img L'Encéphalomyélite Myalgique ou Syndrome de Fatigue Chronique (1ère partie)

Sommaire :
Introduction
Actualités
Articles généraux
Associations
Articles de presse
Pour en savoir plus
img

imgIntroduction

Le Syndrome de Fatigue Chronique (SFC) ou Encéphalomyélite Myalgique est une maladie peu connue, mais qui est reconnue par les CDC (Centres de Contrôle et de Prévention des maladies) aux Etats-Unis, ainsi que par l'OMS comme une maladie neurologique grave.

Le SFC est un syndrome qui existe probablement depuis longtemps, des conditions similaires, appelées de divers noms, ayant été décrites depuis le XVIIIe siècle.
On y fait parfois référence comme étant la maladie aux mille noms : Encéphalomyélite myalgique, Syndrome de fatigue chronique, Dysfonction immunitaire, Maladie chronique du virus d'Epstein-Barr, Syndrome du lac Tahoe, Fatigue postvirale, Maladie des hôpitaux, Maladie des yuppies, Neurasthénie, Etc...

Encore mal reconnu en France, le SFC est une maladie qui se caractérise par une asthénie importante, invalidante, non améliorée par le repos et évoluant sur plusieurs mois voire plusieurs années.

Epidémiologie

L'encéphalomyélite myalgique a été rapportée dans de nombreux pays, sur tous les continents.
Comme la définition du syndrome ne fait pas l'unanimité et que les études sont rares, il est difficile d'évaluer la proportion des personnes atteintes.
Le CDC estime qu'aux états-Unis, la prévalence serait estimée à 200 pour 100 000, certaines études arrivant à des taux beaucoup plus élevés (de 0,3% à 1%).
Le SFC survient généralement entre 20 et 50 ans avec un pic de fréquence vers 35 ans bien quil existe des cas décrits chez ladolescent et lenfant.
La grande majorité des victimes, environ 80%, sont des femmes.

Début de la maladie

La maladie débute subitement le plus souvent par une infection virale ordinaire : une grippe qui perdure, une mononucléose infectieuse ou tout simplement un rhume. (Autres déclencheurs connus : vaccination, opération, accident, exposition à des produits chimiques).

Symptômes

Les symptômes de l'encéphalomyélite myalgique sont nombreux et d'intensité variable d'un individu à l'autre. Ils ont tendance à diminuer ou augmenter sur une période donnée. Cette variabilité, tout comme le fait que la cause de la maladie demeure inconnue, rend le diagnostic difficile.
Le médecin doit d'abord éliminer les maladies à symptômes similaires (Fibromyalgie ou SPID, Mononucléose chronique, Neurathénie, Asthénie neuro-circulatoire...).

Le premier symptôme de l'encéphalomyélite myalgique est une fatigue persistante (depuis plus de six mois), inexpliquée, non soulagée par le repos et entraînant une réduction marquée des activités professionnelles, scolaires, sociales ou personnelles.

Les symptômes les plus courants :
- Trouble de la mémorisation à court terme et/ou de la concentration
- Douleur de gorge
- Myalgie
- Polyarthralgie sans oedème ni rougeur
- Céphalées inhabituelles (type et/ou intensité)
- Pas de récupération nocturne
- Malaises d'effort durant plus de 24 heures.
D'autres symptômes sont assez couramment rencontrés (douleurs abdominales, nausées, intolérance à l'alcool, sueurs nocturnes ....).

Ces symptômes doivent persister ou recidiver pendant plus de 6 mois et ne doivent pas avoir précédé le symptôme dominant de fatigue.


Traitement et évolution

Il n'existe pas de traitement spécifique. Les traitements ayant donné les meilleurs résultats sont ceux de la fibromyalgie.

Lévolution est variable et se prolonge souvent entre 2 et 6 ans avec des extrèmes allant de 7 mois à 25 ans.
Lamélioration spontanée est possible, mais dans la majorité des cas lamélioration nest que partielle, 10 % seulement des sujets retrouveront leur état antérieur.
Il semble que le pronostic est meilleur chez les enfants et les adolescents.
Un grand nombre de SFC vont par ailleurs évoluer vers une fibromyalgie qui présente de nombreuses similitudes avec ce syndrome.

Etiologie

La cause du SFC nest pas connue à ce jour. La maladie semble engendrer une réaction immunitaire chronique, sans toutefois être une réaction à une infection réelle. Il pourrait sagir dun simple dysfonctionnement du système immunitaire lui-même.
Les principales hypothèses actuelles sont : une hyperactivité immunitaire, un dysfonctionnement neurohormonal, une combinaison de facteurs (génétiques, infectieux, stressants, psychologiques, etc.) prédisposants, déclenchants, perpétuants et exarcerbants.
On a pu penser que le Virus dEpstein-Bar, cause de la mononucléose, pouvait être mis en cause, mais cette voie a dû être abandonnée.
Des recherches se poursuivent vers une origine virale ( HHV-6, virus de lherpès, les entérovirus et les retrovirus).

imgActualités

Bulletin SFC-Actualités
Ce bulletin se veut un diffuseur d'informations sur la recherche médicale actuelle concernant le syndrome de fatigue chronique (SFC). Il intéressera les scientifiques et médecins, ainsi que ceux qui souffrent de cette maladie.D'autres sujets d'intérêt commun à nos abonnés y seront aussi discutés. Ce bulletin d'actualités sera émis sur une base mensuelle.
Voir le document

Syndrome de Fatigue Chronique / Encéphalomyélite Myalgique, et Fibromyalgie
Liste très complète de liens francophones et anglophones de diverses sources sur le SFC, ainsi qu'une brève description du SFC et de la Fibromyalgie. Octobre 2000.
Voir le document

Rédacteur : Florence Campagne
Novembre 2000

 
img
img
 
PUB