La poliomyélite

Introduction

Définition

La poliomyélite vient du grec polios, myelos : moelle, ite : inflammation. Terme général désignant toute atteinte inflammatoire de la substance grise de la moelle épinière.

Le terme est surtout utilisé pour désigner la maladie de Heine-Medin ou poliomyélite antérieure aiguë, qui est due à des entérovirus à ARN, les poliovirus, et se transmet principalement par voie féco-orale, d'homme à homme.
Le virus provoque une paralysie, qui est presque toujours irréversible.
Elle affecte habituellement les enfants en bas âge et les jeunes enfants.

Agent infectieux

La poliomyélite est provoquée par le poliovirus (du genre Entérovirus à ARN) de type 1, 2 et 3.
Parmi ceux-ci, le type 1 est celui que l'on parvient à isoler le plus souvent dans les cas de paralysie. Le type 1 est relié aux épidémies; les cas les plus nombreux reliés aux vaccins sont de type 2 et 3.

Epidémiologie

Avant l'ère vaccinale, la maladie était l'un des plus terribles fléaux de l'enfance. La poliomyélite touchait plus de 600 000 enfants par an dans le monde et en enfermait des milliers dans des poumons d'acier.
Dans de nombreux pays industrialisés, les années 50 furent une des périodes les plus noires pour la poliomyélite.

En 1988, la Quarante et Unième Assemblée mondiale de la Santé, qui réunissait alors les délégués de 166 Etats Membres, a lancé une initiative mondiale en vue d'éradiquer la poliomyélite avant la fin de l'an 2000.

Depuis le lancement de cette initiative, le nombre des cas, estimé à 350 000, a reculé de plus de 95 %; le nombre des pays où sévit la poliomyélite est passé de 125 à 30 à la fin de 1999.
En 1994, les Amériques ont été certifiées exemptes de poliomyélite.
La maladie a disparu de la Région OMS du Pacifique occidental, qui comprend la Chine, ainsi que de la Région de l'Europe.
Alors qu'elle était largement endémique sur les cinq continents en 1988, la poliomyélite ne sévit plus désormais que dans certaines zones de l'Afrique subsaharienne et du sous-continent indien.

A la fin de 1999, 7094 cas de poliomyélite avaient été déclarés. Tous les cas n'étant pas notifiés, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime que le nombre total des cas ne dépassait pas 20 000 en 1999.
Des dizaines de milliers d'autres enfants sont porteurs du virus et, sans être paralysés, ils peuvent néanmoins contaminer d'autres enfants.


Période de contagion et transmission

A l'instar des autres entérovirus, la transmission est principalement interhumaine féco-orale (elle peut également être transmise par les postillons émis lors de toux ou d'éternuements).

Les personnes infectées peuvent transmettre l'infection tant que le virus produit des sécrétions.
La présence du virus persiste dans la gorge pendant une semaine, et dans les excréments pendant 3 à 6 semaines, ou même davantage.

Symptômes

Dans la plupart des cas, l'infection par le virus de la polio est asymptomatique (90 %) et confère une bonne immunité naturelle.
Lorsque les symptômes se présentent, le début de la polio est brutal avec fièvre, maux de tête et sentiment général de malaise. Une raideur du cou et des douleurs de dos sont courantes.
Chez certains patients, la maladie ne progresse pas plus loin.

Formes paralytiques : Les formes paralytiques consécutives à la destruction des neurones moteurs se rencontrent dans un cas sur 200. Elles se caractérisent par des paralysies flasques et asymétriques.
La douleur peut être sévère et la perte de masse musculaire est fréquente dans les zones paralysées.

Entre 5 et 10 % des personnes qui contractent une poliomyélite meurent des suites d'une paralysie des muscles respiratoires (OMS).
Chez les patients qui survivent, on peut observer une paralysie résiduelle.
La guérison peut parfois prendre jusqu'à un an.

Prévention

La poliomyèlite n'a pas de traitement, il est donc nécessaire de s'immuniser par la vaccination qui peut être réalisée par injection sous-cutanée ou par ingestion.
En France on injecte 3 doses à un mois d'intervalle ce qui assure une immunité pour 5 ans à condition qu'il y ait eu un rappel à 12 mois. Après l'âge de 21 ans les rappels ne sont réalisé que tous les 10 ans.

