Le mélanome malin

Définition

Le mélanome malin est une tumeur maligne du système pigmentaire (mélanocytes) survenant soit primitivement en peau saine, soit par dégénérescence d'un naevus préexistant.
Il arrive qu'on distingue le mélanome malin en :
- mélanome superficiel extensif qui a l'aspect d'une tache polychrome dont les contours et la surface sont irréguliers et qui correspond à la phase de développement horizontal du mélanome malin.
- mélanome nodulaire caractérisé cliniquement par une tumeur mélanique saillante et histologiquement par une prolifération bien circonscrite qui envahit d'emblée le derme.

Epidémiologie

Le mélanome est le cancer cutané dont la fréquence augmente le plus dans le monde. Elle double tous les 10 ans. La majorité des cas survient sur une peau saine, moins d'un quart apparaît sur naevus préexistant.
Chaque année, aux Etats-Unis, plus de 47 000 personnes sont nouvellement diagnostiquées avec un mélanome et 7 700 d'entre elles mourront de ce cancer agressif de la peau.
En France, 4 000 à 5 000 cas sont découverts tous les ans, 1 000 personnes en meurent.
La prévention et la détection précoce du mélanome sont donc essentielles.

Dépistage - Diagnostic

Le base d'un dépistage précoce du mélanome repose sur :
- la surveillance des naevus
- la recherche de cinq critères cliniques qui sont :
> Asymétrie
> Bords irréguliers
> Couleur non homogène
> Diamètre
> Extension
On peut améliorer la performance diagnostique des lésions pigmentées à l'aide d'un dermatoscope qui pourra distinguer une lésion mélanocytaire d'une non mélanocytaire.

L'avantage d'un dépistage précoce du mélanome malin est qu'il permet de traiter des tumeurs à un stade où elles sont curables.

Une exérèse ou ablation complète de la lésion cutanée sera effectuée par le médecin qui transmettra alors l'ensemble de la pièce retirée à un laboratoire d'anatomopathologie.
Cet examen déterminera la nature exacte, bénigne ou maligne, de la lésion opérée mais permettra aussi d'aider à la stratégie thérapeutique s'il y'a besoin.
En cas de mélanome, on pratiquera un bilan radiologique et biologique pour rechercher la présence possible de métastases.

Traitement

Le traitement standard du mélanome repose sur la chirurgie :
- Exérèse initiale qui doit comporter des marges variables en fonction de l'épaisseur de la tumeur.
- Reprise chirurgicale pour adapter les marges d'exérèse à l'épaisseur de la tumeur s'il y'a besoin.
- Si le bilan met en évidence une ou plusieurs métastases, il faudra les traiter soit par ablation chirurgicale soit par chimiothérapie.

Facteurs de risque

- Les expositions prolongées au soleil avant l'âge de 10 ans augmentent le risque de mélanome. En cas de br ûlures solaires reçues dans l'enfance, le risque de survenue ultérieure d'un mélanome double.
- Le risque de mélanome est plus élevé chez les personnes ayant des antécédents familiaux de mélanome.
- Le phototype a également son importance : les personnes à phototype clair qui bronzent pas ou peu sont les plus menacées.
- La présence de nombreux naevus supérieurs à 2mm sur le corps multiplie le risque par 4 ou 5 d'avoir un mélanome.
- Les naevus atypiques sont corrélés à une augmentation du risque de mélanome.
- Les naevus congénitaux ont un risque de transformation maligne.

Notons que la majorité des mélanomes survient sur peau saine. Les éphélides (tâches de rousseur) ne dégénèrent jamais et les naevus très rarement.

Prévention

- Réduire l'exposition aux UV solaires et artificiels.
- En cas d'exposition, il faut éviter de s'exposer aux heures les plus chaudes (en particulier les enfants) et il faut bien protéger la peau par le port de vêtements et/ou l'application de crèmes solaires. C'est d'autant plus vrai pour l'individu ayant une peau claire bronzant mal.
- La prévention secondaire passe par un diagnostic précoce du mélanome à un stade curable
- Surveillance des personnes à risque

Pour en savoir plus

Les tumeurs cutanées malignes
Etiologie, épidémiologie, les précurseurs, clinique et diagnostic, traitement, prévention.
Consultation du Corpus Médical de la faculté de médecine de Grenoble - Dermatologie.
Par J.C Béani, 1999.
Voir le document

Mélanome cutané
Données épidémiologiques, mesures préventives, diagnostic d'une tumeur mélanocytaire, bilan initial après diagnostic, classification, facteurs pronostiques, traitement, formes particulières, surveillance, annexes.
Dossier extrêmement complet sur le site de la Fédération nationale des centres de lutte contre le cancer (Fnclcc).
Voir le document

Mélanome
Le mélanome est la plus grave des tumeurs cutanées, mettant en jeu le pronostic vital des malades atteints. Conférence de consensus et recommandations de l'agence nationale pour le développement de l'évaluation médicale.
Voir le document

Mélanome
Photo de la Faculté Necker Enfants-Malades, Travaux Pratiques d'Anatomie pathologique. Voir le document

Déjouer le mélanome malin
En augmentation constante, ce cancer cutané reste néanmoins facile à traiter s'il est dépisté à temps. En cas de doute, il ne faut pas attendre pour consulter. Construire N°20 du 12-05-98. Voir le document

Le mélanome - Et si on se protégeait ?
Une tache sur la peau, un fléau en progression, le mélanome sous la loupe, le phototype, se protéger, le traitement.
Sur le site de l'Union Nationale des Mutualités Libres - Service d'information et d'éducation à la santé, Bruxelles.
Voir le document

Mélanomes
Epidémiologie, dépistage, diagnostic, évolution, pronostic, traitement.
Conférence Hippocrate. Sur le site des laboratoires Servier. Voir le document

Mélanome familial
Au total, 5% à 7% des mélanomes surviennent chez des patients génétiquement prédisposés.
Sur Orphanet. A sélectionner dans la liste des maladies.
Voir le document

Mélanome malin
Définition extraite du dictionnaire du cancer, glossaire complet sur le cancer.
Sur le site de la Fédération Nationale des Centres de Lutte contre le Cancer .
http://www.fnclcc.fr/-dic/dico/m.htm#47


Dossier rédigé par Elisabeth Faure
Août 2000

Descripteur MESH : Mélanome , Naevus , Peau