nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Chimie organique

11 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Gilead prolonge son financement au centre de recherche scientifique Gilead à l’Institut de chimie organique et de biochimie de Prague

Businesswire, le 06 mai 2011 : En 1991 et 1992, Gilead a conclu des accords de licence avec l’IOCB à Prague et avec l’Institut de recherche médicale Rega de l’Université catholique de Louvain, en Belgique, couvrant une large gamme d’analogues de nucléotides biologiquement actifs. Plusieurs de ces composés nucléotidiques découverts grâce aux efforts de collaboration de recherche du Dr. Antonín Holý, de l’IOCB, et du Dr. Erik De Clercq, de l’Institut Rega, ont été développés par Gilead pour produire le Vistide® (cidofovir par injection) pour le traitement de la rétinite CMV chez les patients atteints du SIDA, le Viread® (fumarate de ténofovir disoproxil) pour le traitement de l’infection au VIH et à l’hépatite chronique B et le Hepsera® (adéfovir dipivoxil) pour le traitement de l’hépatite chronique B. […].

Mersana Therapeutics, Inc. nomme John H. van Duzer, Ph.D., vice-président de fabrication et sciences pharmaceutiques

PR Newswire, le 16 janvier 2008 : CAMBRIDGE, Massachusetts, January 16 /PRNewswire/ -- Mersana, société spécialisée dans la thérapie du cancer, a annoncé aujourd'hui que John H. van Duzer, Ph.D., a rejoint la société en tant que vice-président de fabrication et sciences pharmaceutiques. […].

Gilead Sciences présente une demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de la FDA des États-Unis pour le schéma posologique en comprimé unique uni-quotidien de Truvada® et TMC278 pour le VIH

Businesswire, le 24 novembre 2010 : « La thérapie antirétrovirale combinée a fait accomplir des progrès spectaculaires à la médecine du VIH, mais il reste un besoin de nouveaux schémas posologiques à comprimé unique qui soient efficaces, sûrs et bien tolérés », a déclaré John C. Martin, PhD, président-directeur général de Gilead Sciences. « Gilead contribue activement à faire progresser le traitement du VIH par la recherche scientifique et des partenariats innovants qui offriront de nouvelles options à la communauté médicale. Nous avons le plaisir de collaborer avec Tibotec afin d’amener cette nouvelle thérapeutique potentiellement importante aux personnes qui vivent avec le VIH. » […].

Le schéma thérapeutique à comprimé unique « Quad » de Gilead pour le traitement du VIH maintient une suppression virale élevée pendant 48 semaines dans une étude de Phase II

Businesswire, le 16 septembre 2010 : Les données de 48 semaines de cette étude de Phase II (Étude 236-0104) étendent les résultats positifs de 24 semaines annoncés en février 2010 lors de la Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI). Les taux d’innocuité, de tolérabilité et d’abandon étaient similaires entre les deux bras de l’étude, mais les événements indésirables du système nerveux central (SNC), y compris les rêves anormaux/cauchemars, les étourdissements et l’anxiété, étaient moins nombreux chez les patients recevant le Quad que chez ceux recevant l’Atripla. […].

Gilead développe son programme d'accès aux médicaments dans les pays en développement

Businesswire, le 13 juillet 2011 : Les termes de licence étendus accordent aux partenaires indiens de la société et au Pool des droits futurs à l'elvitégravir, un inhibiteur de l'intégrase expérimental ; au cobicistat, un agent « booster » expérimental antirétroviral ; et au « Quad », qui combine quatre médicaments contre le VIH de Gilead en un régime posologique d'un comprimé à prise unique quotidienne. Gilead a obtenus sous licence les droits de commercialiser l'elvitégravir auprès de Japan Tobacco (JT), et JT travaille en étroite collaboration avec Gilead pour garantir l'accès futur à l'elvitégravir dans les pays en développement. […].

Health Discovery Corporation annonce que sa solution MelApp pour iPhone a, dès son lancement, remporté un vif succès partout dans le monde

Businesswire, le 12 juillet 2011 : Quelques jours seulement après son lancement, l'application MelApp est utilisée par les consommateurs dans 24 pays (États-Unis, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni, Italie, Espagne, Irlande, Allemagne, Portugal, Venezuela, Brésil, Suisse, Suède, Belgique, Bulgarie, Croatie, Argentine, Pays-Bas, Roumanie, Pologne, Luxembourg, Grèce, Turquie) selon les données de suivi relevées entre le 6 et le 10 juillet 2011. De plus, en seulement ces quelques jours, MelApp a réussi à se classer dans 20 pays parmi les 100 applications aux plus importants bénéfices pour la catégorie Santé et Fitness. Health Discovery Corporation est particulièrement satisfaite de constater des ventes précipitées en Nouvelle-Zélande et en Australie, pays affichant quelques-uns des plus hauts taux de cancer de la peau dans le monde. […].

