxations des métacarpophalangiennes (MP) - Entorses et luxations des interphalangiennes proximales (IPP) et distales (IPD) - "Entorses" et luxations du carpe.
Par la faculté de médecine de Grenoble.

Fractures du massif facial
Diagnostic, formes cliniques, traitement.
Consultation du Corpus Médical, 1995.

Entorses et fractures au niveau de la main
Entorse et luxation des doigts, fracture des phalanges et des métacarpiens.
Par le Dr Robert Gomis - Médical Cup 2001.

Les luxations et instabilités de l'épaule
Les luxations antéro-internes - La luxation postérieure - Les instabilités antérieures de l'épaule.
Consultation de D. Saragaglia- Août 1997.

Fractures du poignet

Pour en savoir plus

#COVID-19 : le point de situation épidémiologique sur le coronavirus SARS-CoV-2

Descripteur MESH : Accidents

PUBLICITE