nuance

Nouvelle publication : L'ANAES précise la place des actes de radiothérapie «grand champ»

L'appellation « grand champ » s'applique aux actes de radiothérapie portant sur une surface d'irradiation supérieure ou égale à 300 cm2. La radiothérapie a particulièrement évolué ces dernières années (amélioration du matériel, optimisation des doses utilisées, nouveaux schémas thérapeutiques). Cette évolution a incité à la refonte (en cours) de la nomenclature des actes de radiothérapie. C'est dans ce cadre que l'Anaes précise la place actuelle de l'acte « grand champ », présent dans la nomenclature depuis 1972.

L'ANAES a pratiqué cette évaluation en organisant un consensus formalisé d'experts oncologues radiothérapeutes, représentants de tous les secteurs d'activité de la radiothérapie en France. Les résultats ont été obtenus en deux temps : chaque expert du groupe de travail a pratiqué une cotation individuelle, avant de participer à une réunion où les résultats divergents ont été débattus. A l'issue de cette réunion, un document de synthèse a été écrit puis soumis à un groupe de lecture où chacun de ses membres a commenté les conclusions par comparaison avec sa propre pratique. La classification internationale des maladies (CIM10) a été utilisée afin de répondre de façon systématique sur la pertinence des actes de grand champ pour toutes les localisations tumorales.

Dans le document final, pour chaque localisation tumorale (organe ou groupe d'organes considérés), un commentaire précise le caractère approprié ou non de l'utilisation de la technique du grand champ pour l'organe ou le groupe d'organes considérés, et le cas échéant, la diversité des pratiques rencontrées.

Le rapport complet est téléchargeable gratuitement sur le site de l'Agence.

Descripteur MESH : Radiothérapie , Réunion , Caractère , Classification , Classification internationale des maladies , Commentaire , Consensus , France , Lecture , Membres , Temps , Travail

nuance

Pratique médicale: Les +