La première application iPhone d'analyse d'images au monde, fonctionnant à partir de la machine à vecteurs de support (SVM) pour évaluer les risques de mélanome, MelApp, lancée par Health Discovery Corporation

Businesswire, le 07 juillet 2011 : MelApp utilise des algorithmes mathématiques de pointe brevetés, extrêmement sophistiqués et la technologie de reconnaissance de modèle, fonctionnant à partir de l’image, pour analyser l'image téléchargée. MelApp a été validée en utilisant une base de données d'images brevetée par le centre médical de l'université Johns Hopkins. En utilisant la fonction caméra du iPhone, les utilisateurs peuvent prendre une photo de leurs lésions cutanées et taches de rousseur et en quelques secondes recevoir une analyse du risque de mélanome présenté par l’image téléchargée. En utilisant votre iPhone GPS, MelApp peut vous orienter vers un médecin à proximité, spécialisé dans le diagnostic et le traitement du mélanome pour un suivi médical adapté, sans avoir besoin de saisir un code postal ou toute information personnelle. Ces images peuvent également être stockées sur MelApp et examinées pour détecter des changements dans les lésions cutanées au fil du temps. […].

Gilead annonce cinq ans de données positives démontrant l'effet de Viread® sur la fibrose et la cirrhose du foie causées par l'hépatite B chronique

Businesswire, le 06 novembre 2011 : « Nous avons longtemps formulé l'hypothèse qu'un traitement antiviral à long terme peut non seulement aider les patients atteints d'hépatite B chronique à obtenir et maintenir une suppression virologique, mais aussi améliorer les résultats cliniques, y compris une réduction du risque de fibrose ou de cirrhose », a déclaré le Dr. Patrick Marcellin de l'hôpital Beaujon à Clichy, en France, d'INSERM CRB3 et de l'Université de Paris Denis Diderot, responsable de recherche de l'étude 102. « Ces résultats représentent une avance importante en matière de traitement contre le VHB car ils élucident le potentiel de Viread à réduire ou inverser les signes d'atteinte hépatique chez des patients atteints d'hépatite B chronique ». […].

Health Discovery Corporation lance la version Android de MelApp, l'application appréciée qui analyse les risques de mélanome à partir d'un téléphone portable

Businesswire, le 02 février 2012 : D'abord lancé cet été pour l'iPhone, MelApp utilise des algorithmes mathématiques de pointe brevetés et très sophistiqués ainsi que la technologie de reconnaissance de modèle à partir d’images, pour analyser une image téléchargée. L'application MelApp a été validée à partir d'une base de données d'images sous licence du centre médical de l'Université Johns Hopkins et utilise la fonctionnalité caméra d'un dispositif pour livrer, en quelques secondes, une analyse du profil de risques des lésions cutanées photographiées par l'utilisateur. En outre, utilisant le GPS du smartphone, MelApp peut diriger les utilisateurs vers les médecins spécialisés dans le diagnostic et le traitement du mélanome pour une prise en charge médicale appropriée. […].

Produits phytosanitaires, santé humaine, environnement : où en sommes nous ?

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : Nous avons vécu une période de crises (vache folle, poulet à la dioxine, bœuf aux hormones) qui a été d'autant plus gravement perçue qu'elle touchait nos aliments, source de bien-être moral et physique, objet de tous les soins. […].

Un pas vers une arme universelle contre les tumeurs

CNRS, le 31 janvier 2005 : La recherche en biologie du cancer se concentre aujourd'hui sur une stratégie thérapeutique capable d'éliminer les cellules tumorales sans affecter les autres. Dans cette optique, l'étude menée par Hinrich Gronemeyer de l'Institut de Génétique et de Biologie Moléculaire et Cellulaire (IGBMC CNRS/Inserm/ULP, Illkirch) de Strasbourg sur la leucémie myéloïde aiguë et publiée dans Nature Medicine de Janvier 2005, montre le rôle majeur d'une protéine particulière appelée TRAIL. Les chercheurs suggèrent que toute thérapie capable d'induire TRAIL pourrait constituer une « arme universelle » contre une grande variété de tumeurs. […].

nuance

Les plus