nuance

Rendez-vous non honorés : un fléau national

illustrationDans un communiqué, le syndicat URPS alerte sur cette tendance grandissante des patients à ne pas se présenter aux rendez-vous avec leur médecin et demande « des mesures concrètes ». Les 2000 premiers répondants à l’enquête lancée le 8 juillet signalent en moyenne 2 rendez-vous non honorés par jour, et jugent la tendance à la hausse. Un Français sur six admet d’ailleurs dans une autre enquête (2) avoir déjà « posé un lapin » à son médecin. Pour les jeunes, on compte même un tiers des patients. 

Une perte de chance pour les patients 

Au niveau national, ce sont 27 millions de consultations par an qui auraient pu profiter à d’autres patients. Ramenées à un rythme de 3 consultations par heure et 50 heures de travail par semaine, cela représente le temps de travail de 4 000 médecins (!) Et ce, alors que selon le dernier baromètre Odoxa-MNH, 42 % des Français estiment qu’il est compliqué d’avoir un rendez-vous avec un généraliste et 70 % avec un spécialiste. 

Une « problématique majeure » pour les médecins 

Attendre vainement des patients représente 1 à 2 journées de travail non rémunéré. Selon le syndicat, cela participe à la perte d’attractivité de la profession, déjà fragilisée. 

 Les professionnels de santé sont en effet plus souvent victimes d’agressions, d’insultes et d’actes d’incivilité que la moyenne des Français, et ils considèrent que leur métier est moins valorisé qu’auparavant (2) 

Sensibiliser ou sanctionner ? 

Informer et sensibiliser les patients reste nécessaire, mais insuffisant. Certains répondants de l’enquête appellent à d’autres mesures concrètes, punitives, parmi lesquelles : 

– le prépaiement

– la mise en place d’une « liste rouge » de patients 

– une majoration d’un dépassement exceptionnel au prochain rendez-vous 

Ces solutions ne sont pas préconisées « à ce stade » par l’URPS médecins libéraux d’Île-de-France. Dans un premier temps, le syndicat demande :

– Une campagne nationale d’information sur l’accès aux soins, permettant de sensibiliser les usagers au respect de leur rendez-vous
– Le développement des fonctionnalités des plates-formes de prise de rendez-vous en ligne, notamment : 
– La systématisation des SMS de rappel de rendez-vous 24 heures en amont et simplicité d’annulation
– L’impossibilité de prendre deux rendez-vous simultanés dans la même spécialité sans avoir au préalable annulé sa première réservation
– Le développement d’une option de prépaiement que les médecins pourraient volontairement activer notamment pour les prises de rendez-vous concernant les nouveaux patients n’ayant jamais consulté le praticien

 

(1) https://www.urps-med-idf.org/rendez-vous-non-honores-en-medecine-de-ville/

2) https://www.mnh.fr/actualite/barometre-sante-mnh-odoxa

Crédit photo : DepositPhotos

Descripteur MESH : Patients , Travail , Temps , Médecins , Solutions , Soins , Santé , France

3 réaction(s) à l'article Rendez-vous non honorés : un fléau national

  • MyPassion

    Jonathan PRIN| jeudi 11 août 2022- REPONDRE

    Toujours les memes categories de population : les jemenfoutistes, et une autre fan de liverpool ou norvégienne...
  • MyPassion

    mariefrance chabannais| jeudi 11 août 2022- REPONDRE

    et le "jemenfoutisme" des médecins qui font attendre 1 h ou 1 h 1/2 , voire plus sans s'excuser alors que les clients arrivent à l'heure, qui prennent des RV avec leur client toutes les 1/2h et qui les garde 1 h. Résultat en milieu d'apm déjà 2 h de queue. Du respect de chaque côté SVP
  • MyPassion

    Eric Mouillot| jeudi 11 août 2022- REPONDRE

    Tant qu'on ne touchera pas au porte-monnaie le problème s'amplifiera .
nuance

Pratique médicale: Les +