Rédacteur : Florence Campagne
Octobre 2000

Articles généraux

Aide-Mémoire de l'OMS - La poliomyèlite
Symptômes, personnes exposées, prévention, nombre de cas et l'initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite.
Document OMS - Septembre 2000.
Voir le document

Poliomyèlite
Qu'est-ce que la poliomyélite? Qui est le plus exposé? Dans quels pays la polio est-elle un problème? Prevention de la polio.
Sur le site Aventis Pasteur.
Voir le document

Poliomyélite
Agent de la maladie, répartition géographique dans le monde, symptômes, période de contagion, transmission et prévention.
Fiche pratique sur le site de Santé-Canada.
Voir le document

polio.net
Site d'information générale sur la polio : donne une liste de liens sur la maladie, le syndrome post-polio, des assocations de personnes ayant contracté la polio, des forums et chat-rooms. En anglais.
Voir le document

Epidémiologie

Surveillance, assessment and monitoring
Graphiques et tableaux concernant les épidémies de certaines maladies (Hépatites, Poliomyélite, Fièvre jaune...).
Voir le document

Zone d'endémie de la poliomyélite
Carte présentant les zones d'endémie de la poliomyélite, dans le monde, en 1998.
Voir le document

Incidence annuelle de la poliomyélite et de la paralysie flasque aiguë
Relevé Epidémiologique Hebdomadaire - 19 July 1996, Vol 71, No. 29.
Dossier OMS téléchargeable en format pdf.
Voir le document

Surveillance

La poliomyélite en France en 1996
Présentation des moyens de surveillance de la poliomyélite, en France, depuis 1936 jusqu'à 1996.
Principales caractéristiques épidémiologiques de la poliomyélite.
Source issue de la déclarations obligatoires transmises par les médecins inspecteurs de Santé Publique et synthèse réalisée par le Réseau National de Santé Publique. Mis à jour octobre 1999.
Voir le document

Surveillance de la poliomyélite et des poliovirus en France
La poliomyélite en Europe Centrale et du Sud
Présentation des moyens de surveillance de la poliomyélite et des poliovirus en France, en 1997, en vue de l'éradication totale de la maladie.
Bulletin épidémiologique hebdomadaire - 1997.
Voir le document

Protocole pour l'investigaton des cas de paralysie flasque aiguë et des cas soupçonnés de poliomyèlite paralytique - Canada
Le dernier cas de poliomyélite paralytique dû au poliovirus sauvage indigène y est survenu en 1977, et le Canada, de même que le reste de la région des Amériques, a été certifié exempt de poliomyélite par la International Commission for the Certification of Poliomyelitis Eradication, en septembre 1994. 1998
Voir le document

Les maladies à déclaration obligatoire
Tableaux, graphiques...
Voir le document

Programme d'éradication

Eradication de la poliomyélite : un programme international définit les règles de conservation des souches pathogènes
Les campagnes de vaccination contre la poliomyélite devraient conduire à l'éradication de la maladie d'ici l'année 2002. Cependant, des souches sauvages du virus seront conservées dans certains laboratoires. Afin d'éviter que ces souches ne s'échappent des laboratoires en question, l'OMS vient de publier un plan indiquant les mesures de sécurité inhérentes à la conservation de ces souches virales.
Dépêche Caducée.net - Mars 2000.
Voir le document

Progrès vers l'éradication de la poliomyèlite dans le monde - situation en mai 1999
Relevé des maladies transmissibles au Canada - septembre 1999.
Voir le document

L'OMS annonce le franchissement d'une étape importante dans l'éradication de la poliomyélite : Absence de la poliomyélite depuis deux ans dans la Région du Pacifique occidental
Il y a deux ans jour pour jour que le dernier cas a été notifié dans la Région du Pacifique occidental.
Communiqué OMS - mars 1999.
Voir le document

Eradication de la polio au plan mondial et en Suisse
La Suisse est-elle aussi exempte de nouveaux cas de polio ? situation dans le monde, quand déclare-t-on officiellement un pays exempt de polio ?, situation en Suisse, vaccination contre la polio : recommandations pour la Suisse, une bonne couverture vaccinale est nécessaire pour garantir la protection de la population, les vaccins confèrent une protection directe et indirecte, immunité de groupe (herd immunity) – Risque dépidémie.
Site de la Société Suisse de Pédiatrie - Septembre 2000.
Voir le document

Compte à rebours pour éradiquer la polio
Brochure sur l'éradication de la polio réalisée par l'Unicef.
Elle est disponible électroniquement (615 Kb) en format PDF.
http://www.unicef.org/french/polio/poliobookf.htm

Situation actuelle de la poliomyélite en Europe face à l'objectif d'éradication - Eurosynthèse
En 1988, l'Assemblée Mondiale de la Santé a fixé l'objectif d'une éradication mondiale de la poliomyélite due au poliovirus sauvage pour l'an 2000.
Eurosurveillance - mai 1997.
Voir le document

Rédacteur : Florence Campagne
Octobre 2000

Vaccin

Vaccination anti-poliomyélite
Modalités de contamination, vaccin, indications, modalités, contre-indications, effets indésirables.
Sur le site edisan - décembre 1997.
Voir le document

Vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI)
L'administration de vaccins (ou d'injections) est le meilleur moyen de prévenir certaines infections graves. Qu'est-ce que la poliomyélite? Quelle est l'efficacité du VPI? Quand devrait-on se faire vacciner contre la poliomyélite? Le VPI est-il sûr? à quel moment devrais-je appeler mon médecin? ...
Note destinée aux patients. Ministère de la santé - Canada.
Voir le document

Le Calendrier Vaccinal
Le calendrier vaccinal français, cas particuliers du calendrier vaccinal.
UFR de médecine de Grenoble, M. R. Mallaret - 1995.
Voir le document

Associations, institutions

Association d'Entraide des Polios et Handicapés (ADEP)
Association qui a pour but d'aider les poliomyélitiques et les autres handicapés physiques, ainsi que leurs familles, dans les difficultés de leur vie quotidienne et promouvoir toute réalisation de nature à faciliter la réinsertion sociale des grands handicapés physiques et plus particulièrement ceux qui souffrent d'insuffisance respiratoire.
Voir le document

Société d'Etudes et de Soins pour les Enfants Paralysés et Malformés
La Société d'Etudes et de Soins pour les enfants Poliomyélitiques a été fondée en 1947 pour organiser la rééducation motrice des très jeunes enfants atteints de poliomyélite, aujourd'hui, elle s'occupe des enfants paralysés et malformés en général.
Voir le document

Syndrome post-polio

La Communauté Suisse d'Intérêts des Suites tardives de la Polio (CISP)
La CISP donne des informations concernant le syndrome post-polio (SPP), en décrit les symptômes et les causes probables et en indique les possibilités de prévention et de traitement.
Conseil, soutien, adresses utiles...
Voir le document

Le syndrome postpolio
Les douleurs resenties par les patients atteints de poliomyélite longtemps après leur guérison, seraient dues à une dégénérescence des neurones moteurs.
Article de la revue Pour la Science - 1999.
Voir le document

Clinique Post-Polio Pamphlet - Canada
Fiche destinée aux patients : Qu'est-ce que c'est le syndrome post-polio? Causes possibles et stades de la maladie, incidence et facteurs de risque, symptomes, traitement, ressources...
Voir le document

En savoir plus

La polio recule mais l'état de santé des enfants s'aggrave
L'offensive mondiale contre la poliomyélite, l'une des maladies de l'enfance les plus redoutées, entre dans sa phase finale. Et pourtant, la santé des enfants est dans l'ensemble plus précaire aujourd'hui qu'il y a dix ans, lorsque le monde s'était fixé des objectifs ambitieux pour vaincre de nombreuses maladies de l'enfance, a déclaré aujourd'hui le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) - Juillet 1999.
Voir le document

Les maladies de l'enfant en Afrique
Liste des maladies touchant l'enfant en Afrique, avec présentation de la maladie et des épidémies (maladies diarrhéiques, poliomyélite, paludisme, hepatite B, rougeole, tétanos...).
Programme d'éradication de la poliomyélite du partenariat entre l'OMS, Rotary International, l'UNICEF et les Centers for Disease Control and Prevention américains.
Voir le document

Département de virologie de l'Institut Pasteur
La vocation des sept Unités et des trois laboratoires qui constituent le Département de Virologie est d'étudier des virus d'intérêt médical, responsables de maladies telles que la rage, la poliomyélite, la grippe, la dengue, les fièvres hémorragiques, l'hépatite, le SIDA, ou certaines lésions précancéreuses, cutanées ou génitales.
Voir le document

Le risque fécal viral en 1998
Plus de 150 espèces virales pathogènes transmises par voie féco-orale sont responsables d'une morbidité et d'une mortalité très lourdes, surtout par diarrhées, poliomyélite et hépatites aiguës. Analyse du risque fécal, et de ses conséquences. Laboratoire de biologie clinique Paris.
Voir le document

Hooper sest trompé - Jeune Afrique - N° 2073 - du 3 au 9 octobre 2000
Lorsquen janvier dernier le britannique Hooper a annoncé que lépidémie mondiale de Sida était due à des essais vaccinaux effectués dans les années 50 par la Société Wistar Institute, il a bien fallu que cette dernière se défende.
Voir le document

Le sida a-t-il été propagé par la vaccination contre la poliomyélite?
Une théorie séduisante mais controversée l'épidémie de sida serait-elle due à la dissémination de virus de singe dans la population du Congo, de l'Ouganda et du Rwanda lors des premiers essais de vaccination par voie orale contre la poliomyélite à la fin des années 50 ?
Issu d'un Article du Monde - février 2000.
Voir le document

Rédacteur : Florence Campagne
Octobre 2000

Descripteur MESH : Paralysie , Syndrome , Enfant , Poliovirus , Cou , Association , Épidémiologie