img La drépanocytose

Rédacteur: Ludovic Baene, février 2002

Définition - Epidémiologie
Caractéristiques cliniques
Diagnostic
Traitement
Pour en savoir plus

imgDéfinition - Epidémiologie

La drépanocytose ou anémie falciforme est une maladie hémolytique chronique, touchant les globules rouges du sang. Elle induit la formation d'une protéine d'hémoglobine anormale (hémoglobine S, Hb S) qui détruit les globules rouges. Elle entraîne des crises douloureuses et des troubles vaso-occlusifs, signes de graves hémolyses.

C'est une maladie héréditaire récessive autosomique. Elle correspond à une forme homozygote mais peut aussi correspondre à une forme de double hétérozygote composite si l'individu possède l'allèle Hb S et une autre hémoglobinopathie, comme l'hémoglobine SC ou S béta thalassémie.
La cause de la maladie est une substitution de l'adénine par la thymine (mutation) dans le codon 6 du gène de la b-globine (codon 6) entraînant la substitution d'une valine par un acide glutamique dans la chaine protéique. Cette altération de la protéine provoque une déformation du globule rouge en forme de faucille.

Elle reste la plus fréquente des hémoglobinopathies dans le monde avec 50 millions de personnes atteintes environ. Elle est présente en Inde (certaines régions), aux Antilles, en Amérique du Sud (surtout le Brésil), chez les Afro-américains, mais surtout en Afrique intertropicale (entre le 15ème parallèle Sud et le 20ème parallèle Nord). Les pays les plus touchés sont : Sénégal, Bénin, Zaïre et Angola. On peut y observer une corrélation avec la résistance au paludisme.
En France, 220 à 250 naissances drépanocytaires sont dépistées chaque année (160 en métropole, 90 dans les DOM) d'après Orphanet (serveur d'informations sur les maladies rares et les médicaments orphelins).

imgCaractéristiques cliniques

La forme hétérozygote est un état sans symptôme clinique dans des conditions normales d'oxygénation.

Seule la forme homozygote se révèle symptomatique :
- crises douloureuses
- signes généraux d'anémie hémolytique chronique
- accidents vaso-occlusifs graves
- complications chroniques (infarctus, insuffisance rénale, insuffisance respiratoire, ostéonécroses de la tête fémorale, infections, ulcération des jambes).

imgDiagnostic

Examen biologique

Il n'est possible qu'après six mois à un an, lorsque toute l'hémoglobine F est remplacée par l'hémoglobine S.
Le frottis sanguin montre des cellules falciformes, les drépanocytes. Le taux d'hémoglobine est de 7 à 9 g/dL.

La recherche d'HbS peut se faire par électrophorèse en s'appuyant sur les propriétés de cette molécule : diffèrence de charge, solubilité plus faible. Chez les individus homozygotes S/S, le résultat d'électrophorèse se caractérise par une absence d'HbA.

Examen génétique

Mise en évidence de la mutation par séquençage direct de l'ADN, soit par la technique de Southern Blot, soit par différentes techniques permettant une identification rapide et simultanée chez plusieurs individus (exemple: PCR SNP, Single Nucleotide Polymorphism).

img Traitements

Il n'existe aucun traitement des causes pour cette maladie. C'est pourquoi l'essentiel du traitement consiste à la prise en charge des symptomes résultant des crises.
La transfusion simple reste le seul traitement d'urgence en cas d'anémie profonde. La greffe de moelle est réservée aux cas les plus graves.

img Pour en savoir plus

- Généralités

Présentation d'un cas d'hématie falciforme avec photo (en anglais)
Banque d'images de l'American Society of Hematology, 12 Août 2001.
Voir le document

Qu'est-ce que la drépanocytose?
Ce site (mis à jour : 28/12/98) de l'Association pour l'Information et la Prévention de la Drépanocytose (APIPD) propose une définition de la drépanocytose, met l'accent sur sa répartition géographique, son aspect protecteur face au paludisme et sa symptomatologie notamment en ce qui concerne la survenue des crises douloureuses et leur prévention.
Voir le document

Les dernières publications sur la douleur de la drépanocytose
(Banque de données PEDIADOL)
Ce site présente une bibliographie consacrée au thème douleur et drépanocytose. Cette bibliographie privilégie l'approche pharmacologique, physiologique et psychologique (schéma corporel) chez l'enfant et l'adulte. Le point de vue des médecins sur les malades drépanocytaires est également abordé.
Voir le document

La drépanocytose
La maladie est expliquée sous forme de bande dessinée. Cette présentation a l'avantage d'être particulièrement attrayante, claire et facilite donc la compréhension chez les jeunes et les moins jeunes.
INSERM
Voir le document

- Recherche et thérapeutique

Lien vers les plus récents articles publiés en français via PubMed

Un modèle murin de drépanocytose humaine corrigé par thérapie génique
Une équipe internationale coordonnée par le français Philippe Leboulch, qui travaille au MIT (Cambridge, Massachusetts, EU) et dans lunité INSERM 111 (Hôpital St Louis, Paris, France), a mis au point une nouvelle technique de transfert de gène permettant de corriger le gène humain de la globine ßA défectueux dans la drépanocytose.
Voir la dépêche

La Recherche sur l'Hémoglobine et ses Maladies.
Ce site de l'INSERM présente l'état des recherches sur l'Hémoglobine et les maladies associées. On y trouve des généralités sur la molécule d'hémoglobine (génétique, structure, fonction), des informations sur les maladies de l'hémoglobine, des liens vers des associations de malades et des références bibliographiques (mise à jour 02 Août 2000).
Voir le document

Management and therapy of sickle cell disease: hematopoietic cell transplantation (en anglais)
Une présentation de la technique de transplantation de cellules hématopoïétiques comme traitement possible de la drépanocytose.
Mark Walters, M.D. Oakland Children's Hospital Oakland, California. 03 janvier 2001.
Voir le document

Physiopathologie, modèles animaux et nouvelles approches thérapeutiques des hémoglobinopathies.
Les hémoglobinopathies jouent un rôle précurseur pour mieux comprendre les mécanismes anormaux d'une cellule, d'une protéine, d'une famille de gènes et l'hétérogénéité de l'expression clinique d'une mutation. Les modèles animaux sont nécessaires pour dépasser le stade de la cellule dans la compréhension de la maladie aux niveaux supérieurs d'intégration (vasculaire par exemple) et pour essayer de nouvelles approches thérapeutiques qui ont franchi le stade d'étude cellulaire, in vitro.
Voir le document

OMS
Génétique humaine et maladies non transmissibles
Aide-mémoire OMS N° 209 Janvier 1999.
Les troubles de l'hémoglobine, affections qui entraînent des erreurs dans la production de l'hémoglobine transportant l'oxygène dans le sang sont un exemple frappant de l'ampleur des maladies monogéniques. On estime que 250 millions de personnes, soit 4,5% de la population mondiale, seraient porteuses d'un gène d'hémoglobinopathie potentiellement pathologique. Chaque année, 300 000 nourrissons naissent avec des troubles majeurs de l'hémoglobine, les plus courants étant la thalassémie et la drépanocytose. La prévalence varie de moins de 0,1 cas pour 1000 naissances dans certaines parties du monde à plus de 20 pour 1000 dans certaines régions d'Afrique.
Voir le document

Collection:" Images échographiques : à propos de& "
Cette vidéo cassette s'adresse en priorité à des professionnels de santé (échographistes en formation). Elle présente un cas clinique en l'occurrence un cas de drépanocytose chez un enfant. L'auteur présente quelques aspects échographiques de la drépanocytose, notamment du tissu splénique.
Voir le document

img
PUB